RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

2002

En 2001, Arianespace a lancé 11 des seize satellites géostationnaires et remporté 13 contrats sur un marché mondial de 25 satellites. Arianespace reste le premier transporteur spatial commercial du monde.
_ Artemis et Rosetta (ESA)
_ Astra 3A (Boeing Satellite Systems pour SES-Astra, Luxembourg)
_ BSAT-2c (Orbital pour B-SAT, Japon)
_ e-Bird et Hot Bird 7 (Eutelsat, Europe)
_ Galaxy 12, 5R et 1RR (PanAmSat, Etats-Unis)
_ Inmarsat 4 (Inmarsat, international)
_ Syracuse 3A (Alcatel Space pour la DGA, France)
_ Deux satellites de télécommunications (confidentiel à la demande des clients). 

Au 7 janvier, le carnet de commandes d'Arianespace s'élève à 51 contrats de service de lancement dont 9 missions ATV pour la desserte de la Station Spatiale Internationale.
L' année 2001 a été également marqué par de nombreuses avancées techniques et industrielles améliorant la compétitivité du système Ariane : à Kourou, inauguration du " S5 ", le plus moderne des ensembles de préparation de charges utiles permettent d'effectuer jusqu'à quatre campagnes en parallèle. La modernisation des installations Ariane 5 du Centre Spatial Guyanais s'est poursuivie : modification des bâtiments d'intégration et d'assemblage, adaptation de la zone de lancement et d'une des tables mobiles pour la mise en œuvre de l'étage supérieur cryogénique ESC-A, qui portera à 10 tonnes la capacité d'emport d'Ariane 5 cet été.
La production des lanceurs s'est poursuivie en Europe et en Guyane afin de garantir une cadence élevée en 2002 et pour les années suivantes. Enfin à Edimbourg, l'Europe a apporté un soutien unanime à Ariane pour la poursuite des développements d'Ariane 5 à 12 tonnes avec l'étage ESC-B et son moteur rallumable Vinci, disponibles en 2006.
Le plan d'actions pour le retour d' Ariane 5 défini en août 2001 après l' échec de juillet est parvenu à son terme : une nouvelle séquence d'allumage du moteur Aestus a été définie ainsi que de nouvelles procédures de " recette " des moteurs. Le moteur du prochain vol d'Ariane 5 a été monté au banc pour des essais de " réception ", étape décisive avant son départ à Kourou et la reprise de campagne pour un lancement maintenant prévu fin février.
Le milieu de l'année 2002 devra également marquer une étape importante dans le système Ariane. L'entrée en service de l'étage supérieur cryotechnique ESC-A portant la capacité d'Ariane 5 à 10 tonnes en orbite de transfert permettra de répondre aux exigences des clients en termes de performance et de flexibilité. Arianespace sera le seul transporteur spatial à pouvoir assurer une capacité de lancement en service opérationnel pour toutes les tailles de satellites.
En fonction de la disponibilité des satellites, Arianespace prévoit aujourd'hui d'effectuer au moins 12 à 14 lancements, dont 5 d'Ariane 5. L' échec de Ariane 509 en juillet 2001 à obligé Arianespace à reprogrammer des lancements prévus sur Ariane 5 vers Ariane 4, ce qui obligera la remise en service de la table de lancement AR4 n°1 dès le prochain lancement V148. Il reste actuellement 9 Ariane 4 à lancer. Le calendrier prévisionnel des prochains lancements est le suivant :

_ Vol 147 Ariane 42L Insat 3C 5 le 23 janvier
_ Vol 148 Ariane 44L Intelsat 904 le 14 février
_ Vol 145 Ariane 511 Envisat fin février
A cela s' ajoute la campagne d' essai de l' étage supérieur ESC A cryogénique équipé d' un moteur HM7B (Ariane 4) monté sur une maquette du lanceur sur la table de lancement n°2. L' étage est arrivé à Kourou le 3 (parti le 21 décembre de France), la campagne devant démarrer le 24 pour des essai sur pad en mars. 

7 janvier  V148, arrivée du satellite Intelsat 904 à Kourou et début de sa préparation au bâtiment S1B.
11 janvier, début de la Campagne Lanceur V148. Ce 147 eme lancement doit permettre de placer sur orbite de transfert géostationnaire le satellite Intelsat 904 en utilisant un lanceur Ariane 14L équipé de 4 Propulseurs d'Appoint à Liquides (PAL). Le lancement sera le 109 eme d’une Ariane 4 et le 34 eme en configuration 44L. La performance demandée au lanceur est de 4 722kg dont 4 680 kg représentent la masse du satellite à injecter sur l'orbite visée.
Le satellite Intelsat 904 a été fabriqué par Space Systems / Loral à Palo Alto (Californie) pour le compte de l’opérateur international Intelsat. Sa mission est l' accès internet, la radiodiffusion, la téléphonie et les réseaux d’entreprises. Il pése au lancement 4 680 kg et 2 530 kg en orbite. Stabilisé en 3 axes, il mesure 2,80 m x 3,50 m x 5,56 m et mesure 31 d' envergure en orbite (Plate-forme FS1300 Extended). Il est équipé de 72 répéteurs en bande C (chacun de 36 MHz de largeur de bande) 22 répéteurs en bande Ku (chacun de 36 MHz de largeur de bande) Puissance électrique 8,5 kW (en début de vie) Durée de vie 13 ans Position orbitale 60° Est (au dessus de l’Océan Indien) Zone de couverture Hémisphérique avec faisceaux sur l’Europe, l’Afrique, l’Asie Centrale, l’Extrême-Orient et l’Australie.

3 janvier, livraison d' une maquette ergol de l' étage supérieur ESC A  à Kourou, l' étage ayant voyagé à bord du navire Colibri. Equipé du moteur HM7B (celui d' Ariane 4), il sera tester avec les nouvelles installations de l' ELA 3 notamment la table de lancement n° 2. Cette table sera installé sur la zone de lancement ELA 3 avec deux EAP fictif pour une campagne d' essais dite de "remplisssage" en mars . Ariane ECA sera capable dès cet été de placer 10 tonnes en GTO.

   

La prochaine version d' Ariane 5 en 2006 sera équipé d' un étage supérieur ESC B cryogénique lui aussi mais alimenté par un moteur Vulcain modifié Vinci. La charge en GTO passera à 12 tonnes.

9 janvier, V147 transfert du lanceur en zone de lancement.

    

10 janvier, V145, le satellite Envisat prend forme dans le bâtiment de préparation S5. 

10 et 11 janvier, V147, opérations de remplissage et de pesée du satellite.
11 janvier, V147, début du Plan d'Opérations Combinées.
        

11 janvier, V148, érection 1er étage.

       


12 janvier, V148, érection 2eme étage.
14 au 18 janvier, V148, érection des PAL 
18 janvier, V148, érection 3e étage. 

16 janvier, V147 transfert de la charge utile sur le lanceur.

   

ARIANE 42L V147

23 janvier, lancement à 19 h 53 heure de Kourou du satellite de télécommunications INSAT 3C pour l'agence spatiale indienne, l'ISRO, c' est le 8ème lancement pour l'Inde. Le lancement a été effectué par une Ariane 42L, version du lanceur équipé de 2 propulseurs d'appoint à liquides.

INSAT 3C est le huitième satellite indien mis en orbite par le lanceur européen. Avec la mise en orbite d'INSAT 3C Arianespace signe son premier succès en 2002. C'est aussi le premier lancement commercial réalisé en 2002 dans le monde. Le satellite INSAT 3C Le satellite Insat 3C a été assemblé et intégré par l'Indian Space Research Organisation (ISRO) à Bangalore (Inde). D'une masse au décollage de 2 750 kg, Insat 3C sera positionné à 74° Est et sera équipé de 30 répéteurs en bande C, de 2 répéteurs en bande S et d'un répéteur SSM dédié aux communications à partir de terminaux mobiles. Insat 3C aura comme missions principales la couverture du sous-continent indien en télécommunications et en transmissions de télévision.

