L'ESPACE PRIVEE, SPACE X


2010

Space X prévoit cette année le premier vol du Falcon 9 avec une charge fictive. En 2010, il est prévu 4 autres vols dont pour le programme COST et le premier vol du Falcon 1e.

Elon Musk photographié dans l'interstage du Falcon 9. Les 3 "sacs" noirs sont les containers où sont logé les parachutes de récupération du premier étage du lanceur.

2 janvier, test de 329 secondes du second étage du Falcon 9 sur le banc du Texas.

SpaceX et l'israélien Space Communication Ltd. (Spacecom) ont signé un contrat pour la mise en orbite d'un satellite de communication par Falcon 9 en décembre 2012 (au plus tôt).

29 janvier, SLC40, début d'assemblage du premier Falcon 9 dont le lancement est prévu pour le 8 mars. Sur les 800 employés que compte Space X, 50 travaillent en Floride.

       

1er février, la NASA sélectionne 2 candidats pour le programme CCDeV (Commercial Crew Development) phase 1. Le CCDeV est un programme dont l'objectif est le développement par le secteur privé d'un moyen de transport (vaisseau spatial et lanceur) permettant d'amener les astronautes à bord d'ISS et d'assurer leur retour sur Terre. La NASA a lancé le programme CCDev pour sélectionner de nouvelles entreprises susceptibles de travailler immédiatement sur le transport de passagers. CCDev inaugure comme le programme COTS une nouvelle façon de travailler de la NASA avec les industriels chargés de développer les véhicules spatiaux.
Sierra Nevada Corporation via sa filiale SpaceDev reçoit 20 millions de $ pour développer son concept de vaisseau Dream Chaser candidat malheureux du programme COTS et Boeing associé à Bigelow Aerospace reçoit 18 millions de $ pour développer son concept de vaisseau, une capsule spatiale, le CST-100. Bigelow tente de développer depuis plusieurs années le tourisme spatial en proposant de placer en orbite des structures gonflables. L'objectif de cette phase est que les candidats détaillent leur proposition, le financement du projet (la NASA ne couvre qu'une partie des couts de développement) et démontrent leur capacité à gérer le projet. Y sont associé indirectement ULA pour le développement d'une tour de sauvetage, Paragon Space Dev Corp pour le développement d'un système de régénération de l'atmosphère de la cabine et Blue Origin pour le développement d'un système d'éjection en vol.

20 février, le Flacon 9 est amené sur le pad 40 à Cap Canaveral. Space X va procéder à des essais de remplissage en propergol avant de réaliser un tir statique des 9 moteurs du premier étage. Le lanceur sera ramené dans son hangar et sécurisé, puis l'assemblage final sera effectué. Dans le même temps, le pad sera examiné et reconditionné pour le lancement prévu pour début avril.

24 février, l'approche d'orages au dessus de la Floride oblige Space X a remettre le Falcon 9 à l'horizontale sur le pad 40. Les essais devrait permettre de remplir les réservoirs en propergol et d'allumer durant 3 secondes les 9 moteurs du premier étage.

26 février, Space X procède à un remplissage du Falcon 9 sur le pad 40 et une simulation du compte à rebours jusqu'à T-10 s..

8 mars, le test de mise a feu est repoussé d'une journée.
9 mars, la mise a feu du premier étage est prévu pour 13h 30. Un flash est observé à la base du lanceur sans confirmation d'une mise à feu. Selon Space X, le décompte s'est arrêté au moment de l'allumage des moteurs. Un nouvel essais est prévu dans les prochains jours.

   

13 mars, Space X réalise l'essai statique du premier étage du Falcon 9 sur le pad 40 de Cap Canaveral. A 17h30 Tu, les moteurs sont mis à feu durant 3,5 secondes. Le lancement est maintenant prévu pour le 12 avril.

