RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

2000

Aerospatiale Matra Lanceurs reçoit la notification d'une commande d'Arianespace concernant 20 Ariane 5 supplémentaires, après la commande des deux lanceurs du programme de développement (L501 et 502) et une première série de 14 unités (L503 à 516). Ceci porte le nombre total d'Ariane 5 commandées à ce jour à 36. Le premier exemplaire de cette série (L517) de lanceurs (incorporant des améliorations) sera livré pour un lancement fin 2001. Les livraisons s'échelonneront ensuite jusqu'en 2004. 
Les lanceurs seront de deux types : 
_ 3 Ariane 5G+ E/S ou S-V, pour les missions diverses : constellations, injection directe en orbite intermédiaire, lancement double GTO/GTO incorporant quelques améliorations du composite inférieur des versions Evolution.  
_ 17 Ariane 5 Evolution. 
Ces 20 lanceurs sont associés à 10 étage supérieurs ECA, conçue pour les missions de lancement double de 10 tonnes en orbite géostationnaire de transfert et 10 étages EPS "Versatile" (250 kg d'ergols en plus).

7 janvier, V126, transfert du satellite Galaxy XR du bâtiment S1A au bâtiment S3B et début des opérations de remplissage.
11 janvier, V126, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

13 janvier, début de la campagne du lanceur Ariane 44LP - V127 avec l'érection du premier étage.
Le 127ème lancement d'Ariane, Vol 127, doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite Superbird-4 en utilisant un lanceur Ariane 44LP équipé de 2 Propulseurs d'Appoint à Liquide (PAL) et de 2 Propulseurs d'Appoint à Poudre (PAP). Ce lanceur sera le 95ème d'une Ariane 4 et le 23ème en configuration 44LP. La performance demandée au lanceur ARIANE est de 4 179 kg dont 4 057 kg représentent la masse du satellite à séparer sur l'orbite visée. 
14 janvier, V127, érection du deuxième étage.

15 janvier, V126, début des opérations combinées et répétition de chronologie lanceur (RCL).
17 janvier, V126, encapsulation du satellite Galaxy XR.

17 et 18 janvier, V127, érection des propulseurs d'appoint Liquide.

18 janvier, V126, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.
19 janvier, V126, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.

19 janvier, V127, érection du troisième étage.

20 janvier, V126, répétition générale.
21 janvier, V126, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.

ARIANE 42L V126

22 janvier, V126, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4, du 3ème étage en oxygène et hydrogène liquides et des propulseurs d'appoints liquides (PAL).
Le lancement a lieu à 22 h 04 locale. Le satellite Galaxy XR a été injecté avec précision sur une orbite de transfert. Paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) :
périgée : 200 km (pour 200 (± 3) km visés)
apogée : 33 455 km (pour 33 448 (± 240) km visés)
Inclinaison : 7° (pour 7° (± 0,07)° visés).

2000 V126 launch.jpg (40223 octets)

24 janvier, V127, arrivée du satellite Superbird-4 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S3B. Le satellite Superbird-4 a été conçu et fabriqué par Hughes Space & Communications, USA pour Space Communications Corps, japon. Il utilise une plate-forme HS 601 HP. Il sera sera positionné à 162° Est, au dessus de l'océan Pacifique. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données pour le Japon. Il pèse 4 057 kg au lancement, pour une masse à sec de 1 657 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 2,80 m x 2,30 m x 2,6 m et son envergure en orbite est de 26 m. Il est équipé de 23 répéteurs en bande Ku et de 6 répéteurs en bande Ka. Sa durée de vie est de quinze ans.

28 janvier, début de la campagne du lanceur Ariane 505 V128 avec l'arrivée du satellite Asiastar. Début de la préparation du satellite au bâtiment S1. Le satellite Asiastar a été conçu et fabriqué par Alcatel Space Industries pour digital broadcaster WorldSpace. Il sera sera positionné à 105 degrés Est, au dessus de l'océan Indien. Il servira à la retransmission de programmes de radio numérique et à la transmission de données pour l'Asie. Il pèse 2777 kg au lancement, pour une masse à sec de 1220 Kg. Il est équipé de 96 répéteurs en bande L. Ses dimensions au lancement sont de 1.70 m x 2.60 m x 3.00 m et son envergure en orbite est de 28 m. 

29 janvier, Ariane 505 V128, l'étage principal cryotechnique (EPC) d'Ariane 505 est érigé sur la table de lancement mobile.

1 février, V128, assemblage des deux propulseurs d'appoint, qui constituent l'étage d'accélération à poudre, sur l'étage principal cryotechnique.

1 février, V127, transfert du satellite Superbird-4 du bâtiment S3B au bâtiment S1A et début des opérations de remplissage.

2 février, V128, arrivée du satellite Insat-3B et début de sa préparation au bâtiment S1. Le satellite Insat-3B a été conçu et fabriqué par Indian Space Research Organization (ISRO) pour Indian Department of Space. Il sera positionné à 83 degrés Est, au dessus de l'océan Indien. Il servira à la retransmission de programmes de radio numérique et à la transmission de données pour l'Asie. Il pèse 2070 kg au lancement, pour une masse à sec de 970 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 1.93 m x 1.70 m x 1.65 m et son envergure en orbite est de 14.70 m. Il est équipé de 3 répéteurs en bande Ku, de 12 répéteurs en bande C et de 1 répéteur en bande S. Sa durée de vie est de dix ans.

2 février, V127, érection des propulseurs d'appoint à poudre.

4 février, V128, installation de l'étage à propergol stockable (EPS).

7 février, V128 mise sous tension du lanceur

7 février, V127, début des opérations combinées et répétition de chronologie lanceur (RCL).
8 février, V127, encapsulation du satellite Superbird-4.
9 février, V127, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.
10 février, V127, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.
11 février, V127, répétition générale.
14 février, V127, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.
15 février, V127, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4. Remplissage des Propulseurs d'Appoint à Liquide (PALs).
16 février, V127, report du lancement en raison des conditions météorologique trop mauvaise.