Les relations entre l'ISRO et Arianespace remontent à plus de 20 ans, depuis le lancement en juin 1981 du premier satellite indien, Apple. Quelques instants après la mise en orbite d'INSAT 3C, Jean-Marie LUTON, le Président Directeur Général d'Arianespace a déclaré : " Nous sommes extrêmement heureux d'avoir pu ce soir servir un de nos plus fidèles clients et je voudrais rendre hommage au Dr. Kasturirangan , Président de l'ISRO et à son organisation pour la concrétisation de ce projet qui démontre une fois de plus que l'Inde appartient au club très restreint des grandes nations spatiales ". Un 9ème satellite de l'ISRO, INSAT 3A sera lancé par Arianespace à la fin de l'année 2002 et un 10ème, INSAT 3E en 2003.

Prochains lancements Ariane 4 :
Le Vol 148 est prévu le 20 février 2002: une AR 44L mettra en orbite le satellite de télécommunications INTELSAT 904 pour le compte de l'opérateur international Intelsat.
Ariane 5 : Les activités de préparation du prochain vol d'Ariane 5 se poursuivent normalement. Des étapes significatives ont été franchies dernièrement. Les modifications de la séquence d'allumage du moteur Aestus de l'étage supérieur ont aussi été décidées et mises en place sur le moteur du prochain vol Ariane 5. Le moteur a subi avec succès des essais de recette, ces avancées consolident l'objectif du 28 février pour le lancement du satellite environnemental de l'ESA, Envisat.

Après le Vol 147, le carnet de commandes d'Arianespace s'élève à 50 contrats de service de lancement, 41 satellites et 9 missions ATV.

24 janvier, début de la campagne d' essai de l' étage supérieur ECS A avec une maquette de remplissage. L' étage montée sur une structure métallique et flanquée de deux EAP fictifs sera amenée sur la zone de lancement 3 début mars pour des essais de remplissage en propergols cryogénique.  

25 janvier, V145, la préparation d' Ariane 511 continue aussi en Europe qu' en Guyane: l' étage supérieur AESTUS a terminé ses 10 tests d' acceptance à Lampoldshaussen Allemagne avec une nouvelle séquence d' allumage validée. Les tests terminé le 19 janvier, l' étage a été démonté pour être purgé avant son intégration à Brême. L' étage sera amené à Kourou le 1er février et assemblé au lanceur pour le lancement du 28 février. 

1er février, V145, départ de l' étage AESTUS d' Ariane 510 à bord d' un AN 124 pour Kourou.

3 février, V148, transfert de Intelsat 904 du bâtiment S1B au bâtiment S3B. 

4 février, V145, mis en place de l' étage Aestus sur Ariane 510.

5 février, début des opérations de remplissage de Intelsat 904
6 février, transfert du lanceur en zone de lancement 2.  

       

8 février, l'opérateur mexicain Satmex a sélectionné Arianespace pour le lancement de son satellite SATMEX 6. L'opérateur privé mexicain Satélites Mexicanos S.A. de C.V. (Satmex) a sélectionné le lanceur européen Ariane pour le lancement du satellite Satmex 6 depuis le Port Spatial de l'Europe, à Kourou, en Guyane française. Le lancement de Satmex 6 est prévu au cours du 1er trimestre 2003. La signature du contrat doit intervenir prochainement.
Satmex 6 est actuellement en cours d'intégration par la société américaine Space Systems Loral dans son usine de Palo Alto (Californie). D'une masse d'environ 5 700 kg, il sera positionné à 109.2 Ouest. Equipé de 36 répéteurs en bandes C et de 24 répéteurs en bande Ku, Satmex 6 renforcera l'offre de Satmex S.A. de C.V. pour les télécommunications et les liaisons Internet sur tout le territoire mexicain, ainsi que sur une partie de l'Amérique du Nord et de l'Amérique Latine.

09 février, V148, début des Opérations combinées et RCL J-6
11 février, V148, assemblage composite et fermeture coiffes J-5.
Assemblage dans le BIL de l' étage ECS A sur une "maquette" d'EPC afin de valider les procédures et les interfaces mécaniques/ électriques /fluide, puis valider la nouvelle chronologie de lancement (première déroulement d'une chronologie fin mars, jusqu'à la séparation des bras cryogéniques.
11 février, début de campagne d' Ariane V149 du lanceur.

       

11 février, V148, un incident lors de la fermeture de la coiffe renfermant le satellite Intelsat 904, la rupture d'un boulon lors du serrage à la tension de vol de la sangle qui fixe la coiffe à la virole externe.  La virole étant la pièce qui s'interface avec le lanceur. Le satellite n'a subi aucun dommage. La virole externe est intacte. Par contre, la coiffe et la sangle vont être changées en fin de semaine ce qui retardera le lancement de 72 heures, soit le 23 février à 06h59 TU .
12 février, MR ECS A, mise en place de l' étage ECS A sur la maquette de l' EPC.

21 février, V145, transfert du CCU3 avec la charge utile dans le BAF pour être intégré au lanceur.

 

21 février arrivée à Cayenne par avion Beluga Airbus du satellite Spot 5. C' est dans deux containeurs de 4,9 m de haut, 7 m de long et 4,5 m de large, l’un pour la charge utile, l’autre pour la plate-forme du satellite qu' a voyagé le satellite. C' était la première fois que le Béluga atterrissait en Guyane. Spot 5 sera lancé en avril par Ariane 511.

ARIANE 44L V148

23 février, V148, la revue d' aptitude au vol donne son accord pour un lancement le 23 février. Le lancement a lieu à 3 h 59 du matin locale et la mise en orbite est parfaite pour le satellite de télécommunication Intelsat 904. C' était le 20 eme lancement pour Intelsat réalisé par Ariane, la 109 eme mission d' une AR4 et le 147 eme lancement depuis 1979. Le prochain vol V145 verra le lancement d' une Ariane 5 porteuse du gros satellite Envisat le 28 février. 

2002 V148 launch.jpg (43843 octets)

27 février, transfert d' Ariane 5 V145 vers la zone de lancement ELA 3.

ARIANE 511 V145

28 février, lancement comme prévu à l' heure H (22 h 08 locale) d' Ariane 511 depuis l' ELA 3 de Kourou après un compte à rebours sans problème. Il aura fallu dans la nuit juste avant le lancement retourner le lanceur dans le BAF suite à problème de serre flex de la ventilation case et un déverrouillage de la POP. Dans l'après midi, vers 17h, un des 2 tuyaux de ventilation en air de la POE (Prise Ombilicale) de la jupe avant de l'EPC vien d'éclater, et l'air sous pression s'échappe en dehors. La décision de rentrer au BAF pour réparer est prise immédiatement. Vers 23h30, alors que les techniciens travaillent pour le retour au BAF, la POP (Prise Ombilicale Pneumatique) qui ventile en air la partie haute de la Coiffe (et donc le satellite) décide de se déconnecter, elle aussi. Le travail de reconnexion occupe toute la nuit (mise en place d'une tente dans le BAF pour accéder au satellite dans la coiffe) et au petit matin, le lanceur est ramené en ZL et préparé pour le lancement le soir en combinant le J-1 et le J-0. La suite se passa sans problème et après 40h d'efforts ininterrompus de toutes les équipes, à 22h07m59s le lanceur décolle. Après 26 mn, le satellite Envisat était mis sur orbite. Baptisé "Le plus grand observatoire du climat au monde", il sera le génie européen en matière de surveillance de l'environnement. Avec ces 25 m de haut et ses 8 tonnes, il est le plus grand, le plus élaboré et le plus puissant des satellites d'observation de la Terre de l'Agence spatiale européenne (ESA). Ce laboratoire spatial européen d'analyse du climat suit les changements climatiques à la trace. Pendant au moins cinq années, il devra fournir des données sur le réchauffement de la planète, la réduction de la couche d'ozone et les transformations climatiques. Ces données, manquantes à l'heure actuelle, sont absolument nécessaires et urgentes car elles sont à la base des décisions politiques.

