RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

1986

V16

A l' occasion de l' inauguration du nouveau siège de la société Arianespace et du centre d' Evry, Fréderic d' Allest annonce le vol V16 pour le 11 janvier avec les satellites Spot et Viking.
Arianespace fait aussi un bilan d' Ariane avec 37 contrats de lancement soit 9, 1 milliard de F et 8 tirs prévus en 1986.
V16 en janvier, ce sera le dernier vol Ariane 1
V17 en février, Gstar 2 et Brasilsat.
V18 en mars, Intelsat 5 F14
V19 en mai, ECS 4, Spacenet 4 ou Aussat 3
V20 en juin, TV Sat
V21 en août, AMsat, Meteosat 3 Panamsat, premier lancement d' Ariane 4 de l' ELA 2.
V22 en septembre, TDF 1
V23 en décembre, Telecom, Spacenet 4 ou Aussat 3.
Le premier tir de l' ELA 2 est prévu pour V17.

       

Le lancement V16 est repoussé du 11 au 16 janvier, à cause d' une vérification que doit fait la SEP sur les turbopompes du lanceur, certaines défectuosités ont été découvertes sur Ariane 4.

Le 15 janvier, le tir est repoussé à février, suite à la découverte d' une fuite dans le tore d' eau du second étage. La réparation ne nécessitera pas le retour en Allemagne de l' étage. La brillante performance des techniciens consistait en la qualification d’une solution provisoire de bandages du types « Pampers » autour des viroles des segments en seulement 1 mois.
Le 30 janvier, Arianespace repousse le lancement V16 au 21 février. 

1986 V16 lauch.JPG (114548 octets)

Le 21 février, Ariane V16 décolle de l' ELA 1 à 22 h 44 locale. 14 minutes plus tard, les satellites Spot et Viking sont en orbite. Cet Ariane 1 a été lancé avec un azimut vers le Nord plaçant le satellite de 1830 kg sur une orbite héliosynchrone quasi-circulaire à 818,3-833,3 km, inclinée à 98,77°.
Le satellite Viking 536 kg était placé sur son orbite polaire elliptique de 800-15000 km. C'est la dernière Ariane 1 lancée.

    1986 V16 Spot1.jpg (196608 octets)

Le satellite d' observation de la terre Spot 1 en intégration et sur l'ELA1. Une campagne de vol a débuté en octobre 1985 pour Spot1 avec beaucoup d'aléas, des tuyères satellite tordues à la mise en conteneur, une antenne TC déployable grippée, la liaison ACU/lanceur défectueuse et tous les inserts à remplacer sur la PF ELA1 et pour finir un vent de sable venu du Sahara qui empêche l'ouverture de la PF charge utile pour entrer le conteneur Satellite.

L' ESA et Arianespace ont lancé entre 1979 et 1986  11 lanceurs Ariane 1. 
_ Les quatre premiers lanceurs L01 à 04 étaient les lanceurs de qualification commandés par l' ESA au début du programme. 
_ L5 à 8, V14 et 15 font partie des lanceurs de promotion commandé par l' ESA le 7 avril 1978 (le 6 eme ayant été rajouté ultérieurement). 
_ V9 est le premier lanceur commandé par Arianespace avec 3 autres Ariane 3 V11 à 14.
_ V16 fait partie du second lot commandé par Arianespace en 1981 et qui comprend les lanceurs V16 à 19.


