RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

1987

Janvier, Arianespace annonce qu'elle a signé 18 contrats de lancement en 1986, soit la totalité du marché suite aux problèmes des lanceurs US Titan, Delta et l' accident du Shuttle. Ariane est donc bel et bien une alternative aux lanceurs américains. Sur ces 18 contrats, 10 ont été signés après l' échec de V18.
Arianespace doit lancer 42 satellites pour 13 milliards de F et espère remporter 10 contrats pour cette année.
D'autre part, la société propose des plans de financement pour les satellites ainsi qu'un service d'assurance des lancements par l'intermédiaire de sa société S3R crée l' an passée. Quelques 15 contrats sont ainsi assurés par S3R avec des taux "intéressants" de 11 à 13% (20% pour les autres opérateurs).  

CSG, visite ministérielle de Jacques Chirac, premier ministre, entouré de Andre Giraud, ministre de la Défense, Bernard Pons, ministre des Départements et Territoires d'outre-mer, Frederic d'Allest, directeur général du CNES. En bleu, le fonctionnaire de la DST détaché à la sécurité du CSG.

Janvier, le nouveau programme d' essai du moteur HM7 prévoit 47 tests en simulation d' altitude, en plus des 32 déjà réalisés en 1986 (d'août à décembre). Le programme est divisé en 2 phases, comportant 6 essais de réglage, 21 essais de définition du nouvel allumeur et 20 essais aux limites pour définir les domaines de fonctionnement et d' utilisation du nouveau moteur. Ces premiers essai sont retardés à cause du mauvais temps.
Le 7 et 29 janvier, seulement deux tirs du moteur HM7B modifié du V19 ont été réalisés au banc PF41 de Vernon.

Mi février Arianespace annonce la reprise des vols pour mai ou juin prochain. Il reste quelques essais au banc et la recette du moteur de V19 a réalisé pour le 20 mars. Au CSG, se déroule courant février une campagne d'essai sur l'ELA1 avec une Case à Equipements et une maquette du satellite TVSAT pour vérifier que les boulons pyrotechniques qui assuraient la séparation satellite ne généraient pas un choc destructifs vis à vis des équipement de la Case. Trois à 4 semaines de campagne pour préparer V19. Juste à coté, sur l'ELA 2, les équipes mènent la campagne EPHESE, essai partie haute système électrique avec une coiffe Ariane 4.

Mars, Arianespace reconnaît quelques problèmes lors des essais au banc du moteur HM7B. Au niveau de la turbopompe LH2, un joint dynamique a fuit et un roulement a subi un échauffement excessif. Trois autres essais ont été réalisé en février et ils reprendront après les modifications.
La SEP a réalisé 55 essais au banc sur 6 moteurs dont deux de vol (V19 et 20) depuis l' échec de V18. Il reste à faire 20 essais au banc en simulation d' altitude dont trois à quatre essais d' endurance sur 6 moteurs. La recette au banc en simulation d' altitude du moteur V19 est prévu fin mars avec en parallèle les essais de recette du V20.
La reprise des vols est prévu pour juin-juillet avec deux satellites ECS 4 et AUSSAT K3.
Le 23 mars, un incident conduit à démonter le moteur du V19, il ne peut assurer son programme d' essai. Un autre est remonté et continue les tests dès le 27. Le vol V19 est à nouveau repoussé au mois de juin. 

Avril, le CNES annonce que depuis le 10 mars, le moteur HM7B du vol V19 a entamé ses essais de réception au banc de simulation d' altitude de Vernon, 4 essais ont été ainsi réalisé deux de réglage, un normal et un durcie avec satisfaction. Si l'allumeur et la séquence de démarrage sont qualifiées, le problème avec les roulements des turbopompes reste entier malgré les essais et modifications réalisées depuis plusieurs mois.
Ariane en réalisera pas ses 7 vols prévus cette année mais probablement quatre ou même moins selon Arianespace. Le premier vol d' Ariane 4 est désormais repoussé à 1988. Selon certaines sources non confirmées, Arianespace aurait discrètement contacté la NASA et Prat & Witney entre septembre 1986 et janvier 1987 pour s'informer de la disponibilité du moteur RL10 qui équipe les Atlas Centaur, mais aurait démentie vouloir acheter le moteur aux américains. Rappelons que les européen ont vendu des coiffes Ariane 4 à Martin Marrietta pour les Titan 3.