Le Lanceur L510 a été énormément instrumenté. Il a fallu l'équiper notamment de mesures d'onde de souffle et de buffeting sur l'EPC et les EAP. Mais les capteurs d'onde de souffle de l'EPC devaient être positionnés sur les flancs du réservoir en des endroits où il n'y avait strictement aucune accessibilité depuis les plateformes du BIL. Aussi a-t-il fallu développer et installer des moyens d'accès particuliers basés sur le principe de nacelles motorisées, suspendues et guidées par câbles depuis la plateforme supérieure. Ci-dessus, la validation en live des nacelles en question
Le vol 145 est le premier vol avec une coiffe longue. Comme les bâtiments à Zurich où Contraves fabrique la structure n'étaient pas compatibles avec sa longueur, tout comme les containers, il a fallu pour la 1ère fois réaliser à Kourou l’assemblage des deux demis coiffes supérieures intégrées entre elles sur ce qui s’appelle le Module d’Extension. Il a fallu ensuite intégrer le cordeau du Système de découpe vertical de la Coiffe dont le nom est LEA lors d’une opération très délicate.

8 mars, V149, transfert du lanceur en zone de lancement. Ariane 44L lancera le 28 mars Astra 3A (SES) et JCSAT-8 tout deux construit par Boeing Satellite Systems

11 mars, MR ECS A transfert de la maquette de remplissage de l' étage ECS A du bâtiment BIL vers le BAF.

           
 

13 mars, début de la campagne de lancement d' Ariane 44L V150 pour un lancement le 16 avril. 
18 mars, V150, arrivée du satellite NSS7 à Kourou.
19 mars, V150 érection du premier étage du lanceur AR44L 

   

V150 préparation des étages 

   

V149, mini SPELDA sous J Sat 8 et mis en place de la charge utile dans le portique d' assemblage 

25 mars, MR ECS A premier essais de remplissage de la maquette d' ergols de l' étage ECS A sur l' ELA 3.

ARIANE 44L V149

26 mars V149, revue d' aptitude du lanceur Ariane 4 pour un lancement le 28 à partir de 22 h 29 locale. 
Le 28 mars, à 22 h 29 soit au début de la fenêtre de tir, Ariane 4 s' élance dans le ciel de Kourou. C' était le 68 eme tir consécutif d' Ariane 4.

   

JCSAT-8 est un satellite de communications construit pour le compte de la société Japan Satellite Systems Inc (Tokyo) par Boeing Satellite Systems et permettra à l'opérateur d'assurer la continuité de ses services de télécommunications en Asie et plus particulièrement au Japon. c' est une plate-forme BSS 601 de Boeing Satellite Systems placée sous la coiffe de Contraves sur un adaptateur 1666A de EADS-CASA et une virole de rehausse ACY 1920 de EADS-LV. C' est le 5 eme satellite de télécommunication du japon lancé par Ariane depuis mars 1989 (JCSat 1).
JCSAT-8 est destiné à remplacer JCSAT-2 sur l'orbite géostationnaire à 154° de longitude est. Il assurera la couverture du Japon, de l'Asie orientale, de l'Australie et d'Hawaii.
Il est muni de 16 transpondeurs en bande Ku d'une puissance 120 watts chacun et de 16 transpondeurs en bande C de 34 watts. Deux panneaux solaires fournissent 3700 W relayés par une batterie Nickel - Hydrogène de 160 Ah pendant les périodes d'éclipse. Un moteur bi-liquide est utilisé pour sa mise à poste ainsi que pour le maintien sur son orbite pendant 11 ans.

ASTRA-3A est un satellite de télécommunications également réalisé par Boeing Satellite Systems pour S.E.S (Société Européenne des Satellite) dont le siège social et le centre de contrôle se trouvent au château de Betzdorf au Luxembourg. Sa mission consiste à assurer une couverture sur l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. c' est une plate-forme BSS 376 HP de Boeing Satellite Systems placée à l'intérieur de la mini spelda + 300 de Astrium sur un adaptateur 937 V4 de EADS-CASA. c' est le 8 eme exemplaire lancé par Ariane depuis décembre 1988.
Les satellites exploités par SES, occupent principalement deux positions orbitales : 19.2°E et 28.2°E. Toutefois, l'opérateur luxembourgeois a conclu en novembre 2000 un accord de coopération avec Deutsche Telekom devant lui permettre d'occuper une troisième position orbitale à 23.5°E. Celle ci sera inaugurée par le satellite ASTRA 3A. Selon les termes de l'accord, ce satellite permettra à Deutsche Telekom d'alimenter les réseaux câblés de chaînes de télévision, mais aussi d'offrir des services de communications à large bande, c'est-à-dire à haut débit, qui serviront principalement à des applications Internet. Outre l'Allemagne, ASTRA-3A assurera la couverture de l'Autriche et de la Suisse. sa durée de vie sera de 15 ans.

NSS 7 dans le bâtiment S5 le 1 avril

Spot 1 dans le bâtiment S1 en attente d' intégration sur V151

5 avril, V150 transfert du lanceur en zone de lancement. 

8 avril, début de la campagne du lanceur V151 Ariane 42P
13 avril, V151, mise en place du troisième étage sur le lanceur.

ARIANE 44L V150

15 avril, V150, confirmation du lancement le 16 entre 19 h 53 et 21 h 14 locale.
16 avril, lancement d' AR44L V150 porteuse du satellite de télécommunication NSS 7 de New Skies Satellite. Après une mise en orbite GTO parfaite il sera positionné par 338,5° au dessus de l' Atlantique. NSS 7 4700 kg est équipé de 36 répéteurs en bandes C et Ku. c' était le 150eme lancement Ariane depuis 1979.
Sont prévus pour cet été le tir V151 le 3 mai (Ariane 42P) avec SPOT 5,  V153 le 6 juin (Ariane 44L) avec INTELSAT 905 et  V152 le 19 juin (Ariane 5PA/513) avec N-STAR C/STELLAT.

22 avril, V151, transfert du lanceur Ariane en zone de lancement

25 avril, début de la campagne de lancement d' Ariane V152 AR44L
26 avril, début de la campagne de lancement Ariane 44L V152 avec l' érection du premier étage sur la table de lancement.

    

27 avril, V151, mis en place du composite CU renfermant le satellite Spot sur le lanceur AR4. Le lancement reste prévu le 3 mai.

ARIANE 42P V151

Lancement de la 112 eme Ariane 4 le 3 mai de Kourou porteuse du satellite français Spot 5 destiné à l' observation de la terre. Spot 5, 3030 kg est le 5eme de la série lancé par Ariane depuis 1986 (V16) et la 200eme charge utile lancé par Ariane depuis 1984.

2002 V151 launch.jpg (1307474 octets)

13 mai, début de la campagne V153 Ariane 512.
21 mai, V153, début de la campagne de lancement avec l' érection de l' étage EPC sur la table de lancement n°1. Le satellite Stellat 5 est arrivé à Kourou le 21 avril dernier. 

   

24 mai V152, transfert du lanceur AR 44L en zone de lancement

       

Calendrier Arianespace

05 juin 2002 V152 Intelsat 905 (113eme Ariane 4)
25 juin 2002 V153 Stellat5 - NstarC (Ariane 512)
13 août 2002 V154 Atlanticbird - MSG1   (Ariane 513)
05 septembre 2002 V155 Intelsat 906  (114eme Ariane 4)
01 octobre 2002 V156 Hotbird7 - Stentor   (Ariane 5 ESC A)
08 octobre 2002 V157 NSS6  (115eme Ariane 4)
22 octobre 2002 V158 Insat 3A - e-Bird   (Ariane 5)
12 janvier 2003 V159 Rosetta  (Ariane 5)
21 février 2003 V160 Intelsat 907  (116eme et dernière Ariane 4)

Juin, le démonstrateur ARD qui a volé sur Ariane 503 en 1998 est transporté à Toulouse où il sera exposé définitivement à la cité de l'espace dans le bâtiment abritant la réplique d'Ariane 5.