       

Les lancements Ariane 1:
_ L-01 Ariane-1 1 24.12.79 CAT 1
_ L-02 Ariane-1 2 23. 5.80 F Firewheel / Firewheel Subsat 1, 2, 3, 4 / Amsat P3A / CAT 2 (échec)
_ L-03 Ariane-1 3 19. 6.81 G Meteosat 2 / Apple / CAT 3
_ L-04 Ariane-1 4 20.12.81 G MARECS 1 / CAT 4
_ L-5 Ariane-1 5 10. 9.82 F G MARECS B / Sirio 2 'échec)
_ L-6 Ariane-1 6 16. 6.83 G ECS 1 / Amsat P3B (Oscar 10)
_ L-7 Ariane-1 7 19.10.83 G Intelsat-5 7
_ L-8 Ariane-1 8 5. 3.84 G Intelsat-5 8
_ V-9 Ariane-1 9 23. 5.84 G Spacenet 1
_ V-14 Ariane-1 10 2. 7.85 I Giotto, première mission interplanétaire.
_ V-16 Ariane-1 11 22. 2.86 S Spot 1 / Viking, première mission héliosynchrone.

V17, première AR3

V17 est la première campagne de tir a inaugurer le nouvel ensemble de lancement ELA 2 après les essais de validation et la livraison à l' ESA en août 1985. Pour l' ELA 2, la préparation du lanceur a été prévue avec une marge de 20 jours ouvrables supplémentaires sur les 6 semaines nominales soit  30 jours ouvrables.
C' est une Ariane 3 qui sera monté sur la nouvelle table de lancement de l' ELA 2. Le premier étage est mis en place le 24 septembre 1985 dans le dock d' assemblage et le second le 25. Quand au troisième, il est installé le 2 décembre.

1986 V17 L140 01.jpg (133919 octets)    1986 V17 L33 mureaux.jpg (97049 octets)

1986 V17 L33 01.JPG (360448 octets)    1986 V17 L33 02.jpg (56245 octets)

La campagne est interrompue entre les 1er octobre et 2 décembre. A J-43 jours et entre les 12 décembre et 9 janvier 1986 en raison de la nouvelle planification des activités de lancement suite à l' échec de V15.

1986 V17 transfert1.jpg (147456 octets) Le transfert du lanceur sur le pad sans sa coiffe a lieu le 30 janvier. Pour la première fois la table Ariane 3 tirée par un camion tracteur parcours les 1000 m séparant le dock d' assemblage du pad de tir. Une fois positionnée sur le pad, le portique de service est roulé par dessus le lanceur, les branchements ombilicaux peuvent commencer.
1986 V17 transfert2.JPG (35724 octets) 1986 V17 transfert3.JPG (45634 octets)

1986 V17 transfert4.jpg (98304 octets)    1986 V17 transfert5.jpg (152196 octets)    1986 V17 transfert6.JPG (57682 octets)

Les charges utiles sont arrivées en Guyane le 22 octobre 1985 pour le satellite Brasilsat S2C et le 11 novembre pour GStar 2. Ils ont été préparé dans le bâtiment S1 dès le lendemain.

L' assemblage des satellites dans le SYLDA a eu lieu le fin février et le 3 mars, le container renfermant la coiffe et les satellites a été transporté sur le pad, monté dans le portique de service et installé sur Ariane 3.

1986 V17 pad 01.JPG (409600 octets) 1986 V17 pad 02.jpg (42127 octets)
1986 V17 pad 03.jpg (102735 octets)

Le marquage du numéro de vol sur le lanceur change avec V17. L'étage L33 arbore désormais le logo "ESA" ainsi que le numéro de vol "V17"