       

       

Fin mars, Space X est toujours en attente de la certification du système d'auto destruction en vol du Falcon 9 par le Air Force Eastern Range de Cape Canaveral Air Force Station et du Kennedy Space Center. Après l'essai de remplissage en ergol du lanceur, le liège qui recouvre l'étage s'est décollé à cause de la température très basse de l'oxygène liquide contenu dans les réservoirs. Il sera remplacé et fixé avec un nouveau adhésif.
Space X a un contrat de 16 millions $ avec la NASA pour 15 vols de Falcon 9, dont 3 vols tests et 12 vols avec ISS. 100 personnes travaillent sur le Falcon 9 en Floride.

3 avril, le lancement est repoussé au 8 mai.

16 avril, au lendemain de la visite du président Obama, le Falcon 9 est de nouveau remplit en carburant. Le test a pour but de tester l'isolant récemment remplacé et d'entraîner les équipes au sol. Pour la visite d'Obama, le lanceur a été érigé sur le pad 40 le 11 avril. Le président  pu durant 15 mn admirer le lanceur sur sa table.

30 avril, Space X ne prévoit pas de lancer avant le 11 mai. Le lancement pourrait même glisser à la fin mai à cause du conflit avec les autres lancements programmés au KSC durant le moi de mai, STS 132 le 14, une Delta 4 le 20 et le retour d'Atlantis le 26. 48 heures sont nécessaire pour reconfigurer le système de télémesure et de poursuite au Cape entre 2 lancements. Space X est toujours en attente de la certification du système d'auto destruction en vol du Falcon 9.

Mai, la certification du système de destruction en vol Flight Termination System FTS est toujours en cours. L'Air Force Range de Cap Canaveral demande que le FTS soit capable de détruire le lanceur en vol en cas d'anomalie en cours d'ascension. Le système comprend un récepteur et un système à explosif permettant de couper en deux les réservoirs du lanceur. Le premier tir devrait intervenir fin mai ou début juin après le retour d'Atlantis STS 132 et le lancement de la Delta 4.

1er juin, Space X annonce que le premier vol du Falcon 9 aura lieu le 4 juin. Le lanceur avec son système de destruction en vol qualifié est mis sur le pad 40 de Cap Canaveral le 2 juin. Le tir est prévu à 15h 00 Tu avec une fenêtre de 4 heures. Après le décollage, le premier étage brûlera durant 180 secondes. La séparation avec le second étage sera effective 5 secondes après le MECO et son allumage 4 secondes après. a première extinction du second étage SECO 1 aura lieu à T+6mn 37s, la seconde SECO 2 a T+ 55mn 41s (temps de fonctionnement de 1mn 8s). La mise en orbite suivra à une altitude de 248 km, sur une orbite inclinée à 34°.

   

Falcon 9 sur son pad, 47 m de hauteur, 330 tonnes.

3 juin, Space annonce une modification de son calendrier des vols de qualification dans le cadre du programme COTS. Le premier vol est maintenant prévu pour juillet 2010 (vol de démonstration de la cabine Dragon en orbite avec retour en mer au large des cotes de Calmifornie), le second en mars 2011 et le 3eme en mai 2011. Le premier vol opérationnel est prévu fin 2011. Le délai entre le premier et le second vol de qualification est du, selon SpaceX, à la mobilisation des ressources sur la préparation du premier vol du lanceur. Un représentant de la firme a indiqué par ailleurs que les déboires financiers de Elon Musk, principal actionnaire de SpaceX, n'affectent pas les finances de la société. Musk a fait des investissements malheureux notamment dans le fabricant californien de voitures électriques Teslas Motors et selon des déclarations faites au tribunal dans le cadre de son divorce (qui devrait achever de le ramener au rang d'ex milliardaire) survit aujourd'hui grâce aux prêts de ses amis.

4 juin, Pad 40 à Cap Canaveral, le premier Falcon 9 se dresse contre son mat ombilical. SpaceX ne communiquera aucun des éléments du compte à rebours à l'extérieur afin "de se protéger de la concurrence". La retransmission vidéo commencera 20 minutes avant 15h TU. La NASA ne réalisera aucune vidéo aucun son du lancement, même si les caméras de poursuite de la base seront en action pour suivre le lanceur. Le hangar AE le centre nerveux du Cap launch operations conduira les données entre la pad 40 et le centre de contrôle de SpaceX situé à la porte Sud de la base, mais la NASA ne distribuera aucune données, aucune vidéo et son à l'extérieur. 30 techniciens surveillent les opérations du compte à rebours, notamment le remplissage en kérosène et oxygène liquide des deux étages du lanceur. A Houston, les équipes du centre Johnson suivent aussi le lancement en mettant a disposition de Space X les radars habituellement utilisés pour le Shuttle. De son coté USA, le principal contractants de la NASA met à disposition de SpaceX les bateaux de récupération des boosters du Shuttle, le Freedom Star afin de récupérer le premier étage du Falcon.