ARIANE 44L  V152

Le 5 juin, lancement réussit du vol V152 à 3 h 44 locale Ce tir tard dans la nuit est nécessité par la charge utile le satellite de télècom Intelsat 905 (trajectoire du lanceur, réseau de poursuite au sol, positionnement de la terre et du soleil à l' injection, V153 est le 113 eme lancement d' Ariane 4 et le 37 en version Intelsat 4720 kg a correctement été placé en orbite GTO il sera calé par 335°.

   

11 juin, MR ECS A, troisième compte à rebours avec essais de remplissage de l' étage ESC A sur l' ELA 3.

17 juin, V153, arrivée du satellite N Star à Kourou

2002 V153 n star c1.jpg (163570 octets)


18 juin, V153, transfert du lanceur du BIL au BAF.

2002 V153 BIL BAF 01.JPG (114688 octets)    2002 V153 BIL BAF 02.JPG (704512 octets)

4 juillet V153, transfert du lanceur 512 en zone de lancement.

ARIANE  512  V153

Le 6 juillet, lancement d' Ariane 512 V 153 dans la nuit à 20 h 21 heure de Kourou, 23 h 21 TU. C' est le second lancement d' une AR5 cette année. La mission permet de placer en orbite GO les satellites de télécommunications Stellat-5 et N-Star-C, respectivement européen et japonais. Stellat-5 est le plus gros des deux satellites embarqués avec une masse au décollage de plus de quatre tonnes. Construit par Alcatel Space pour le compte de Stellat qui regroupe France Telecom et Europe-Star, il doit renforcer l'offre des deux opérateurs en matière de transmission d'images et d'accès Internet en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Il devra accomplir sa mission durant 15 ans depuis sa position orbitale au-dessus du Golfe de Guinée. Lancé en juin 2000, le projet Stellat s’est concrétisé en janvier 2001 par la création d’une joint-venture du même nom au capital de 78 751 536 Euros, rassemblant France Telecom (70%) et Europe*Star (30%), filiale d’Alcatel. et de Loral Space & Communications. France Télécom n'a donc plus le contrôle complet de ses satellites. Stellat 5 (pour 5°Est) est donc destiné à remplacer Telecom 2c avec une mise en service en septembre 2002. Il diffusera donc les programmes des chaînes de télévision nationales françaises. Par rapport à Telecom 2C, Stellat 5 devrait avoir une couverture meilleure du coté des pays du Maghreb et de Europe de l'Est. Stellat 5 devrait aussi développer des activités multimédia et en particulier l’accès Internet haut débit interactif pour les entreprises et les particuliers. Capacité : 10 répéteurs en bande C et 35 en bande Ku. Stellat sera renommé Atlantic Bird 3.

2002 V153 launch.jpg (87114 octets)

N-Star-C, pour sa part, a été construit par les sociétés américaines Orbital Sciences Corporation et Lockheed Martin Commercial Space Systems pour l'opérateur japonais NTT DoCoMo. Il doit permettre de renforcer les communications en téléphonie mobile sur l'ensemble de l'archipel japonais. Il effectuera sa mission pendant 15 ans depuis sa position orbitale au-dessus de la Nouvelle-Guinée.
Le prochain lancement d' Arianespace est prévu le 27 août avec AR513 porteuse du satellite de télécommunication Eutelsat Atlantic Hot Bird 1 et le satellite météo MSG 1.

Ariane 512 est le premier lanceur arborant le logo de la Communauté des Villes Ariane CVA avec pour premier "invité" la ville de Charleroi.

2002 V153 logo.jpg (208003 octets)

Charleroi, membre fondateur de la CVA (Communauté des Villes Ariane), est la première marraine d'une fusée Ariane, grâce à la société Alcatel ETCA. La CVA compte, aux côtés de l'ESA, du CNES et d'Arianespace, une trentaine de membres sous la forme de "couples" communes-industries qui participent, en France, Guyane, Allemagne, Belgique et Italie, aux activités du transport spatial européen. Cette association poursuit un triple objectif: le rapprochement de groupes humains avec leurs cultures et leurs traditions, la coordination d'échanges culturels et éducatifs, la valorisation auprès du grand public, spécialement des jeunes, de l'impact socio-économique du programme Ariane. Voir www.villes-ariane.org

Chaque année, la CVA permet à deux de ses villes membres d'être marraines de lancements d'Ariane 5. C'est l'occasion d'y organiser des festivités et des animations qui font connaître et comprendre la technologie spatiale.

C'est Charleroi, au Sud de Bruxelles, qui ouvre le bal des marraines de vols d'Arianespace. C'est là que se trouve la société Alcatel ETCA qui produit des boîtiers électroniques (centrales de commutation, commande et sauvegarde) pour chaque Ariane. Elle a fourni et installé les bancs de contrôle au sol sur les sites de production et d'intégration, ainsi qu'au Centre de Lancements n°3 du Centre Spatial Guyanais. Ce sont des systèmes d'Alcatel ETCA qui auscultent Ariane 5 au cours de ses préparatifs et lors du compte à rebours. Près de l'aéroport de Charleroi (Brussels South Airport), sont implantées la SABCA qui assure la finition d'éléments du lanceur européen, ainsi que la SONACA spécialisée dans des structures métalliques et composites pour engins spatiaux (notamment pour la plate-forme de SPOT 5).

Coïncidence purement fortuite. Pour ce vol réussi d'Ariane 512, le chef d'orchestre - qu'on appelle en jargon technique le DDO ou Directeur des Opérations - était le Carolo Michel DEBRAINE. Cet ingénieur civil de l'UCL a travaillé pendant deux années à la SONACA avant d'être engagé par l'ESA pour travailler à Noordwijk (Pays-Bas), puis à Toulouse (France). Il est passé sous contrat du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) pour faire partie de l'équipe DDO sur le port spatial de l'Europe à Kourou. La mission Ariane 512 était la 6e dont il avait la responsabilité comme DDO. Deux autres ingénieurs wallons ont eu ce rôle clef de DDO : les Liégeois Philippe GILSON (diplômé de l'ULG) et Thierry WILMART (ISIL).

Le prochain lancement sera une Ariane 44L (la 114ème Ariane 4) mission V154. Le lanceur est déjà intégré au Dock depuis six semaines et est en stand-by dans l'attente d'être réveillé à la mi-août. Sa charge utile sera Intelsat 906, pour un J0 visé au tout début du mois de septembre. En fait, il y a eu permutation des vol V154 et V155 car les équipes du CSG ont une hypothèse de travail intermédiaire de lancer Stellat 5 seul sur une Ariane 44L, lorsqu'on attendait avec impatience NStar C, qui a finalement été co-passager sur V153.