Le lancement est prévu pour le 12 mars entre 23 h 38 et 0 h 13 et entre 1 h 52 et 2 h 28 TU. Des ennuis mécaniques sur un connecteur de purge de remplissage du réservoir O2 de l' étage H10 retarde le lancement de 2 jours  au 14 mars, la pose de la coiffe ayant été retardé de 2 jours aussi.
Un nouveau problème sur une pompe d' un servomoteur de pilotage des moteurs du premier étage L 140 repousse le lancement au 19 mars entre 23 h 34 et 0 h 09 et entre 1 h 52 et 2 h 23 TU.
15 mars, V17 passe la revue d' aptitude au vol.
17 mars, remplissage en N2O4 des deux premiers étages.
18 mars, remplissage en UDMH des mêmes étages.
19 mars, 9 h 53 soit H0-12 h45, début de la chronologie finale.
H0- 6 h, retrait du portique de service.    
H0- 6 mn, arrêt de chronologie;
Nouvelle tentative quelques dizaines de minutes plus tard, la séquence passe, 5, 4, 3, 2, 1, 0, +1, +2, +3, rien ne se passe, les moteurs ne se sont pas allumés, les bras cryogéniques du H10 ne se sont pas écartés. La chronologie de tir elle continue et ce n' est qu' après de longues minutes de bataille avec l' informatique qu' à H+ 3mn 24s, les contrôleurs reprennent le contrôle du lanceur. En fait une première anomalie sur le relais de la vanne de sécurité du circuit de commande de l' ouverture du bars cryogénique H2 a mal fonctionné ce qui a entraîné la mise en sécurité du lanceur après l' arrêt de la séquence. mais au même moment une autre anomalie a empêché l' arrêt du compte à rebours qui a continué jusqu'à H+3mn 24s..
Contrairement à L01, les moteurs ne se sont pas allumés et les plaques ombilicales sont restées attachées au lanceur. La vidange de la fusée peut avoir lieu normalement et après quelques vérifications, on pourra repartir.
29 mars, 23 h 30 TU, la chronologie défile et passe zéro, Ariane V17 décolle de l' ELA 2 et place sans problème ses deux satellites sur orbite GTO. Ce lancement est le 6 eme lancement d' une Ariane 3 et le premier de l' ELA 2. Il reste 11 lanceurs de la série Ariane 2-3 pour lancer 14 satellites. D' ailleurs le premier lancement d' une Ariane 2 est prévue en juin avec V18 de l' ELA 1.

1986 V17 launch 01.jpg (88943 octets)

Gstar est un satellite de télécommunication opérant en bande Ku (16 répéteurs) sur le territoire américain. d' une masse de 1243 kg au lancement (721kg en orbite), il sont construit par RCA  pour GTE Spacenet.
Brasilsat S2 est un satellite de télécommunication brésilien basé sur les satellites Hughes HS376. D' une masse de 1140 kg au lancement (671 en orbite), il sera calé par 70° O.

Avril, le CNES livre le premier étage L220 de la première Ariane 4 (401) à l' Aérospatiale aux Mureaux.

12 mai, Arianspace signe son premier contrat avec une société japonaise SCC Space Communication Corp pour lancer deux satellites SuperBird SCS 1A et 1B en 1986. 47 contrats de lancement ont été signé par Arianespace depuis 1980 et 31 satellites reste à lancer.

V18     

Premier tir d' une Ariane 2, c' est à dire une AR3 sans le boosters, V18 doit placer en orbite GTO le satellite Intelsat V F14. Après une chronologie sans histoire et 50 mn de retrad du à un rouge "client", Ariane 2 décolle de l' ELA 1 le 31 mai à 2 h 35 TU. Mais 4 mn 36 s après, le troisième étage ne s' allume pas, c' est l' échec. La fusée retombe avec sa charge après 7 mn de vol.
Ariane avait déjà lancé deux Intelsat et 4 restaient à lancer dont 2 Intelsat 6. C' est le quatrième échec d' une Ariane depuis 1979.
Une commission d' enquête est nommé quelques jours plus tard. composées de 8 membres, elle devra remettre son rapport final avant le 30 juin.

1986 V18 launch.JPG (144177 octets)   

Juin, Arianespace annonce son 50 eme contrat de lancement pour le satellite militaire Britanique Skynet 4B. Depuis 1979, Ariane totalise 18 tirs avec 4 échecs (78% d' de succès).