Mai, Arianespace annonce la reprise des vols pour août. Trois tirs sont prévus pour cette année avec deux AR3 et une AR2. Suite aux problèmes avec les roulements et les fuites de joint de turbopompes, 20 nouveaux essais vont être réalisés avant le vol 19. L'accident V18 aura coûté 1,5 milliards de F en frais d'immobilisation, de modification et d'essais à la société.  

Juin, le lancement V19 est repoussé à août suite à d' autres problèmes sur le moteur HM7B (échauffement de roulements et fuite de joint de turbopompes). Depuis le 20 mai, les essais ont repris en vue de la recette du moteur V19. Arianespace publie un nouveau calendrier avec V19 donc en août qui emportera les satellites Aussat K3 et ECS 4, V20 en octobre avec TVsat 1, V21 en décembre avec Gstar 3 et Télécom 1C, V22 en janvier 1988 avec la première Ariane 4 pour lancer Météosat P2, Panamsat et Amsat.
Juin, le banc d' essai en simulation d' altitude qui sert au essai du moteur HM7B est immobilisé suite à la découverte de criques dans la chaudière qui crée la dépression initiale permettant l' allumage du moteur en vide simulé. La SEP n' a pas encore trouvé la cause de ces fissures peut être dues à la fatigue du banc. Ce banc supporte les essais du moteur depuis près d' un an. Pour l' instant les essais sont stoppés jusqu' a ce que le banc soit réparé.

A l'occasion du 37eme salon du Bourget qui se tient à Paris, Arianespace fait un bilan du programme Ariane.
31 fusées ont été commandé à ce jour par Arianespace depuis mars 1980 en plus des 10 lanceurs de qualification et de promotion commandés par l'ESA. Sur ces 31 lanceurs, 8 ont déjà volé et 23 sont en production dont 5 partiellement stockés aux Mureaux à Paris chez Aerospatiale. Ces 23 fusées représentent 10 AR2 et 3 et 13 AR4 et 10 milliards de F de CA pour l'industrie européenne. En 1987 sera commandé le lot P8 avec 8 AR4. Au total, il y aura 49 fusées en fabrication dont 11 AR1, 6 AR2, 11 AR3 et 21 AR4 en 8 lots. Un lot 9 sera commandé en 1988 avec 8 AR4.
50 AR4 seront fabriquées dans les huit ans à venir y compris celle en production et ce jusqu'en 1995 à raison de 8 AR4 fabriqués par an associées à 20 boosters PAL. 10 autres devraient s'y ajouter jusqu'en 1998 afin d'assurer la relève avec Ariane 5, soit un total de 100 lanceurs (toutes versions) sur 20 ans.
Les 70 AR4 représentent un CA de 32 milliards de F sur 10 ans associant 8000 personnes dans 60 firmes et dans 11 pays européens. 
De son coté Arianespace propose à ses nouveaux clients un contrat d'assurance de lancement désormais libélé en ECU et dont le montant de couverture et le taux de prime ne seront plus garantis que sur une période limitée, soit 100 millions d'ECU par lancement avec un taux de 13% si le client décide de revoler sur Ariane 14,5% si le client décide de voler avec un lanceur étranger. Les taux d' Arianespace étant maintenant comparables à ceux proposés par la concurrence.

REVUE D'APTITUDE POUR ARIANE

Les travaux relatifs à l'allumage du moteur du 3e étage H8 ont mobilisé toutes les équipes compétentes européennes l'Onera, MBB, Air liquide sous la houlette du CNES, l'ESA et Arianespace. Les phénomènes d'allumage du HM7 ont été compris grâce à la réalisation de différents tests, notamment avec les 32 essais du moteur M1922 et une caméra grande vitesse pour filmer à 5000 images secondes la séquence d'allumage dans la chambre de combustion. Le nouvel allumeur est maintenant 2 fois plus long, 3 fois plus puissant avec 2 jets dirigés à 45° vers les zones où arrivent l'oxygène. L'allumage se fait de façon extrêmement douce sans pics de pression.