ARIANE 44LP V127

17 février, décollage à 22 h 04 locale du lanceur Ariane 44LP. Paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) :
- Périgée : 200 Km (200 Km (± 3) visé),
- Apogée : 35998 km (35990 km. (± 156) visé),
- Inclinaison : 5.00 ° (5.00° (± 0.07°) visé).
La masse totale à placer en orbite de transfert géostationnaire est de 4 166.8 kg et se décompose de la manière suivante
SUPERBIRD 4 4075.0 kg Adaptateurs ACY 1920 43.4 kg Adaptateur ACU 1666A 50.4 kg.
Le satellite SUPERBIRD 4 utilise la plate-forme HS 601 HP/BLOCK 2 de Hughes Space & Communications. Quand SUPERBIRD 4 prendra sa place sur son orbite définitive (160° est) à la verticale des îles Galápagos, il offrira des services de télédiffusion vers les réseaux câblés sur les Etats Unis (y compris Hawaii et l’Alaska), le Canada, le Mexique, les Caraïbes, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud. SUPERBIRD 4possède 24 répéteurs en bande C et 28 répéteurs en bande Ku dont la couverture géographique est représentée ci dessous.
C’est la quatrième fois qu’Ariane emporte un satellite utilisant cette plate-forme, après GE-2 lancé en janvier 1997 sur vol 93, TELKOM 1 et KOREASAT lancés cette année respectivement le 12 août sur vol 118 et le 4 septembre sur vol 120.

2000 V127 launch.jpg (42966 octets)

22 février, V128, transfert du satellite Insat-3B du bâtiment S1 au bâtiment S3 et début des opérations de remplissage.
28 février V128, transfert d'Ariane 505 du Bâtiment d'Intégration Lanceur (BIL) vers le Bâtiment d'Assemblage Final (BAF).

   

29 février, V128, transfert du satellite Asiastar du bâtiment S1 au bâtiment S3 et début des opérations de remplissage.

6 mars, V128, début des opérations combinées lanceur / Satellites .
9 mars, V128, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.
13 mars, V128, remplissage du SCA en N2H4.

14 mars, début de la campagne du lanceur Ariane 42L V129 avec l'érection du premier étage.
Le 129ème lancement d'Ariane, Vol 129, doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite Galaxie IVR en utilisant un lanceur Ariane 42L équipé de 2 Propulseurs d'Appoint à Liquide (PAL). Ce lanceur sera le 96ème d'une Ariane 4 et le 11ème en configuration 42L. La performance demandée au lanceur ARIANE est de 3739 kg dont 3668 kg représentent la masse du satellite à séparer sur l'orbite visée.

14 mars, V128, remplissage du l'EPS en MMH et N2O4.

15 mars, V129, érection du deuxième étage.

15 mars, V128, répétition générale.
16 mars, V128, armements du lanceur Ariane 505.
17 mars, V128, revue d'aptitude au lancement.
20 mars, V128, transfert d'Ariane 505 entre le Bâtiment d'Intégration Lanceur et l'Ensemble de Lancement ELA 3.

   

ARIANE 505 V128

21 mars, décollage à 20 h 57 locale du lanceur Ariane 505. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont:
- Périgée : 558 Km (560 Km (± 3) visé),
- Apogée : 35763 km (35881 km. (± 260) visé),
- Inclinaison : 6.99 ° (7.00° (± 0.06°) visé).

Ariane 505 est le 5ème lancement Ariane 5 et le 3ème lancement Ariane de l'année 2000. Le vol 505 est la deuxième mission commerciale du lanceur Ariane 5, à ce titre il est effectué sous la direction d' Arianespace. Il survient après les vols de qualification conduits et réussis (V502 en octobre 97 et V503 en octobre 98) sous l'égide de l'ESA et du CNES et après le premier vol commercial V504 conduit et réussi en décembre 99 sous la responsabilité d‘Arianespace. Le lanceur 505 est le troisième lanceur de production, il est fabriqué, intégré et mis en œuvre sous la responsabilité d’Arianespace. Aerospatial Matra Lanceurs est l’architecte industriel du lanceur et maître d’œuvre de l’Etage principal cryotechnique et les Etages d’Accélération à Poudre. Elle fournie également le logiciel de vol. Dans une configuration lancement double avec Coiffe courte et Sylda court, Il emporte les satellites de télécommunications ASIASTAR et INSAT 3B.

21 et 22 mars, V129, érection des propulseurs d'appoint Liquide.
22 mars, V129, érection du troisième étage.
27 mars, V129, arrivée du satellite Galaxie IVR à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S3B. Le satellite Galaxie IVR a été conçu et fabriqué par Hughes Space & Communications, USA pour PanAmSat Corp, Greenwich, Connecticut, USA. Il utilise une plate-forme HS 601 HP. Il sera sera positionné à 99° Ouest. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données pour le continent Américain, l' Alaska, Hawaii et Puerto-Rico. Il pèse 3668 kg au lancement, pour une masse à sec de 1895 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 4.00 m x 3.60 m x 2.70 m et son envergure en orbite est de 26 m. Il est équipé de 28 répéteurs en bande Ku et de 28 répéteurs en bande C. Sa durée de vie est de quinze ans.

3 avril, V129, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

5 avril, V129, début des opérations de remplissage du satellite Galaxie IVR au bâtiment S3B.
7 avril, V129, répétition chronologie lanceur (RCL).
10 avril, V129, début des opérations combinées.
11 avril, V129, encapsulation du satellite Galaxie IVR.

12 avril, V129, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.
13 avril, V129, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.
14 avril, V129, répétition générale.
15 avril, V129, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.
17 avril,  V129, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4.

ARIANE 42L V129

19 avril décollage à 21 h 29 locale du lanceur Ariane 42L. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont:
- Périgée : 199.6 Km (199.7 Km (± 3) visé),
- Apogée : 32231 km (Min 29448 Km - Max 33604 Km visé),
- Inclinaison : 6.99 ° (7.00° (± 0.07°) visé).

GALAXY IVR est le sixième satellite GALAXY confié par l’opérateur privé de télécommunications spatiales PanAmSat Corporation (Greenwich, Connecticut) au lanceur européen, GALAXY 6 lancé en octobre 1990 par une A44L (vol 39) avec SBS ¸ GALAXY 7 lancé en octobre 1992 par une A42P (vol 54) ¸ GALAXY 4 lancé en juin 1993 par une A42P (vol 57) ¸ GALAXY 11 lancé en décembre 1999 par une A44L (vol 125) ¸ GALAXY XR lancé en janvier 2000 par une A42L (vol 126).
Outre les GALAXY pour le marché intérieur américain, Arianespace a lancé pour PanAmSat Corporation huit PAS pour l’international, et deux SBS.

La masse totale de charge utile emportée par le lanceur est de 3737.6 kg et se décompose de la manière suivante :
_ GALAXY 4R 3668 kg
_ Virole cylindrique ACY 1920 19,6 kg
La performance maximale sur l’orbite de transfert géostationnaire standard pour la version A42L, est d'environ 3560 kg. On rappelle que cette performance est associée à un niveau de probabilité d’atteinte de l’orbite avant épuisement du 3ème étage de 99 %. La performance requise est supérieure à celle disponible pour une injection GTO classique. Une optimisation de la mission globale lanceur + satellite a conduit à viser une orbite GTO non standard (avec un apogée réduit) et une probabilité d’atteindre l’orbite finale avant épuisement également non standard : on a recours aux techniques dites P.V.A. et O.U.R.S.