1er août MR ECS A, quatrième et dernière revue après essais de la campagne ESC-A/MR de qualification de l'étage ESC-A en configuration "lancement", avec les interfaces du pas de tir. Cette série de quatre essais a débuté début février au BIL, au BAF et en ZL3. Les 25 et 29 juillet ont eu lieu les cinquième et sixième chronologies de remplissage.
La revue de ce matin a fait le bilan de ces deux chronologies et plus généralement de la campagne entière. Avec une bonne nouvelle : l'étage ESC-A et la nouvelle case à équipements sont aptes au lancement. Un grand pas vers la campagne L517 proprement dit qui sera la première utilisation en vol... Le 29 juillet, lors de l'essai MR4.2, cela a été particulièrement émouvant de voir pour la toute première fois sur le pas de tir les nouveaux bras cryotechniques d'Ariane 5 entrer en action. Enserrant l'ESC-A jusqu'à H0 - 6 secondes, on a assisté au largage des plaques à clapets et au "pliage" des deux bras, en 3,5 secondes. Une grosse mécanique, sans commune mesure avec ce qui existe pour Ariane 4, qui s'est finalement admirablement bien comportée.
Au menu de ces prochains jours : le démantèlement de la maquette MR pour libérer la table Ariane 5.2 afin de débuter la campagne lanceur L517 à la fin du mois d'août. Objectif : J0 fin octobre, début novembre.
Le lanceur L517 sera un lanceur par de nombreux aspects nouveau:
_ EPC : moteur Vulcain 2 (turbo-pompe LOX plus puissante, nouvelle chambre de combustion, gaz d'échappements des turbo-pompes réinjectés dans le divergent, divergent allongé: poussée 20% plus puissante que le Vulcain)  réservoir LOX avec 11 tonnes d'ergol en plus (1 tonnes de LH2 en moins).
_ EAP : viroles soudées allègement de la structure permettant d' emporter 3 tonnes de poudre en plus
_ ESC : entièrement nouveau avec de l'ancien (utilisation du moteur HM7B et du réservoir LOX du H10-3 d'Ariane 4)
_ Case : allègement de la structure, mise en place d'un nouveau SCAR
La charge utile V157 comportera sous une coiffe longue, il y aura en passager principal (donc en position haute) le satellite HotBird 7, d'une masse de 3.300 kg (l' ACU de HotBird 7 sera lesté de 1.300 kg). Dans un SYLDA 5, le passager inférieur sera le satellite Stentor, d'une masse de 2.200 kg (l' ACU de Stentor sera lesté de 1.150 kg).

10 août V155, transfert du lanceur 513 du BIL au BAF.

2002 V155 BIL.jpg (173908 octets) 2002 V155 BIL BAF 01.jpg (99555 octets)
2002 V155 BIL BAF 02.jpg (96926 octets)

22 août, début de la campagne de lancement de Ariane 517 V157 qui permettra l' essai de la nouvelle version d' Ariane 5 avec l' étage ESC A dérivé du H10 d' Ariane 4. Le lanceur 517 est aussi le premier du lot P2 commandé en 1998 par Arianespace et qui comprend 20 lanceurs en version E/C A (missions de lancement double de 10 tonnes en orbite géostationnaire de transfert) et E/S ou S/V (missions diverses : constellations, injection directe en orbite intermédiaire lancement double GTO/GTO).
Les lanceurs 503 à 513 dit Ariane 5 G font suite aux deux exemplaires de qualification 501 et 502. Par rapport aux Ariane 5 de qualification, il y a eu peu d'évolutions sur l'EPC et le Vulcain : 
_ le fond commun du réservoir intégré équipé qui sépare le LOX du LH2 a été abaissé de 20 cm, ce qui permet d'emporter 5 tonnes de LOX en plus ; 
_ divers réglages fins du Vulcain (augmentation du débit d'ergols, basculement en vol de la vanne "gaz chauds") permettent d'obtenir une meilleure poussée. 
La capacité de lancement sera avec la version ESC A de 10 tonnes en GTO contre 6,5 tonnes dans la version G. Le lancement V157 est prévu pour fin octobre. 

23 août, V154, transfert d' Ariane 44L en zone de lancement pour un lancement le 6 septembre avec Intelsat 906

 

26 août, transfert du 513 en zone de lancement pour un lancement le 27.

2002 V155 BAF.jpg (115566 octets)

 

2002 V155 pad1.jpg (305140 octets) 2002 V155 pad2.jpg (398402 octets)
2002 V155 pad6.jpg (1019682 octets) 2002 V155 pad4.jpg (316464 octets)
2002 V155 pad3.jpg (266419 octets) 2002 V155 pad5.jpg (109654 octets)

 

2002 V157 EAP.jpg (38582 octets) 27 août , début  de la campagne d' assemblage du lanceur Ariane 517 avec l' érection de l' étage EPC sur la table de lancement n°2 dans le BIL (dessous). les deux EAP amenés par rail seront accolé de chaque coté (ci contre). 
2002 V157 EPC.jpg (234331 octets)

ARIANE  513  V155

Lancement d' Ariane 513 le 29 août après un report de 24 heures du à un problème de liaison avec le satellite Meteosat. Ariane décollé à 0 h 15 mn heure de France de l' ELA 3. Près de 20 mn après les deux satellites Atlantic Bird 1 (Eutelsat) et MSG 1 (Méteosat de seconde génération) sont correctement mis sur orbite GTO.

2002 V155 launch.jpg (85824 octets)

5 septembre Ariane 517 V157, mise en place de l' étage ESC A sur l' EPC.

ARIANE 44L V154

Lancement le 6 septembre d' Ariane V154 à 3 h 44 locale du CSG de Kourou. Le satellite Intelsat 906 est correctement mis en orbite GTO, il sera calé par 64° 15 E. C' était la 10 eme mission de l' année pour Arianespace et l' avant avant dernier lancement pour Ariane 4. La prochaine mission sera le premier vol d' Ariane 5 ESC a dans deux mois avec le nouvel étage supérieur cryogénique.

2002 V154 launch.jpg (83422 octets)

11 septembre, la sonde Rosetta arrive à Kourou en vue de sa préparation pour sa mission prévu sur Ariane 5 le 12 janvier prochain à 4 h du matin. (heure de Paris). Elle pèse 3.054 kg, dont 1.653 kg d'ergols (MON et MMH). C'est une mission Ariane très particulière, avec un allumage retardé de l'étage EPS, vers 150°W de longitude (en visibilité de Hawaiï et de Tahiti), après un long vol en phase balistique. L'extintion de l'EPS et l'injection sur orbite de libération se fera en visibilité de Kourou, après presque un tour de Terre, soit 2h20min après le décollage. Rosetta survolera la comète Wirtanen en 2009.

11 septembre Ariane 517 V157, mise en place de la case à équipement sur le lanceur.

2002 V157 case.jpg (173067 octets)

30 septembre Ariane 517 V157, transfert du lanceur vers le BAF.

2002 V157 BIL BAF 01.jpg (169377 octets) 2002 V157 BIL BAF 02.jpg (119818 octets)
2002 V157 BIL BAF 03.jpg (135639 octets) 2002 V157 BIL BAF 04.jpg (111621 octets)

10 octobre, Ariane 517 V157, arrivée du satellite Stentor du CNES en Guyane. Stentor 2068 Kg sera chargé de valider en orbite les technologies de pointe qui seront intégrées dans les prochains satellites de télécommunications. Pendant toute la vie orbitale du satellite sera effectuée une caractérisation précise de certains équipements et sous-systèmes du satellite en fonction de leur durée de fonctionnement. Enfin, il permettra la réalisation de démonstrations de services faisant appel aux télécommunications spatiales. L'utilisation de la charge utile pour démontrer de nouveaux services en télécommunications ou pour effectuer des expérimentations de transmission, sera possible aux expérimentateurs.

12 octobre, Ariane 517 V157 transfert du lanceur du BAF en ZL3. L' étage cryogénique ESC A va être remplir de propergols puis deux simulations de compte à rebours seront réalisées. AR517 sera ensuite ramené dans le BAF pour terminer la préparation du vol V157 prévu pour le 8 novembre prochain avec les satellites Eutelsat HOT BIRD 7 et Stentor.