Le 2 juillet, la commission d' enquête V18 remet son rapport: Elle a pu mettre en évidence aucun défaut de fabrication du moteur HM7B et n' a constaté aucunes anomalies significatives dans le fonctionnement du lanceur jusqu' au moment de l' allumage du H10. La commission n' a pu faire un scénario de l' accident comme pour V15, mais a imaginé un "un scénario maximaliste" incriminant l' allumage du H10.
Des essais seront réalisés cet été pour confirmer ce scénario en même temps qu' un nouvel allumeur testé.
Les vols devraient reprendre en janvier ou mars 1987 avec au programme 8 tirs.   

5 septembre, publication d'un nouveau calendrier Ariane avec pour 1987 7 tirs V19 à V25 dont la première AR4 (V21). En 1988, Arianespace prévoit 8 tirs dont 4 AR4 et pour 1989 9 tirs exclusivement avec des AR4.(V35 à 42).

A l' automne, les essais au banc de simulation d' altitude du moteur HM7B du troisième étage d' Ariane se poursuivent au rythme d' un a deux essais par semaine. La SEP a déjà réalisée 12 essais dont 5 de validation et calibrage au banc PF41 de Vernon dans l' Eure. Les essais suivants consisteront à tester le nouvel allumeur plus puissant et avec trois jets déviés ainsi que l' influence des conditions de pré-refroidissement de la chambre de combustion sur le démarrage du moteur. cette série devra s' achever en novembre avec de permettre de définir la nouvelle configuration du HM7B modifié qui sera ensuite tester 20 fois avant V19.

Novembre, la SEP termine la première série de 20 essais du moteur HM7. Le choix du nouvel allumeur sera fait à la fin du mois. Une nouvelle série de 20 mis à feu sera réalisé jusqu' en 1987 sur le moteur.

Décembre, le programme d' essais s' est déroulé de façon satisfaisante, il reste à qualifier le nouvel allumeur et à démontrer qu' il fonctionne de façon reproductible sur plusieurs moteur et qu' il couvre les dispersions de fonctionnement du lanceur. Ce programme sera mis au point ultérieurement. Ce qui repousse la reprise des vols à avril 1987.

L' allumeur du HM7 est constitué d' un petit bloc de poudre Isolite 1431 (SNPE) allumé par deux cartouches pyrotechniques (Dassault Bréguet) et produisant des gaz chauds qui sont diffusés par deux orifices à 90° dans la chambre du moteur. Ces jets initient la combustion du mélange d' ergols cryogéniques injecté dans la chambre sous forme de gaz d' aérosol (ci contre). L'allumage de la chambre est une phase délicate. Il est nécessaire d'initier la combustion le plus tôt possible en un point de la chambre où les conditions, rapport de mélange, pression sont remplies pour la combustion du mélange. Sur le HM7, le mélange H2O doit être porté à 700°C pour une pression de 1 bar. Il faut aussi s'assurer de la bonne propagation de la flamme dans la chambre avec la bonne vitesse et assurer une position stable du front de flamme à une distance convenable de l'injecteur. L'allumeur fonctionne durant 4 s en injectant axialement un débit de 12g/s de gaz réducteurs à 2100°C. Les 90 injecteurs de la chambre sont tous identiques et de type "coaxial".
L'oxygène arrive liquide en tourbillonant par le tube central de l'injecteur, l'hydrogène arrive lui gazeux car il vient de refroidir la tuyère autour du tube. Dans le système d'injection du HM7, ce sont d'abord les 6 injecteurs élémentaires de la couronne centrale, à proximité de l'allumeur qui s'enflamme. La propagation de la flamme se faisant ensuite du centre vers les bords de l'injecteur.

 

Date

Vol

Lanceur

Satellites

Commentaires

21/02/86

V 16

AR 1
L11

SPOT & VIKING

Première mission héliosynchrone, dernier lancement Ariane 1

28/03/86

V 17

AR 3
L17

GSTAR II & BRASILSAT S2

Première utilisation ELA-2
Logo "ESA" sur le L33 et n° de vol V

30/05/86

V 18*

AR 2
L18

INTELSAT VA F 14*

Première Ariane 2 Echec (3 eme étage)