La manœuvre dite P.V.A. (Perigee Velocity Augmentation) consiste à viser une orbite " sub-GTO " (apogée réduit < 35786 Km), avec modification de la séquence de mise à poste du satellite. Au lieu de circulariser son orbite en une opération unique, il effectue une première manœuvre d’augmentation de vitesse au périgée, puis un ou plusieurs allumages aux passage successifs à l’apogée. Pour un satellite muni d’un moteur d’apogée à ergols liquides et réallumable, cette opération permet d’augmenter significativement la masse finale après mise à poste : la surconsommation d’ergols satellite nécessaire pour la correction d’orbite " sub-GTO " (par rapport à l’orbite GTO standard), est inférieure au sur-remplisage d’ergols autorisé par l’écart de performance lanceur entre les deux orbites. Ainsi, au prix d’une complexification de sa séquence de mise à poste, un satellite peut gagner de la durée de vie en orbite. Rappelons que ce procédé a déjà été utilisé sur les vols 54, 57, 69, 74, 114, 115 et 126.
La stratégie O.U.R.S. (Optimisation de l’Utilisation de la Réserve Statistique) offre une option d’utilisation différente du lanceur, en consommant une partie de la réserve : on vise alors une probabilité d’atteinte de l’orbite d’injection avant épuisement 3ème étage, nettement inférieure à la valeur contractuelle classique de 99 %. Cette technique a déjà été utilisée sur les vols 114, 115, 125 et 126.
La performance du lanceur est liée à l’emport d’une quantité d’ergols, qui doit assurer l’atteinte de l’orbite visée avant épuisement du 3ème étage. Cette réserve est censée couvrir des dispersions atmosphériques, aérodynamiques, propulsives et massiques. Elle est donc associée à un niveau statistique donné. Classiquement, on garantit d’atteindre l’orbite avant épuisement dans au moins 99 % des cas.
La diminution de la probabilité définie ci-dessus permet de réduire la réserve d’ergols embarquée, qu’on peut alors transformer en masse de charge utile. Mais ceci induit une augmentation de la probabilité d’injection sur une orbite dégradée.
Dans le cas d’une injection sur orbite dégradée, c’est la charge utile qui doit compenser le déficit de DV (déficit énergétique) pour revenir sur l’orbite visée : ceci entraîne à une consommation des ergols satellite.
Cependant, on vérifie que le bilan est globalement positif pour le satellite : cette consommation éventuelle est inférieure au surplus d’ergols qu’il peut emporter grâce à cette stratégie, soit un gain en durée de vie.
L’apogée de l’orbite visée ici est de 33 448 km pour une probabilité de 50 % , et l’apogée garanti à 99 % est de 29604 km. Sur la masse d’ergols disponibles une fois GALAXY IVR sur l’orbite finale, le gain (par la seule utilisation de O.U.R.S.) est au maximum (si l’orbite visée est atteinte) de l’ordre d’une centaine de kg .
Cette stratégie O.U.R.S. est particulièrement intéressante lorsque celle-ci est couplée à la manœuvre P.V.A. puisqu’elle induit systématiquement une correction d’apogée pour la séquence de mise à poste. L’impact pour le satellite d’une injection dégradée est alors moindre, par rapport à une charge utile visant une orbite GTO standard, avec une séquence nominale prévoyant une circularisation directe (en une unique manœuvre).
Au niveau lanceur, des travaux ont été menés pour qualifier O.U.R.S. Côté matériel, la SEP a validé par essais la faisabilité d’un arrêt moteur sur épuisement du LOX , et Air Liquide a, également par essais, vérifié, dans la même hypothèse d’épuisement du LOX, l’intégrité des réservoirs et le profil de dépressurisation des réservoirs.
Côté système, les principales vérifications ont porté sur le programme de vol (pour la détection d’épuisement étage), sur la faisabilité de la séquence SCAR (respect des contraintes réservoirs dans les deux cas : épuisement ou non du LOX), et sur le niveau de probabilité d’épuisement LH2 aussi faible que pour les autres vols Ariane 4 : l’épuisement, s’il y a lieu, doit s’effectuer sur le LOX.
L’utilisation combinée d’O.U.R.S.-P.V.A. ne peut s’appliquer qu’aux satellites disposant d’un moteur d’apogée réallumable à ergols liquides. Elle suppose en outre une capacité d’adaptation opérationnelle pour assurer la mise à poste, en cas d’injection sur une orbite dégradée. Résultant d’une optimisation globale de la mission lanceur + satellite, elle permet un important gain en durée de vie pour le satellite.

166 satellites et 28 charges auxiliaires ont déjà été placés sur orbite, avec succès, par ARIANE. 209 contrats de services de lancement ont été enregistrés par Arianespace depuis 1981. A ce jour, avant ce 129ème lancement d'Ariane, 39 satellites restent à lancer : Europe : 14 satellites et hors Europe : 25 satellites

16 mai, Aerospatiale Matra Lanceur (AML) a livré les étages de la 100ème Ariane 4 aux Mureaux. Philippe Couillard, PDG d’EADS LV reçoit pour cette occasion les représentants de l’industrie spatiale européenne. L' étage sera lancé à la fin octobre.


2000 mai 100 ariane4.jpg (273520 octets)

29 mai, début de la campagne de lancement d'Ariane 506 - V130 avec l'arrivée de l'étage principal cryotechnique (EPC).

30 mai, V130, érection de l'étage principal cryotechnique (EPC) sur la table de lancement mobile.

2 juin, V130, assemblage des deux propulseurs d'appoint, qui constituent l'étage d'accélération à poudre, sur l'étage principal cryotechnique.

5 juin, V130, arrivée du satellite Astra-2B et début de sa préparation au bâtiment S1. Le satellite Astra-2B a été conçu et fabriqué par Astrium, Toulouse France pour la Société Européenne des Satellites (SES), Luxembourg. Il sera sera positionné à 28,2 degrés Est, au dessus de l'Afrique Central. Il servira à la retransmission de programmes de télévision pour l'Europe. Il pèse 3153 kg au lancement, pour une masse à sec de 1510 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 2,8 m x 1,7 m x 2,5 m et son envergure en orbite est de 32.30 m. Il utilise un plateforme EUROSTAR 2000+. Il est équipé de 28 répéteurs en bande Ku de 108 watts chacun. Sa durée de vie est de quinze ans.

7 juin, V130, installation de l'étage à propergol stockable (EPS) et de la case à équipement.