2002 V157 transfert BAF 01.jpg (198473 octets) 2002 V157 transfert BAF 02.jpg (141372 octets)
2002 V157 transfert BAF 03.jpg (155983 octets) 2002 V157 transfert BAF 04.jpg (119832 octets)

14 octobre, Arianespace annonce une série de mesure approuvée par ses actionnaire le 11 octobre dernier afin de sortir du "rouge" en 2003. La société qui accuse 193 Md' euros de perte lors du dernier exercice va mettre les bouchés doubles pour réduire "son train de vie". La première mesure consistera à réaliser que des lancements doubles avec uniquement des AR5 ESC A. Les satellites destinés à l' orbite basse en 2006-2007 seront lancés par des Vega ou des Soyouz. Arianespace va aussi demander à l' ESA et ses états membres de l' aider dans la participation aux frais d' entretien du CSG ( les bases US sont gratuites pour les opérateurs). Pour le personnel, la société devra réorganiser l' emploie de ses 380 salariés pour d' une part conserver le carnet de commande (40 satellites à lancer d' ici 2005), commander un nouveau lot de lanceur (P3 réduit de 50 à 30 exemplaires) au meilleur prix (50 % de moins que le lot de 1995) et enfin gérer la fin des AR 4 en 2003. Bref Arianespace espère réaliser 6 à 8 tirs par an avec cette nouvelle organisation.

16 octobre Ariane 517 V157, la RSL (Répétition Système Lanceur) est au programme. Cette opération majeure consiste à dérouler intégralement une chronologie de lancement jusqu'aux dernières secondes : remplissage EPC et ESC-A. Un objectif spécifique s'est greffé sur la RSL L517 avec l'allumage du moteur Vulcain 2 (et bien sûr une passivation des EAP !). Les opérations de mise en froid et de remplissage se sont déroulées pour atteindre la séquence synchronisée en début de soirée. Ce n'est qu'à la quatrième tentative de passage de la SeqSyn que les paramètres ont permis de basculer en chronologie positive avec la mise à feu du Vulcain 2, pendant environ sept secondes. Le retour du lanceur L517 au BAF, sur la table AR5.2 est prévu le 18. Les résultats de niveau 0 de la RSL sont attendus en début de semaine prochaine.

2002 V157 test vulcain.jpg (86888 octets)

22 octobre Ariane 517 V157, le lanceur est transféré vers le BAF après le succès de la répétition de chronologie RSL et la mise à feu du moteur Vulcain 2 le 16. Les deux satellites Stentor et Hot Bird vont être installé au sommet du lanceur pour un lancement maintenant programmé le 28 novembre. Une seconde RSL est prévue le 5 novembre prochain.

22 octobre Ariane 44L V156, début de la campagne de lancement avec la mise en place de l' étage L220. Le second L33 est installé le lendemain. Le lancement est prévu pour le 4 décembre avec NSS 6 (satellite de télècomunication japonais). Ce sera l' avant dernier lancement d' une AR4.

2002 V156 L220.jpg (72521 octets) 2002 V156 L220 erection.jpg (151607 octets)
2002 V156 L33.jpg (96356 octets) 2002 V156 L33 tuyere.jpg (90573 octets)

29 octobre Ariane 44L V156, mise en place des PAL sur le lanceur.

28 octobre, Ariane 518 V158, dans le bâtiment EPCU du centre spatiale de Kourou, les ingénieurs et techniciens de Italy's Alenia Spazio travaillent d' arrache pied en vue de la préparation de la sonde Rosetta qui sera lancé le 12 janvier prochain par Ariane 5. La mission de cet engin de 3000 kg est de survoler Mars en août 2005 et par réaction de gravitation de s' élancer la comète Wirtanen en 2009 en ayant réaliser deux survol de la terre en novembre 2005 et 2007. La fenêtre de lancement de 19 jours à compter du 12 janvier devra impérativement être respecter pour cette mission. Au cours de son vol, Rosetta croisera deux astéroides (Otawara and Siwa).

 2002 V158 rosetta.jpg (85432 octets)

2002 V158 rosetta 02.jpg (38206 octets)

Photo Cédric Donier

8 novembre, Arianespace signe son 250 eme contrat depuis sa création avec la compagnie de télécommunication indienne PT Telekomunikasi Indonesia afin de lancer le satellite TELKOM-2 fin 2004. C' est le 11 eme contrat Arianespace signé cette année.

11 novembre, Ariane 517 V157, Arianespace annonce le lancement pour le 28 novembre prochain suite aux essais concluant des tests de compte à rebours réalisé en octobre et le 5 novembre dernier (remplissage simultané des réservoirs de l' EPC et de l' étage ESC A en ergols cryogénique). 

2002 V157 nov.jpg (148236 octets)

2002 V157 hotbird.jpg (160301 octets)    2002 V157 stentor.jpg (168454 octets)

Préparation des satellites Eutelsat HotBird 7 et Stentor. D' une masse de 3,350 kg au lancement, Hot Bird est équipé de 40 transpondeurs en bandes Ku pour couvrir l' Europe, l' Afrique du Nord et le Moyen Orient. Il sera placé en passager supérieur dans la coiffe d' Ariane. Stentor construit par Astium est un démonstrateur pour les futures télécommunication par satellites en orbite GO. il sera placé en passager inférieur dans la coiffe.

15 novembre, Ariane 44L V156, arrivée du satellite New Skies Satellites' NSS-6 au CSG dans le bâtiment S1B.

19 novembre, début de la campagne Ariane 518 V158 qui permettra de lancer en janvier prochain la sonde Rosetta vers la cométe Wirtanen en 2009. Ce sera l' utilisation de la première Ariane 5G+ dite Versatile caractérisée par un composite inférieur identique aux version G (avec des EAP dotés de tuyères modifiées, les mêmes que sur les EAP de L517) et un étage supérieur EPS amélioré emportant 250 kg d' ergols en plus et équipé d' un moteur Aestus plus puissant. Le principal avantage de cet étage est d' être réallumable en vol, la trajectoire de la sonde nécessitant une phase balistique de quelques heures autour de la terre avant l' injection sur la trajectoire voulue.

Erection de l' EPC d' Ariane 518 dans le BIL. A noter l' utilisation du contaient n°4 pour le transport de l' étage.  2002 V158 BIL02.jpg (182893 octets) 2002 V158 BIL03.jpg (145554 octets)
2002 V158 BIL01.jpg (209418 octets)
2002V158 VEB.jpg (152475 octets) 25 novembre, mis en place de la case à équipement et de l' étage EPS
2002 V158 EPS.jpg (157879 octets)

2001 V158 BIL 04.jpg (33595 octets)

2001 V158 BIL 05.jpg (36194 octets)

V158 dans le BIL Photo Cédric Donier.

26 novembre, Ariane 517 V157, les responsables du CSG donne leur feu vert pour le lancement le 28 entre 19 h 21 et 20 h 04 locale.  
27 novembre, Ariane 517 V157, transfert du lanceur en ZL 3. 

2002 V157 pad.jpg (96326 octets)

28 novembre, lancement avorté pour Ariane 517 V157. Après un compte à rebours arrêté à H -13 s une première fois pour un problème de calculateur sur le lanceur, le décompte reprend jusqu' au largage des bras cryogéniques de l' étage ESC A à H-5 s, mais le moteur Vulcain 2 de l' étage principal EPC ne s' allume pas.  

29 novembre, Arianespace publie un premier bulletin d' information. Le tir avorté de cette nuit serait du à un problème dans les AMF (allumeurs de mise en froid) les deux petits chalumeaux de chaque coté de la tuyère principale. Ils servent à bruler l' hydrogène gazeux qui sort des tuyères d' échappement du moteur pendant justement la mise en froid du moteur afin de prévenir tout risque d' explosion par accumulation de nuage de H2. Cette mise en froid permet de faire couler de l' H2 dans les canalisation afin de minimiser les éventuels chocs thermiques aux turbopompes et autres organes sensible du moteur quand l' hydrogène et l' oxygène liquide couleront vraiment dans le moteur. La vidange des réservoirs de propergol de l' étage ESC A va prendre près de 25 heures par les lignes de purge, puis le lanceur sera ramené dans le BAF pour rechercher la panne des allumeurs et reconnecter les bras cryogéniques. Le lancement devrait être repoussé d' une bonne semaine. Ce léger retard ne devrait pas avoir des répercutions sur le tir V156 de l' avant dernière Ariane 44L à la mi-décembre ni sur le tir V158 prévu le 12 janvier 2003 pour lancer la sonde Rosetta avec une autre Ariane 5 déjà en préparation sur la seconde table de lancement. Une nouvelle date sera annoncé en début de semaine.