La SEP a mis ses bancs d'essais à disposition avec 2 tirs par semaines sur le PF41, avec simulation d'altitude. Les 3 bancs de Vernon et Villaroche, PF41, 42 et le BC08 ont été mis à contribution en utilisant 6 moteurs en simulation d'altitude pour 27 essais dans des configurations identiques au vol V18 ou proches. A Villaroche, 4 moteurs ont réalises 13 tests et à Vernon 3 moteurs ont fait 8 tests pour comprendre, modifier et vérifier que les sous systèmes n'étaient pas impliqués. En parallèle, le moteur HM7 a subit un plan de consolidation à long terme sur plusieurs années.

V19 AR3

la campagne de lancement pour le vol V19 démarre à Kourou le 2 juin avec la mise en place du premier et second étage jusqu' au 30. La revue d' aptitude au vol du moteur HM7B a lieu début août, ce qui permet de fixer la date du vol pour le 15 septembre.

Le 17 août, le troisième étage est mis sur le lanceur devant des dizaines de journalistes.

1987 V19 H8.jpg (116920 octets)

Le 7 septembre, la charge utile est mis en place sur le lanceur.   

1987 V19.jpg (65536 octets)    1987 V19 ECS.jpg (49152 octets)    1987 V19 Aussat.jpg (65536 octets)

La préparation finale du lanceur est calme malgré quelques petits incidents , changement d' une vanne de contrôle de pilotage et la centrale inertielle en panne. La chronologie se déroule sans problème jusqu' a H0-6 mn 18 s à cause d' un "rouge" lanceur: mauvaise lecteur sur la pression du H10 du à un capteur en panne.
L' incident fait sauter la première fenêtre de tir de 20 h 01 à 20 h 07, le temps de changer une carte électronique au pied du mat de lancement.
La séquence reprend en faisant l' impasse sur le capteur, les données seront visualiser à l' oeil avec une personne prête à tout arrêter au cas ou...
Il est 21 h 45 mn 8 s lorsque Arane s' élève dans le ciel de Guyane. Les deux étage du bas sont largué et le troisième s' allume... et tient bon les 750 secondes de fonctionnement plaçant sur orbite GTO Aussat et ECS 4.

Aussat K3 est le 3eme de la série des satellites de télécommunication pour l' Australie (TV, radio, aviation). D' une masse de 1195 kg au lancement (650 kg en orbite), il est équipé de 15 répéteurs en bande Ku.

ECS 4 est un satellite de l' ESA construit par British Aerospace pour Eutelsat. Il pèse 1183 kg au lancement (700 en orbite) et est équipé de 14 répéteurs en bande Ku. il sera calé par 10° E.

Deux lancements sont encore programmés par Arianespace d' ici la fin de l' année, V20 en novembre avec TV sat depuis l' ELA 2 à l' aide d' une Ariane 2 et V21 à la mi décembre pour lancer Télécom 1C et Spacenat 3R depuis l' ELA 1 avec une Ariane 3.

Arianespace lancera ensuite la première Ariane 4 depuis l' ELA 2 en février 1988, soit avec près d' un an et demi de retard sur les prévisions. 8 lancements sont prévus en 1988, 9 en 1989 et 1990 depuis les deux ELA, l' ELA 1 devant encore réaliser 7 tirs jusqu' en avril 1989.
La société a jusqu' à présent lancé 10 Ariane 1 pour l' ESA et le CNES dans le cadre des tirs d' essais et de promotion passé commande de 31 lanceurs, dont 8 ont déjà été lancé à ce jour. D' ici la fin de l' année, elle commandera le lot n°8 comprenant 8 Ariane 4. Au total ce sont 49 fusées qui auront été lancé d' ici trois ans. Il reste 44 satellites à lancer avec 29 fusées d' ici 1991 (20 satellites européens, 10 pour des organisations internationale, 9 pour les USA, 5 pour le Canada, l' Inde et le Japon).
Arianespace devrait commander d' ici à la mi 1988 un 9eme lot de fusées comprenant 40 à 50 lanceurs Ariane 4 qui seront fabriqué en 8 ans entre 1988 et 1995, ce qui représentent 20 milliards $.    