         

13 juin, V130, arrivée du satellite GE-7 et début de sa préparation au bâtiment S1. Le satellite GE-7 a été conçu et fabriqué par Lockheed Martin, pour la Société GE American Communications, Inc. Il sera sera positionné à 146 degrés Ouest, au dessus de l'Océan Pacifique. Il servira à la retransmission de communications. Il pèse 1935 kg au lancement, pour une masse à sec de 912 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 4.10 m de haut pour un diamètre de 3.60 m et son envergure en orbite est de 14.50 m. Il utilise un plateforme A2100 (A). Il est équipé de 24 répéteurs en bande C de 20 watts chacun. Sa durée de vie est de quinze ans.

28 juin, V130, transfert du satellite GE-7 du bâtiment S1 au bâtiment S3 et début des opérations de remplissage.
30 juin, V130, transfert du satellite Astra-2B du bâtiment S1 au bâtiment S3 et début des opérations de remplissage.

Juillet , création du groupe EADS (European Aeronautic Defence and Space Company) regroupant Aerospatiale Matra (France), DASA (Allemagne), CASA (Espagne), Aerospatiale Matra Lanceurs Stratégiques & Spatiaux. EADS appartient désormais au premier groupe européen, et au troisième mondial dans le secteur de l'aéronautique, de l'espace et de la défense, dont elle est filiale à 100 %. Sa dénomination sociale est devenue EADS LAUNCH VEHICLES. Cette dernière est la société de lanceurs du Groupe EADS. Elle est spécialisée dans la conception et la réalisation de véhicules de transport spatial, d'infrastructures orbitales et de systèmes balistiques militaires. Elle est, notamment, architecte industriel et principal étagiste des lanceurs de la famille Ariane, Maître d'oeuvre industriel des missiles de la Force Nucléaire Stratégique Française et du cargo spatial ATV.

6 juillet, V130, transfert d'Ariane 506 du Bâtiment d'Intégration Lanceur (BIL) vers le Bâtiment d'Assemblage Final (BAF). Début des opérations combinées lanceur / Satellites.

        

11 juillet, V131, arrivée du satellite Nilesat-102 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S1A. Le satellite Nilesat-102 a été conçu et fabriqué par ASTRIUM SAS, Toulouse (France) pour NILESAT SA (Egypte). Il sera sera positionné à 7 degrés Ouest au-dessus du Golf de Guinée. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données pour le Nord de l'Afrique et le Proche Orient. Il pèse 1827 kg au lancement, pour une masse à sec de 813 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 2.40 m x 2.30 m x 1.70 m et son envergure en orbite est de 21.50 m. Il est équipé de 12 répéteurs en bande Ku. Sa durée de vie est de douze ans.

12 juillet, début de la campagne du lanceur Ariane 44LP - V131 avec l'érection du premier étage. Le 130ème lancement d'Ariane, Vol 131, doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire les satellites Nilesat-102 et Brasilsat-B4 en utilisant un lanceur Ariane 44LP équipé de 2 propulseurs à poudre (PAP)et de 2 Propulseurs d'Appoint à Liquide (PAL). Ce lanceur sera le 97ème d'une Ariane 4 et le 24ème en configuration 44LP. La performance demandée au lanceur ARIANE est de 4077 kg dont 3584 kg représentent la masse du satellite à séparer sur l'orbite visée.

12 juillet, V130, transfert et pose du composite satellite inférieur (GE-7) sur le lanceur Ariane 506 et contrôles.

13 juillet, V131, érection du deuxième étage.

13 juillet, V130, transfert et pose du composite satellite supérieur (Astra-2B) sur le lanceur Ariane 506 et contrôles.
14 juillet, V130, en Europe, lors d'un test d'endurance, une anomalie du système de contrôle d'attitude du troisième étage a été détectée entraînant l'arrêt de la campagne de tir du lanceur Ariane 506.

19 juillet, V131, érection des propulseurs d'appoint Liquide.
19 juillet, V131, arrivée du satellite Brasilsat-B4 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S3A. Le satellite Brasisat-B4 a été conçu et fabriqué par Hughes Space & Communications (El Segundo, California, USA) pour   l'opérateur brésilien EMBRATEL. Il sera sera positionné à 92 degrés Ouest au-dessus des Iles Galapagos. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données pour le Nord de l'Afrique et le Proche Orient. Il pèse 1757 kg au lancement, pour une masse à sec de 820 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 3.65 m x 3.65 m x 3.43 m et son envergure en orbite est de 8.30 m. Il est équipé de 28 répéteurs en bande C. Sa durée de vie est de douze ans.
20 juillet, V131, érection du troisième étage.

22 juillet, V131, transfert du satellite Nilesat-102 du bâtiment S1B au bâtiment S3A.

26 juillet, début de la campagne du lanceur Ariane 44P V132 avec l'arrivée du satellite W1 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S1B. Le satellite de télécommunications W1 a été construit par ASTRIUM SAS Toulouse (France) pour EUTELSAT. Il pèse 3250 Kg pour une masse sèche de 1430 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 2.5 m x 3.4 m x 5 m pour un envergure en orbite de 31.7 m. Il est élaboré à partir d'une plate-forme Eurostar 2000+, W1 a une puissance de 7 kW (en fin de vie) et dispose de 28 répéteurs en bande Ku. Il est stabilisé sur ses trois axes et sera localisé à 10° Est, au dessus du Gabon. Sa durée de vie est de 12 ans.

28 juillet, V131, début des opérations de remplissage du satellite Brasilsat-B4.
29 juillet, V131, début des opérations de remplissage du satellite Nilesat-102 au bâtiment S3A.
31 juillet, V131, érection des propulseurs d'appoint à poudre.

1 août, V131, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

2000 V131 transfert.jpg (85126 octets)

03 août, début de la campagne Ariane 44P - V132 avec l'érection du premier étage. Le 131ème lancement d'Ariane, Vol 132, doit permettre de placer sur orbite de transfert le satellite W1 en utilisant un lanceur Ariane 44P équipé de 4 Propulseurs d'Appoint à Poudre (PAP). Le lancement sera le 98ème d'une Ariane 4 et le 13ème en configuration 44P. La performance demandée au lanceur Ariane est de 3332 kg dont 3250 kg représentent la masse satellites à séparer sur l'orbite visée.
4 août,  V132, érection du deuxième étage.

5 août, V131, début des opérations combinées et Répétition chronologie lanceur (RCL).
7 et 8 août, V131, encapsulation des satellites Nilesat-102 et Brasilsat-4B.
9 août, V131, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.
10 août, V131, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.
11 août, V131, répétition générale.

11 août, V132, érection du troisième étage.

16 août, V131, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.
17 août, V131, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4.

18 août, V132, transfert du satellite W1 du bâtiment S1B au bâtiment S3B.