5 décembre, Arianespace annonce la reprise de la campagne V157 pour un lancement le 11 entre 19h22 à 20h14 heure de Kourou (de 23h22 à 00h14 heure de Paris). Les allumeurs AMF ayant été changé par précaution. Ces derniers bien qu' ayant été allumés pour brûler l' excès d' hydrogène du moteur Vulcain n' étaient pas réellement en cause lors du tir "avorté" du 28 novembre, l' ordre d' exécution n' a visiblement pas été reçu par le calculateur qui a de ce fait interdit l' allumage du moteur.
Ariane 44L V156, transfert du lanceur en ZL 2.

2002 V156 transfert.jpg (42317 octets)

10 décembre, Ariane 517 V157 transfert du lanceur en ZL3

2002 V157 10 dec transfert 01.jpg (105679 octets)    2002 V157 10 dec transfert 02.jpg (132513 octets)

2002 V157 10 dec pad 01.jpg (142391 octets)    2002 V157 10 dec pad 02.jpg (105190 octets)

10 décembre, Ariane 44L V156, mise en place de la coiffe abritant le satellite NSS 6 sur le lanceur. le lancement est prévu le 17 décembre.

 2002 V156 CU.jpg (148830 octets)

Les services de déminage ont été appelés mercredi au centre spatial guyanais, à Kourou, en raison d'une alerte à la bombe à quelques heures du lancement de la nouvelle version d'Ariane 5, a-t-on appris auprès de la préfecture de Guyane.

L'alerte ne remet pas en cause les préparatifs du décollage d'Ariane, prévu à 19h22 heure locale (22h22 GMT), a indiqué la direction du Centre national d'études spatiales en Guyane.
"La menace n'est pas avérée et l'ensemble des opérations de chronologie du vol 157 se déroulent normalement", a-t-elle fait savoir.
La police et la gendarmerie de Cayenne ont reçu un appel téléphonique anonyme à 10h30 (13h30 GMT) prévenant qu'une bombe devait exploser au centre spatial de Kourou. La préfecture a activé un PC de crise composé de représentants de la préfecture, des services de secours et du directeur du centre spatial.
"Nous avons déclenché une procédure de mise en sécurité de niveau trois, c'est-à-dire correspondant à une menace directe et identifiée mais dont on a un doute sur la réalité", a expliqué à Reuters Daniel Josserand Jaillet, directeur de cabinet du préfet de Guyane.

Le niveau 4, le plus élevé sur cette échelle de mise en sécurité, correspond à une menace directe et avérée.
"Le service de déminage passe actuellement dans les bâtiments du centre spatial guyanais", a-t-il ajouté. "La procédure de sécurisation et la chronologie de tir sont deux choses tout à fait différentes."
Cette alerte à la bombe fait suite à une fausse alerte concernant la préfecture, reçue une heure et demie plus tôt. "Nous avons identifié la personne qui a téléphoné pour la première alerte, il s'agit d'une personne qui habite en Guyane, que les gendarmes se préparent à arrêter", a indiqué à Reuters le directeur de cabinet du préfet.

ARIANE 517 GALERIE PHOTOS

11 décembre, Ariane 5 V157, le lanceur décolle à l' heure précise 23 h 22 heure française après un compte à rebours sans histoire. A 2 mn 35, les boosters EAP se séparent suivit de la coiffe à 3 mn 35. A partir de là, le lanceur ralentit, sa vitesse est de 2,14 km-s et l' altitude de 225 km indiquant un arrêt du moteur Vulcain 2 de l' étage EPC. Sur sa lancé, il monte à 136 km mais sa vitesse reste la même et commence à descendre. A 3 mn 45 s, le lanceur retombe dans l' Atlantique et 7 mn après le lancement, la mission est terminée. 
La déclaration de Jean Yves Le Gall, le CEO d' Arianespace annonce la triste nouvelle, non sans émotion dans la voix, la mission est un échec et les deux satellites, Stantor du CNES et Eutelsat sont perdus. 
Cet échec, le 3 eme sur 14 vols arrive au mauvais moment pour Arianespace. Après les succès des lanceurs Atlas 5 et Delta 4 ces dernières semaines, il fallait obligatoirement un succès pour Ariane 5. De plus le marché est en perte de vitesse cette année et ne se relévera que d' ici 4 à 5 ans, Arianespace risque de perdre quelques contrats. Déjà l' échec du vol 501 avait "plombé" les comptes de l' agence ainsi que les investissements relatif au programme "Ariane 5 Evolution". ce nouveau drame associé aux pertes financières de la société ces deux dernières années ne devrait pas rassurer les actionnaires et les clients, il faudra rapidement rebondir. Arianespace avait prévu 6 vols pour 2003 avec la dernière Ariane 4 et 5 AR5 (dont 2 version G). Le lancement de la sonde Rosetta prévu le 13 janvier avec une fenêtre de 19 jours semble bel et bien compromis. Pour l' instant, Arianespace devrait lancer l' avant dernière Ariane 4 vol 156 normalement le 17 décembre prochain avec le satellite NSS 6. Une réunion d' infos avec la presse est prévu le 12 à 14 heure au siége à Paris.

2002 V157 launch.jpg (120765 octets)

12 décembre, à l'issue de la conférence de presse réalisée au CSG en salle Jupiter Jean yves Le Gall annonce la nomination d'une commission d'enquête sur l'échec du V157. L'échec du vol serait du à un problème sur le moteur Vulcain 5 de l'étage EPC. Cette commission qui entrera en activité dès le 16 décembre devra faire la lumière sur les causes et les concéquences de cet échec. Elle devra en outre spécifier si le problème affecte uniquement les Ariane 5ECA ou la version de base Ariane 5G. 
Le lancement V156 reste prévu pour le 17 avec une Ariane 44L et NSS 6. Le lancement de Roseta entre le 13 et le 31 janvier prochain est assujetti aux conclusions de la commission d'enquête. 
Arianespace a signé 11 contrats cette année Satmex 6 pour début 2003 (Mexique) en février, DIRECTV-7S début 2003  (USA), iPSTAR-1 début 2004 (Thaillande) et STAR ONE C1 fin 2004 (Brésil) en avril, AMC-13 fin 2003 et AMC-15 fin 2004 (USA) en juin, Helios 2A fin 2004 (CNES) en juillet,  SPAINSAT en 2004 (Espagne) en septembre et TELKOM-2 fin 2004 (Inde) en novembre dernier. 

