RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE
SPACE SHUTTLE

LA MISSION STS 131


Discovery est lancé le 5 avril à 10h 21 mn 24s TU du LC39A du KSC avec à son bord un équipage de 7 astronautes commandé par Alan Poindexter (1 vol), le pilote James Dutton, les spécialistes Rick Mastracchio (2 vols), Clay Anderson (1 vol), Dorothy Metcalf-Lindenburger, Stephanie Wilson (2 vols) et l'astronaute japonaise Naoko Yamazaki.

STS 131 marque le dernier vol avec un équipage de 7 astronautes. Les 3 dernières missions embarqueront seulement 6 membres d'équipage. Le premier vol avec 7 astronautes fut STS 41G en 1984. Seul STS 61A a volé avec un équipage de 8 astronautes en 1986. Lorsque Discovery sera amarré à ISS, il y aura 13 personnes dans la station, dont 2 japonais et 4 femmes. STS 131 embarque aussi le dernier astronautes novices du programme.

L'ascension de Discovery est nominale, un débris se séparant de la gouverne verticale est vue après 42 secondes de vol.

   

Après la mise en orbite, les portes de la soute sont ouvertes. Dans celle ci se trouve le MPLM Leonardo, les charges utiles LMC (Lightweight MPESS Carrier) et une nouvelle unité GLACIER dans le mid deck, MERLIN, STL, AEM 1&2 et 4 “opportunité de charges utiles. Le déploiement de l'antenne bande Ku donne quelques soucis au responsables au sol. Elle sert pour les transmissions à haut débit vers le sol.(15 000 MHz) depuis les satellites relais TDRSS. Elle sert aussi de radar pour suivre les objets auquel l'Orbiter doit s'amarrer. La panne ne permettra pas de recevoir en direct les images de l'inspection de la carlingue de Discovery. Elles seront transmissent une fois la station rejointe. L'antenne Ku avait donné quelques soucis sur le vol STS 126 (mais le radar de RDV avait fini par fonctionner) et sur STS 92 (le radar ne fonctionnait pas).

   

7 avril, FD3, Discovery rejoint la station à 7h 44 TU. Moins de deux heures plus tard, l'équipage retrouvent les 6 occupants d'ISS, les Russes Oleg Kotov, Alexandre Skvortsov, Mikhaïl Kornienko, les Américains T.J.Creamer et Tracy Caldwell Dyson, ainsi que le Japonais Soichi Noguchi.

   

Leonardo est retiré de la soute par le bras de la station piloté par Stephanie Wilson et Naoko Yamazaki. A son bord se trouvent les racks WORF (Window Observational Research Facility) destiné à Destiny, MARES (Muscle Atrophy Research and Exercise System) destiné à Columbus, EXPRESS 7 (EXpedite the PRocessing of Experiments to Space Station), MELFI 3 (Minus Eighty-Degree Laboratory Freezer for ISS-3), 4 quartier d'équipage, 7 plateforme de stockage et 5 racks de stockage.

3 EVA sont prévues pour cette mission, toutes réalisées par Mastracchio et Anderson. Le 9 avril, FD5, les astronautes sortent 6h 27 mn pour préparer le nouveau réservoir d'ammoniaque ATA (ammonia tank assembly) qui sera installé sur S1 lors de la seconde sortie le 11 avril. Une poignée de transport est attachée puis le réservoir est saisi par le bras de la station SSRMS et déposé sur la plateforme externe ESP-2 sur le module Quest. Une seconde poiugnée est attaché afin de faciliter son transport vers S1. L'expérience  MPAC/SEED (Micro-Particles Capture/Space Environment Exposure Device) est retirée de la plateforme externe du laboratoire japonais Kibo. Pour terminer un gyroscope RGA est remplacé et les batteries du segment de poutre P6 seront préparées pour leur remplacement.

10 avril, FD6, un jour supplémentaire est ajouté à la mission par le MCC de Houston. Le retour se fera le 19 avril

Le 11 avril, FD7, la seconde EVA commence avec 45 minutes d'avance. Les astronautes enlèvent le réservoir d'ammoniaque vide sur le segment de poutre S1 et l'arriment temporairement à un chariot CETA. Le nouveau réservoir est installé à la place. Le retard pris dans la mise en place du cablage oblige es responsables au sol à repousser les autres taches prévues pour la 3eme EVA.

       

La sortie a duré 7h 26 mn. Cette seconde EVA est la 142 eme réalisées depuis le début de l'assemblage de la station en 1998. Ces 142 sorties totalisent 887 heures et 9 minutes soit 37 jours.

 
Des lingettes humides surdimensionnées qui ont aidé les soldats à l'étranger à se rafraîchir dans les champs de bataille sans douches sont sur le point de s'engager dans une mission plus céleste.
Une cargaison de serviettes Klenz spécialement comprimées et déshydratées est prévue à bord de la navette spatiale Discovery lundi pour une utilisation par les astronautes américains à bord de la Station spatiale internationale.
Les astronautes peuvent déchirer les emballages en papier, verser 12cl d'eau sur la lingette de 60 x 90 cm et être prêt à nettoyer en quelques secondes.

Le 12 avril, FD8, le président russe Dmitry Medvedev parle aux astronautes d'ISS afin de marquer le 49eme anniversaire de l'envol de Gagarine, le premier cosmonaute de l'histoire. La moitié de la journée est donnée "libre" à l'équipage par les contrôleurs au sol. Le déchargement du module Leonardo continue ainsi que les préparatifs de la dernière EVA.

La dernière EVA le 13 avril FD9 permet en 6h 24 de terminer l'installation du nouveau réservoir d'ammoniaque derrière le segment de poutre S1 avec le raccordement de deux conduites d'azote gazeux et de deux conduites d'ammoniaque. Les couvertures de protection contre les débris, déposées temporairement sur la plateforme externe ESP-2 sont  ramenées dans le sas Quest par Anderson. Les astronautes arriment non sans mal l'ancien réservoir d'ammoniaque dans la soute de Discovery à cause, encore une fois, de boulons mal alignés. Le démontage d'un support de charge utile du module Columbus a été remis à une autre mission par manque de temps. Comme dernière tâche, les astronautes font des vérifications sur une zone de la structure Z1 au-dessus du noeud Unity destinée à entreposer une antenne de rechange pour les communications à haut débit qui sera amenée lors d'une mission future. Les contrôleurs avaient planifié une 4eme EVA qui a été finalement annulé.

   

16 avril, le module Leonardo est remis dans la soute de Discovery. Avant de se séparer d'ISS, les astronautes réaisent une inspection du bouclier thermique de l'Orbiter. Normalement, cette inspection se fait après la séparation, mais la panne de l'antenne Ku oblige les responsables à profiter du haut débit des antennes de la station pour réaliser cette inspection.

17 avril, Discovery se sépare de la station à 12h 52. 18 avril, dernier jour de vol en attendant le retour pour le lendemain au KSC en début de matinée.
19 avril, le retour est ajourné a cause des mauvaises conditions météo sur le centre spatial. Discovery rejoint le sol le lendemain à 13h 08 TU après une mission de 15 jours, 2 heures, 47 minutes et 10 secondes.

   

 

 

STS 131

Photos, textes, documents NASA

PHOTOS DE LA MISSION JSC HOUSTON