2000 V131 pad.jpg (83542 octets)

ARIANE 44LP V131

18 août décollage à 20 h 16 locale du lanceur Ariane 44LP V131. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont :
- Périgée : 249.6 Km (pour 250 Km (±3) visée)
- Apogée : 36000 Km (pour 35786 Km (± 240) visée)
- Inclinaison : 3.00° pour 3.00° (± 0.07°) visée)

 

22 août, V132, début des opérations de remplissage du satellite W1.
23 août, V132, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

23 août, V134, arrivée du satellite Europe Star 1 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S1B. Le satellite EuropeStar 1. Le satellite EuropeStar 1 a été conçu et fabriqué par Alcatel Espace, Toulouse (France) pour EuropeStar. Construit sur une plate-forme FS 1300 de Space Systems/Loral in Palo Alto, California, il est équipé de 30 répéteurs en bande KU. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données pour l'Europe, le sud de l'Afrique, le Midwest et l'Inde. Ses dimensions au lancement sont de 2.70 m x 5.50 m x 3.50 m et son envergure en orbite est de 24.70 m. Il pèse 4167 kg au lancement, pour une masse à sec de 1717 Kg. Il sera sera positionné à 45 degrés Est, au-dessus de l'océan Indien. Sa durée de vie est de quinze ans.  

24 août, V130, reprise de la campagne campagne de lancement d'Ariane 506 et début des opérations combinées lanceur / Satellites. Par sécurité les six propulseurs du système de contrôle d'attitude du troisième étage ont été changés.

25 et 26 août, V132, érection des propulseurs d'appoint à poudre.
28 août, V132, début des opérations combinées et répétition de chronologie lanceur (RCL).

28 août, V133, arrivée du satellite N-SAT-110 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S1A. Le satellite N-SAT-110 a été conçu et fabriqué par Lockheed Martin (LMCSS), Sunnyvale (USA) pour les opérateur japonais Space Communications Corporation (SCC) et JSAT Corporation (JSAT). Il utilise une plate-forme Lockheed Martin A2100-AX. Il sera sera positionné à 110° Est au-dessus de l'Archipel Indonésien. Il servira à la retransmission de programmes télévisés et à la transmission de données au-dessus du Japon. Il pèse 3531 kg au lancement, pour une masse à sec de 1669 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 6,00 m et son envergure en orbite est de 26,4 m. Il est équipé de 24 répéteurs en bande Ku d'une puissance de 120W chacun. Sa durée de vie est de quinze ans.

28 août, début de la campagne du lanceur Ariane 42L - V133 avec l'érection du premier étage. Le 133ème lancement d'Ariane, Vol 133, doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite N-SAT-110, la place d'Europe Star 1 pas prêt en utilisant un lanceur Ariane 42L équipé de 2 Propulseurs d'Appoint à Liquide (PAL). Ce lanceur sera le 99ème d'une Ariane 4 et le 12ème en configuration 42L. La performance demandée au lanceur ARIANE est de 3572 kg dont 3531 kg représentent la masse du satellite à séparer sur l'orbite visée. 

29 août, V132, préparation du satellite W1 à la phase d'encapsulation.

29 août, V133, érection du deuxième étage.

30 août, V132, pose de la coiffe de protection sur le satellite W1.

31 août, V133, érection des propulseurs d'appoint Liquide.

31 août, V132, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.

1 septembre, V132, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.
2 septembre, V132, répétition générale.

2000 V132 CU.jpg (84684 octets)    2000 V132 pad.jpg (98306 octets)

2 septembre, V133, érection du troisième étage.

4 septembre, V130, pose du composite satellite bas sur le lanceur Ariane 506 et contrôles.

4 septembre, V132, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.
5 septembre, V132, remplissage du premier étage et du deuxième étage en UH 25 et N2O4.

5 septembre, V130, pose du composite satellite haut sur le lanceur Ariane 506 et contrôles.

ARIANE 44P V132

6 septembre lancement  à 19 h 33,locale du lanceur Ariane 44P. Les paramètres de l'orbite de transfert géostationnaire calculés à l'injection du troisième étage sont :
Périgée : 299.8 km pour 300 (± 3) km visés,
Apogée : 35942 km pour 35941 (± 160) km visés,
Inclinaison : 7.00° pour 7,00° (± 0,07)° visés.

7 septembre, V130, remplissage du SCA en N2H4.
8 septembre, V130, remplissage du l'EPS en MMH et N2O4.

8 septembre, V133, immobilisation du satellite N-SAT-110 du bâtiment S1A. Reconfiguration du lanceur Ariane 44LP en 42L suite au désistement d'un client d'Arianespace, des empennages sont fixés sur les carénages du L220.

   

10 septembre, V130, répétition générale.
11 septembre, V130, armements du lanceur Ariane 506.

12 septembre, V133, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

12 septembre, V130, revue d'aptitude au lancement.

13 septembre, V134, arrêt de la préparation du satellite Europe*Star 1 au bâtiment S1A.

13 septembre, V130, transfert d'Ariane 506 entre le Bâtiment d'Intégration Lanceur et l'Ensemble de Lancement ELA 3.Chronologie de lancement y compris le remplissage de l'étage principal cryotechnique (EPC) en oxygène et hydrogène liquides. Entre les deux lancement de mars et septembre, les techniciens de Kourou en ont profité pour réaliser le montage de la tour "CAZES" qui abritera l'ensemble des équipements sol nécessaires au remplissage du futur étage supérieur cryotechnique (ESC) en hydrogène et oxygène liquides qui sera utilisé en 2002.

   

ARIANE 506 V130

Le lanceur est prêt ... Décollage à 19 h 54 locale du lanceur Ariane 506. Paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) :
- Périgée : 559.9 Km (559.9 Km (± 3) visé),
- Apogée : 35926 km (35939 km (± 160) visé),
- Inclinaison : 6.99 ° (7.00° (± 0.06°) visé).

18 septembre, V133, transfert du satellite N-SAT-110 du bâtiment S1A au bâtiment S3B.

19 septembre, début de la campagne de lancement d'Ariane 507 V135avec l'érection de l'étage principal cryotechnique (EPC) sur la seconde table de lancement mobile. La performance demandée au lanceur Ariane 507 est de 6 313 kg dont 5 629 kg représentent la masse des satellites à séparer sur l'orbite visée.
 20 septembre, V135, transfert des deux Etages d'Accélération à Poudre (EAP).

21 septembre, V133, début des opérations de remplissage du satellite N-SAT-110 au bâtiment S3B.
27 septembre, V133, répétition chronologie lanceur (RCL) et Début des opérations combinées.

22 septembre, V135, assemblage des deux Etages d'Accélération à Poudre (EAP) sur l'étage principal cryotechnique (EPC). 

Ariane 507 - V135    

26 septembre, V135, installation de l'étage à propergol stockable (EPS) et de la case à équipement.