Arianespace a en commande 42 satellites à lancer: 

_ Agrani 2 (ancien Thaicom 4) de l' Inde;
_ AMC 13 de SES Americom qui sera lancé en 2003;
_ AMC 15 de SES Americom qui sera lancé en 2004; 
_ AmeriStar deWorldSpace Corporation; 
_ Amos 2 de Israel; 
_ Anik F2 du Canada qui sera lancé en 2003; 
_ ATV (Automatic transfer Vehicle) de l' ESA 9 exemplaire à lancer dès 2004;
_ BSat 2c du japon (remplace celui perdu sur 511); 
_ DirecTV 7S USA qui sera lancé en 2003; 
_ eBird 1 d' Eutelsat; 
_ Essaim, 4 satellites démonstrateur du CNES qui seront lancé avec Helios 2A;
_ Galaxy 12 de PanAmSat ; 
_ Galaxy 1RR de PanAmSat; 
_ Galaxy 5R de PanAmSat; 
_ Helios 2A France qui sera lancé en 2004;
_ Hersel Space Observatory (ancien FIRST – Far Infra Red and Submillimetre Telescope) de l' ESA qui sera lancé en 2007;
_ Inmarsat-4 F1 de Imarsat qui sera lancé en 2003;
_ Insat 3A; 
_ Insat 3E; 
_ iPStar 1 Thaillande qui sera lancé en 2004; 
_ L-Star 1; 
_ L-Star 2; 
_ MSG 2 (Meteosat Second Generation) de l' ESA; 
_ MSG 3 (Meteosat Second Generation) de l' ESA; 
_ Optus C1 Australie; 
_ Planck, (ancien COBRAS-SAMBA (Cosmic Background Radiation Anisotropy Satellite / Satellite for Measurement of Background Anisotropies) de l' ESA qui sera lancé avec Hersel en 2007;
_ Satmex 6 Mexique qui sera lancé en 2003; 
_
SMART 1 (Small Missions for Advanced Research in Technology) de l' ESA qui sera lancé en 2003; 
_ SpainSat 1 Espagne qui sera lancé en 2004; 
_ Star One C1 Brésil qui sera lancé en 2004; 
_ Syrcause 3A France (DGA); 
_ Telkom Inde qui sera lancé en 2004;
_ WildBlue 1 USA (construction suspendu depuis mars 2002);

A cela s' ajoutent quelques autres clients désirant garder l' anonymat. 
Selon le calendrier de novembre, 6 ou 7 tirs étaient programmés en 2003, 7 en 2004 et 7 en 2005. Tous les lancements de 2003, 2004 et la moitié de 2005 sont déjà vendus assurant 2 ans et demi d' activité. Avec la politique de lancement double, il faut signer 10 contrats de satellites par an. De leur coté les "concurrents US" ont signé 3 contrats pour Boeing (hors satellite gouvernementaux) et ILS 6.   

12 décembre, lors de la conférence de presse organisée ce jour à Kourou, Jean-Yves Le Gall, Directeur général d'Arianespace, fourni les premiers éléments d'information à la suite de l'échec du Vol 157. Il a annoncé la mise en place d'une commission d'enquête indépendante.
Après une chronologie et un début de vol normaux, les données exploitées cette nuit font apparaître une première anomalie à H0+96 sec., au niveau du fonctionnement du circuit de refroidissement du moteur Vulcain 2 de l'étage principal cryotechnique.
De H0+178 sec. à H0+186 sec., un changement de régime du moteur et une forte perturbation du contrôle de vol sont constatés.
A H0+187 sec., la coiffe est larguée à l'instant prévu alors que l'attitude du lanceur n'est pas normale. Le lanceur a ensuite un comportement erratique.
Conformément aux procédures de sauvegarde, le lanceur a été détruit vers H0+456 sec., alors qu'il est à 69 km d'altitude et à 800 km des côtes de Guyane.
Jean-Yves Le Gall a annoncé la mise en place d'une commission d'enquête indépendante dont la composition sera précisée dans les prochains jours. Cette commission d'enquête aura deux objectifs : 
1- s'assurer que l'anomalie observée sur le Vol 157 n'aura pas de conséquence sur les prochains lancements de la version de base d'Ariane 5.
2- analyser, comprendre et corriger les causes de l'échec du vol 157 pour que le lanceur Ariane 5 " 10 tonnes " puisse reprendre ses vols avec toute la fiabilité requise.
Le prochain lancement d'Arianespace Le lancement Vol 156 du satellite NSS-6 avec un lanceur Ariane 4 prévu dans la soirée du mardi 17 décembre a été confirmé.

L'échec de ce lancement a causé la perte de deux satellites de 640 millions € dont 388 pour Stentor qui n'était pas assuré. Hot Bird était lui assuré par trois compagnies. Un contrat de 250 millions € a été signé pour couvrir un échec après le lancement avec en plus un contrat joint pour les Hot Bird 6 et 7 avec réclamation pour la perte de seulement un seul exemplaire. Hot Bird 6 a été lancé par un lanceur US Atlas 5 en novembre dernier. A cela s'ajoute le contrat souscrit par Arianespace auprès des assureurs traditionnel dans le cadre de sa politique de relancement (133 millions €) 

16 décembre, le lancement de l'avant dernière AR4 vol 156 a été confirmé pour la nuit de mardi à mercredi entre 00 h 04 et 02h 21 heure Française. Cette 115 eme AR4 embarquera le satellite de télécommunications NSS-6 de la société américaine New Skies Satellites. Il sera calé en robite GO par 95°E (au-dessus d'une zone proche des côtes occidentales de Sumatra), et assurera des liaisons de télécommunications directes et multimédia (Internet) vers l'Australie, le Moyen-Orient, l'Afrique du Sud, l'Inde, la Chine, le nord-est et le sud-est du continent asiatique. Sa durée de vie prévue est de quatorze ans. D'autre part, la commission d'enquête suite à l'échec du vol 157 vient d'être constitué. Placée sous la présidence de Wolfgang Koschel, de l'Agence aérospatiale allemande DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Rumfahrt), elle doit déterminer d'ici au 6 janvier les causes de ce dysfonctionnement et ses répercussions éventuelles sur Ariane-5 dans sa version de base, dont un exemplaire doit lancer, en principe à partir du 12 janvier, la sonde européenne Rosetta. La commission comprend en outre Michel Courtois (Alcatel Space), Fabrizio Felici (ESA), Rémy Hergott (CNES) et Robert Lainé (ESA).

ARIANE 44L V156

Lancement le 17 décembre d' Ariane V156 à 20 h 04 locale du CSG de Kourou. Le satellite NSS 6 est correctement mis en orbite GTO, il sera calé par 95° E. C' était la 12 eme mission de l' année pour Arianespace et l' avant dernier lancement pour Ariane 4. La prochaine mission d' Ariane sera le lancement de la sonde Rosetta le 12 janvier 2003 par une AR5 sous réserve des premières conclusions de la commisssion d'enquête du vol 157. A l' origine Arianespace avait programmé 7 lancements dont 6 AR5.

2002 V156 launch.jpg (193098 octets)

19 décembre, Ariane 518 V158, transfert du lanceur du BIL au BAF.

2002 V158 BIL BAF 01.jpg (165142 octets)     2002 V158 BIL BAF 02.jpg (98372 octets)

30 décembre, la commission d'enquête nommée à la suite de la défaillance du vol 157 le 11 décembre dernier continue ses recherches sur l'échec du vol et examine l'impact potentiel sur la préparation du vol 158 avec Rosetta. La commission remettra son rapport final le 6. Jusqu'à cette date, les opérations sur le lanceur actuellement dans le BAF sont mis en suspend. Le lancement prévu le 12 janvier sera repoussé de quelques jours, la nouvelle date sera annoncé dans la semaine du 6.  

Date

Vol

Lanceur

Satellites

Commentaires
 23/01/2002 V 147 A 42 L Insat 3C  66 eme tir consécutif.
 
28/02/2002 V 148 A 44 L Intelsat 904  
 
25/02/2002 V 145 A 511 Envisat  
 
29/03/2002 V149 A 44 L JCSAT-8 Astra 3A  
 
16/04/2002 V150 A 44 L NSS 7  
 
03/05/2002 V151 A 42 P Spot 5  70 eme lancement consécutif
 
05/06/2002 V152 A 44 L Intelsat 905  
 
06/07/2002 V153 A 512 Stellat-5 et N-Star-C  
 
29/08/2002 V155 A 513 ATLANTIC BIRD et MSG 1  
 
06/09/2002 V154 A 44 L Intelsat 906  
 
11/12/2002 V157 A 517 HotBird 7 et Stentor Première AR5 ECA (sur les 20 du lot P2) et premier échec
 
17/12/2002 V156 A 44L NSS 6