V20 AR2, premier vol depuis l'ELA 2

La campagne V20 est la première campagne Ariane sur le nouveau pad de tir ELA 2. Elle commence en septembre avec l' arrivée des étages dans le hall d' assemblage de l' ELA 2. Le 7 octobre, le lanceur est amené sur le pad.

Novembre, suite à une panne, la centrale inertielle est démontée du lanceur ce qui repoussera le lancement. les tirs V21 et 22 ont d' ores et déjà été repoussé à mi février et mars 1988 suite au retard de recette du moteur HM7B de l' étage H10 (problème de chauffe dans un roulement). Arianespace devra retirer le moteur du V22 et l' installera sur V21 après les essais de recette.
13 novembre, le problème sur la centrale inertielle retarde le lancement de quelques jours, les techniciens voudraient savoir si la panne est due à une composant isolé ou un défaut sur un lot complet de composants.
17 novembre, Matra le constructeur de la centrale indique que le problème est résolu, le lancement est maintenant programmé pour le 20 entre 23 h 19 et 0h 29 locale.

20 novembre, après une chronologie parfaite, il est 2 h 19 lorsque Ariane 2 quitte l' ELA 2 porteuse du satellite TV Sat qu' elle place sur orbite GTO à 199,6- 36134 km, inclinée à 4°.

TV Sat est un satellite de TV directe allemand équipé de 4 canaux TV ou 16 programmes radio stéréo. Il est le petit frère du TDF Français. Les panneaux solaire du satellite auraient du se déployer après la satellisation mais il ne le sont qu' à moitié. Après sa mise à poste en orbite GO à 19° O, le 18 décembre les contrôleurs au sol à Oberpfaffenhofen n' arriveront pas à les déployer complètement laissant le satellite sans énergie donc perdu dans l' espace.

Décembre, Arianespace suspend momentanément ces lancements suite à l' indisponibilité de moteur HM7B qualifié. Le moteur pour V21 a subi deux essais de recette au banc avec succès à Villaroche, mais lors du 3eme essais, la température de roulement dans la turbopompe LH2 est monté à 68°K au lieu des 60 prévus. Un autre essai sur le moteur du V22 s' est déroulé sans problème mais les deux autres ont fait grimpé la température à 62 et 80°K (après 20 secondes de test). Le problème avec cette température est de savoir si un moteur HM7B peut fonctionner en dépassant les 60°K. A l' origine, pour un moteur HM7 elle a été fixé à 60°K mais pour le HM7B il n'y a pas eu de nouveau test. Arianespace va donc réaliser un test de longue durée sur le moteur du V21 pour savoir jusqu' où peut aller la température du roulement de la turbopompe. A l' issue du test, la date pour lancer V21 sera fixée.

A Kourou, la campagne de la première Ariane 4 V22 a débuté le 4 décembre avec l' érection du premier étage sur la table de lancement le 9 (les éléments du lanceur sont partis en novembre des Mureaux). Les deux satellites Météosat et AMsat étaient aussi en préparation. la campagne s' arrêtera le 19 décembre et reprendra en janvier 1988.

Arrivée au port de Cayenne de la première Ariane 4 à bord de l'Ariana, nouveau bateau de transport d'Arianespace

16 décembre, sortie en France du film "Cayenne Palace" de Réalisé par Alain Maline avec Richard Berry, Jean Yanne, Xavier Deluc et Olivia Brunaux tourné en partie au CSG. Xavier Leduc joue le rôle d'un technicien et Richard Berry celui d'un homme à la recherche de son père disparu en Gyane. Une des scènes est tournée dans le dock d'assemblage de l'ELA 2 où l'on peut voir une table AR3 en préparation du vol 20.

 

Date

Vol

Lanceur

Satellites

Commentaires

15/09/87

V 19

AR 3
L19

AUSSAT K3 & ECS 4

 

20/11/87

V 20

AR 2
L20

TV - SAT 1