28 septembre, V133, encapsulation du satellite N-SAT-110.
29 septembre, V133, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.

2000 V133 transfert.jpg (60874 octets)

2 octobre, V133, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.

2 octobre, début de la campagne du lanceur Ariane 44LP V134 avec l'érection du premier étage. Le 134ème lancement d'Ariane, Vol 134, doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite Europe*Star 1 en utilisant un lanceur Ariane 44LP équipé de 2 propulseurs à poudre (PAP)et de 2 Propulseurs d'Appoint à Liquide (PAL). Ce lanceur sera le 100ème d'une Ariane 4 et le 25ème en configuration 44LP. La performance demandée au lanceur ARIANE est de 4210 kg dont 4167 kg représentent la masse du satellite à séparer sur l'orbite visée. 

2 octobre, V135, début de la campagne de préparation des deux micro-satellites STRV (Space Technology Research Vehicles) au bâtiment assemblage final (BAF-HE). Les 2 microsatellites STRV-1c et 1d ont été réalisés par l’agence de recherche militaire britannique DERA (Défense Evaluation and Research Agency). Un des satellites SRTV. Chaque satellites a une masse au lancement de 100 Kg. Ils ont une dimension de 0,7 x 0,7 x 0,7 m. Ils sont stabilisés sur leur orbite par une rotation à 10°/s. 14 expériences sont installées sur SRTV-1c et 9 sur 1d. Leur durée de vie est de 2 ans. Ils prendront place sur le premier plateau ASAP (Ariane Structure for Auxiliary Payload) à voler sur une Ariane 5. Ils seront positionnés sur une orbite de transfert supersynchrone : 590 x 39 248 km, inclinée à 6,5°.

    

Ces satellites étudieront l’environnement spatial et la mise en place d’un réseau Internet dans l’espace.

3 octobre, V134, érection du deuxième étage.

3 octobre, V133, répétition générale.
4 octobre, V133, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.

2000 V133 pad.jpg (82857 octets)

5 octobre, V134, reprise de la préparation du satellite Europe*Star 1 au bâtiment S1A.

5 octobre, V133, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4.

5 et 6 octobre, V134, érection des propulseurs d'appoint Liquide.

ARIANE 42L V133

6 octobre, V133 décollage à 20 h 00 locale du lanceur Ariane 42L. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont :
- Périgée : 200.1 Km (199.8 Km (± 3) visé),
- Apogée : 35980 km (35955 Km (± 240) visé),
- Inclinaison : 7.00° (7.00° (± 0.07°) visé).

7 octobre, V134, érection du troisième étage.

7 octobre, V134, transfert du satellite Europe*Star 1 du bâtiment S1A au bâtiment S1B.

9 octobre, V135, arrivée du satellite PAS-1R et début de sa préparation au bâtiment S1B. Le satellite PAS-1R a été fabriqué par Boeing Satellite Systems, Inc. (BSS) à El Segundo (Californie) pour le compte de l’opérateur américain PanAmSat. Il sera sera positionné à 45° Ouest, à la verticale de la côte nord du Brésil, où il prendra la relève de PAS-1. Il assurera des liaisons de télécommunications entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Il pèse 4793 kg au lancement, pour une masse à sec de 3000 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 6.20 m de haut pour une structure de 3.50 x 3.30 m et son envergure en orbite est de 40.95 m. Le satellite PAS-1R. Il est équipé de 36 répéteurs en bande Ku et de 36 répéteurs en bande C. Il utilise un plateforme HS-702. Sa durée de vie est de quinze ans.

11 octobre, V134, début des opérations de remplissage du satellite Europe*Star 1 au bâtiment S1B.

11 octobre, V135, arrivée du satellite AMSAT P-3D et début de sa préparation au bâtiment S3A. Le satellite de radio-amateurs AMSAT P-3D a été conçu et fabriqué par l’association AMSAT Deutschland. Le satellite AMSAT P-3D. Il pèse 630 kg au lancement, pour une masse à sec de 397 Kg. Ses dimensions au lancement sont de 2.23 x 2.23 x 0.68 m et son envergure en orbite est de 6.00 m. Il est équipé d'Emetteurs et de récepteurs en bandes HF, V, U, L, S, C, X et K. Il sera positionné sur une orbite elliptique de 4 000 x 47 700 km, inclinée à 63°. AMSAT P-3D est le plus gros satellite de radio-amateurs jamais construit, il servira la communauté des radio-amateurs en Amérique du Nord, en Europe et en Extrême-Orient. Sa durée de vie est de 10 ans.

17 octobre, V134, transfert du lanceur en zone de lancement ELA-2.

17 octobre, V135, mise en sommeil du lanceur Ariane 507.

18 octobre, V134, érection des propulseurs d'appoint à poudre.

18 octobre, début de la campagne de lancement V136.
19 octobre, V136,  érection du premier et second étage.

19 octobre, V134, début des opérations combinées et Répétition chronologie lanceur (RCL).
20 octobre, V134, encapsulation du satellite Europe*Star 1.
21 octobre, V134, transfert du composite-satellite vers la zone de lancement.
23 octobre, V134, pose du composite satellite sur le lanceur et contrôles.

23 octobre, V136, mise en place des boosters liquides sur le premier étage.

23 octobre, V135, transfert du satellite PAS-1R du bâtiment S1B au bâtiment S3B et début des opérations de remplissage.

24 octobre,  V134, répétition générale.
25 octobre, V134, revue d'aptitude au lancement et armements du lanceur.

2000 V134 pad.jpg (84644 octets)

26 octobre, V134, remplissage du 1er étage et du 2ème étage en UH 25/N2O4.

26 octobre, V136, érection du troisième étage.

26 octobre, V135, début des opérations de remplissage du satellite PAS-1R.
27 octobre, V135, reprise de la campagne de tir avec le transfert d'Ariane 507 du Bâtiment d'Intégration Lanceur (BIL) vers le Bâtiment d'Assemblage Final (BAF).

28 octobre, V134, report du tir du lanceur en raison de conditions météorologique défavorable. La vitesse des vents en altitude dépassant les limites permettant un lancement en toute sécurité.

ARIANE 44LP V134

29 octobre, V134 décollage à 2 h 59 locale du lanceur Ariane 44LP. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont :
- Périgée : 200 Km (pour 200 Km (±3) visée)
- Apogée : 35955 Km (pour 35937 Km (± 240) visée)
- Inclinaison : 7.00° pour 7.00° (± 0.07°) visée).

31 octobre, V135, transfert et Assemblage du composite satellites inférieur AMSAT P-3D/STRV sur le lanceur.

2 novembre, V135, transfert et assemblage du composite satellite supérieur PAS-1R sur le lanceur d'Ariane 507.
3 novembre, V135, intégration de la coiffe sur le lanceur d'Ariane 507.

6 novembre, V135, remplissage du système de contrôle d’attitude (SCA) en N2H4.
7 novembre, V135, remplissage du l'EPS en MMH et N2O4.

7 novembre, V136, transfert en zone de lancement.

8 novembre, V135, répétition générale.

9 novembre, début de la campagne de lancement V137. Pour la première fois il y a simultanément quatre campagnes de lancement pour V 135 et 138 Ariane 5 et V 136 et 137 pour Ariane 4.

9 novembre, V135, armements du lanceur.
10 novembre, V135, revue d'aptitude au lancement.
13 novembre, V135, transfert d'Ariane 507 entre le Bâtiment d'Intégration Lanceur et l'Ensemble de Lancement ELA 3.

2000 V135 rollout.JPG (425984 octets)

14 novembre, V136, transfert du composite satellites vers l' ELA 2.

14 novembre, V135, remplissage de l'étage principal cryotechnique (EPC) en oxygène et hydrogène liquides. Report de 24 heurs du lancement d'Ariane 507 en raison d'une anomalie dans le système sol de transmission de la télémesure avec le satellite de télécommunication PAS-1R.

2000 V135 pad.JPG (376832 octets)

 

ARIANE 507 V135

15 novembre décollage à 22 h 07 locale du lanceur Ariane 507. Les paramètres de l'orbite (calculés à l'injection du troisième étage) sont :
- Périgée : 590 Km (590 Km (± 3) visé),
- Apogée : 39269 km (39245 km (± 160) visé),
- Inclinaison : 6.499 ° (5.000° (± 0.06°) visé).

2000 V135 launch1.jpg (228295 octets)

 

18 novembre, V138, arrivée de la charge utile LDREX. 
20 novembre, V138, arrivée du satellite GE-8. 
21 novembre, V138, arrivée du satellite Astra 2D.

2000 V138 EPC.jpg (313074 octets)

ARIANE 44L V136

21 novembre décollage d' Ariane V136 à 20 h 46 locale de Kourou. Le satellite Anick F1 est placé sur orbite GTO. Ce satcom  de 4 711 kg est fabriqué par Boeing Satellite Systems, Inc. (BSS) à El Segundo (Californie) pour le compte de l’opérateur canadien Télésat.
Anik F1 est le 4ème satellite confié par le Canada au lanceur européen après ANIK E2 lancé en avril 1991 (V43), ANIK E1 en septembre 1991 (V46) et MSAT 1 en avril 1996 (V85)

    2000 V136 launch.jpg (95122 octets)

   

24 novembre, EADS livre à Astrium à Brême, la maquette dynamique du bâti-moteur équipé de l'Etage Supérieur Cryotechnique version A (ESCA) destiné à Ariane 5 "Evolution". La maquette y subira de tests acoustiques en vue de la qualification de l'étage. 

25 novembre V137, transfert du lanceur en Zone de Lancement. 
27 novembre V137, intégration du satellite Eurasiasat 1 sur le lanceur. 

1er décembre V138, transfert du lanceur 508 au BAF. 
2 décembre V138, intégration de la charge utile LDREX sur le lanceur 508. 

6 décembre, pour permettre des vérifications complémentaires à Kourou sur le lanceur du Vol 137, Arianespace a décidé de reporter au début de la semaine prochaine le lancement initialement prévu dans la nuit du 8 au 9 décembre. Une nouvelle date de lancement sera communiquée à la fin des vérifications.

9 décembre V138, intégration des satellites Astra 2D et GE-8 sur le lanceur. 

9 décembre, V137, suite aux vérifications effectuées sur la coiffe du lanceur Ariane 4 à Kourou, Arianespace a décidé d'autoriser la reprise des opérations de chronologie pour le Vol 137. Le décollage du lanceur du Vol 137 est maintenant prévu dans la nuit du 11 au 12 décembre le plus tôt possible à l'intérieur de la fenêtre de lancement suivante : de 19h04 et 21h13 le 11 décembre, heure de Kourou.

11 décembre V137, arrêt de la campagne à la demande du client. 

13 décembre, V137, les vérifications demandées par Alcatel Space sur le satellite TURKSAT 2A/EURASIASAT nécessitent de rapporter le satellite au bâtiment de préparation S3 afin de mener à bien à Kourou les investigations nécessaires. Une nouvelle date de lancement sera fixée en début de semaine prochaine en accord avec le client après les résultats de ces investigations.

15 décembre V137, retour d’Eurasiasat vers le bâtiment S3. 
19 décembre V137, mise en sommeil du lanceur. 

Décembre, AEDS reçoit le premier réservoir de l' étage EPC "Evolution" 

2000 dec 01.jpg (81920 octets)

ARIANE 508 V138

19 décembre décollage à 21 h 26 locale, le lanceur place sur orbite deux satellites de télécommunications, ASTRA 2D pour la Société Européenne des Satellites et GE-8/Aurora III pour l’opérateur américain GE Americom. Grâce au plateau ASAP 5, Ariane 5 a également permis le déploiement dans l’espace du réflecteur expérimental LDREX pour l’Agence spatiale japonaise. LDREX (Large scale Deployable Reflector Experiment) doit tester le système de déploiement d’un réflecteur d’antenne de très grandes dimensions pour le satellite de télécommunications avancées ETS-VIII. Monté sur le plateau ASAP-5, qui servait de plate-forme d ’ expérimentation, le modèle de réflecteur, de 6 m de diamètre, s’est partiellement ouvert. Une équipe d’experts va étudier les résultats acquis en vol afin, le cas échéant, d’apporter des modifications sur le réflecteur de 18 m de diamètre d’ETS-VIII.

2000 V138 launch.jpg (60070 octets)

Ce nouveau succès du lanceur lourd Ariane 5, le 5ème depuis le mois de décembre dernier, confirme la maturité technique et opérationnelle du lanceur européen. Sa disponibilité et sa flexibilité sont maintenant reconnues par les grands industriels et opérateurs du secteur spatial américains, européens et japonais. 
ASTRA 2D est le septième satellite de la Société Européenne des Satellites mis en orbite par le lanceur européen. Le lancement a été réalisé dans le cadre d’un contrat entre l’opérateur luxembourgeois et Boeing Space Systems. C' est un  satellite de télécommunications du type BSS 376 HP construit par Boeing Space Systems, El Segundo, Californie. Masse au lancement et Charge Utile 1 414 kg. 16 répéteurs en bande Ku d’une puissance de 39 watts chacun. Position orbitale 28,2° Est, à la verticale de l’Afrique Centrale.
GE-8/Aurora III est le 14ème satellite mis en orbite par Ariane pour GE Americom après les satellites G-Star, Spacenet, Satcom et GE. C' est un satellite de télécommunications de type A 2100 (A) construit par Lockheed Martin (LMCSS), Sunnyvale, Californie. Masse au lancement et Charge Utile 2 015 kg. 24 répéteurs en bande C d’une puissance de 20 watts chacun. Position orbitale 139° Ouest, au dessus de l’Océan Pacifique.
Avec le lancement de LDREX, Arianespace a lancé pour la première fois une charge utile pour la NASDA, l’Agence Spatiale Japonaise. C 'est une expérience de déploiement d’un réflecteur d’antenne de grande dimension construit sous la maîtrise d’œuvre de Toshiba Corporation (Japon) Masse au lancement et Charge Utile Maquette expérimentale à l’échelle ½ pour le déploiement et la validation du réflecteur d’antenne du satellite technologique ETS-8

Depuis août dernier, en effectuant 8 lancements en moins de 5 mois, Arianespace a placé en orbite 11 satellites de télécommunications et 4 charges auxiliaires. Arianespace démontre ainsi sa capacité à s’adapter aux besoins et à la disponibilité de ses clients. Avec 12 lancements en 12 mois, Arianespace aura eu en 2000 l’activité opérationnelle la plus chargée de son histoire. 13 campagnes ont été mené, 9 sur l' ELA 2 et 4 sur l' ELA 3. Au niveau des infrastructures l’année a été également très active, avec les modifications des bâtiments d’intégration et de la zone de lancement d’Ariane 5 pour les nouvelles versions du lanceur et surtout la construction d’un nouveau bâtiment, le “S5”, pour la préparation des charges utiles. Les objectifs de 2001 à Kourou sont très ambitieux, comme l’a souligné Jean-Marcel Agasse, avec 11 campagnes, dont 5 pour Ariane 5, l’entrée en service du bâtiment S5, la préparation de l’ arrivée d’Ariane 5ECA et la poursuite de l’industrialisation des activités opérationnelles.

Après le Vol 138, le carnet de commandes d’Arianespace s’élève à 45 contrats de service de lancement (36 satellites et 9 ATV). Arianespace se prépare maintenant à lancer le Vol 137 (une Ariane 44P) au cours de la première quinzaine du mois de janvier.

Le contrat P2

Arianespace et les industriels de niveau 1 (dont AEROSPATIALE MATRA LANCEURS pour les étages EAP, EPC et le Système) ont établi les modalités et les objectifs d'une nouvelle tranche de production "P2" du lanceur Ariane 5, qui fera suite à la tranche "P1" en cours. La nouvelle commande porte sur 20 lanceurs, et sera débloquée par tranche de 10. Le premier lancement P2 aura lieu en décembre 2001 avec le vol 517. Il appliquera les améliorations destinées à augmenter la performance du lanceur. Il appliquera aussi les mesures dites "Design to cost" ou "DTC" destinées à réduire les coûts de production. L'objectif principal est une réduction de 35 à 40 % selon les produits, pour assurer la compétitivité d'Ariane 5 sur le marché commercial. Cette nouvelle commande "P2" sera signée prochainement.

Les évolutions d’ARIANE 5

L'ESA et le CNES ont lancé deux programmes principaux d'améliorations dont certaines seront appliquées dès le vol 517.
Le premier programme "Ariane 5 Evolution" vise à améliorer les performances du composite inférieur  l'étage principal cryogénique sera doté d'un moteur "Vulcain II" dont la poussée est 1,2 fois celle du Vulcain, les accélérateurs à poudre seront modifiés pour introduire des liaisons soudées entre les viroles constitutives d'un segment, en remplacement des liaisons par joints. Enfin, ce programme a permis le développement du système de lancement double SYLDA 5 qui doit être utilisé pour la première fois pour le vol 505.
Le second programme "A5 Plus" vise à améliorer les performances du composite supérieur. Il s'agit principalement d'introduire un nouvel étage supérieur cryotechnique "ESC" sur le lanceur Ariane 5.
Dans une première étape, l 'ESC sera en version A doté du moteur HM7B d'Ariane 4, avec un objectif de première utilisation pour le vol 517. Dans un deuxième temps, l'ESC sera en version B avec un nouveau moteur le "VINCI", plus performant que le HM7B et réallumable. L'ESCB sera introduit en 2005.
Le programme "A5 Plus" assure aussi l'amélioration de la flexibilité du lanceur pour le rendre capable de missions versatiles c'est-à-dire: avec des phases balistiques pouvant durer jusqu'à 6 heures et la possibilité de plusieurs réallumages. Cette capacité sera utilisée dès 2002 avec l'étage EPS actuel, elle permettra le lancement de constellations, de l'ATV, ainsi que de nouvelles procédures de mise à poste pour les satellites géostationnaires, procédures susceptibles d'intéresser en particulier les satellites à propulsion électriques.
Ces programmes seront complétés par des actions lancées par Arianespace, programme dit "Perfo 2000", pour améliorer la Case à équipements et l'EPS.
L'objectif est de porter la performance en GTO de 5,9t à 9,5t en 2002, puis à 11,5t en 2006.

 

Date

Vol

Lanceur

Satellites

Commentaires
24/01/2000 V 126 A 42 L
L494
Galaxi XR Manoeuvre OURS
 
17/02/2000 V 127 A 44 LP
L495
Superbird 4  
 
21/03/2000 V 128 A 505 AsiaStar Insat 3B  
 
18/04/2000 V 129 A 42 L
L496
GALAXY IVR  Manoeuvre OURS
 
17/08/2000 V 131 A 44 LP
L4097
BRASILSAT B4
NILESAT
 55 eme lancement consécutif d' Ariane 4
 
06/09/2000 V 132 A 44 P
L4098
Eutelsat W 1  
 
14/09/200 V 130 A 506 Astra 2B; GE-7  
 
06/10/2000 V 133 A 42 L
L4099
NSAT 110 14 eme satellite japonais lancé par Ariane
 
29/10/2000 V 134 A 44 LP
L4100
Europstar F1 100 eme vol Ariane, 25 eme vol d' AR 4 
Au 9 novembre, il y avait quatre campagnes du tir menées simultanément V 135 et 138 pour Ariane 5, vol 136 et 137 pour Ariane 4
15/11/2000 V 135 A 507 PAS 1R
Amsat 3PD
STRV 1C
Première utilisation du ASAP. Premier lancement de la table de lancement n°2
 
21/11/2000 V 136 44 L
L4102
Anick F1  4 eme satellite Canadien lancé par Ariane.
Dernière manœuvre OURS
         
19/12/2000  V 138 A 508 Astra 2D, GE-8/Aurora III + LDREX