Le décompte se déroule sans problème jusqu'à T-15 mn, un bateau est signalé dans la zone de récupération du premier étage. A 17h 15, il reprend pour un tir à 17h 30.
A 17h 30, quelques secondes avant l'allumage des moteurs du premier étage, le tir est avorté. Un paramètre moteur serait "hors limite". 18h 30, le décompte reprend à T-15 minutes et ne s'arrête plus jusqu'au lancement à 18h 45.

   

Les 9 moteurs Merlin développent 410 tonnes de poussée, plus que le Saturn 1B du programme Apollo

L'ascension filmée par les caméras de bord est "nominale". Le premier étage se sépare au bout de 3 minutes, Aussitôt le second prend la relève pendant 10 minutes. 19h 15, Space X annonce la mise en orbite de la cabine Dragon, (Dragon Spacecraft Qualification Unit), maquette du prototype qui volera cet été à une altitude de 248 km, inclinée à 35°. La vidéo de bord a montré une lente rotation de l'étage (4 tours) pendant la phase de propulsion du second étage (entre T+5 et T+ 8 mn), oscillation non prévues confirmera le patron de Space X. Le second étage est remis à feu à 23h 58 pour allonger l'apogée de l'orbite de la cabine (249.198 km x 253.084 km, 34.4935° d'inclination pour 250 km visée et 34,5°).

 

Dragon est un vaisseau développé pour la NASA par Space X dans le cadre du programme COTS Commercial Orbital Transportation Services afin de desservir la station ISS après la mise en retraite du Shuttle. En 2006, Space X et Rocketplabe Klistler ont reçu contrat de la NASA, mais en 2007 Klisler abandonne. Un autre contrat est donné à Orbital Sciences Corp en 2008 pour développer son vaisseau Cygnus, qui doit voler en 2011. En plus du prototype lancé, Space X doit lancer 3 vaisseaux Dragon de démonstration, suivit par 12 missions vers ISS dans le cadre du contrat Commercial Resupply Services signé en 2008. Deux autres vols avec un Dragonlab scientifiques sont aussi prévus. Dragon, destiné dans un premier temps a ravitailler la station en vivres et fret pourrait aussi envoyer des équipages vers ISS d'ici 3 ans.

Dragon, Engineering Model

Qualification Unit en 2008



Après le succès du premier vol du Falcon 9, Space X prévoit une quarantaine de lancements, dont 24 Falcon 9, soit 40 satellites à mettre sur orbite. La société vient de signer un contrat pour lancer entre 2015 et 2017, une  partie des satellites de la constellation Iridium Next, montant du contrat 492 millions de dollars. Les Iridium seront fabriqués par Thales Alenia Space choisit à la place de LM. 72 Iridium seront lancés par grappes de 9 depuis le SLC4 de Vandenberg.

Space X prévoir aussi de lancer Amos 4 (Israël), CASSIOPE (Cascade SmallSat and Ionospheric Polar Explorer) pour le Canada, 15 capsules Dragon pour la NASA, 2 Dragonlab, SAOCOM (SAR Observation & Communications Satellite) 1A et 1B pour l'Argentine. Le calendrier de Space X prévoit un tir de démonstration du Falcon 1e, puis la mise en orbite des 18 nouveaux satcom Orbcomm Generation 2 (OG2).

En juin, Space X signe un contrat avec NSPO pour lancer en 2013 Formosat 5 un satellite d'observation de la terre pour Taiwan. Le dernier Falcon 1e devrait être lancé en 2014 pour un satellite européen.
Le premier tir avec une capsule Dragon est prévue autour du 26 août sur le second Falcon 9.
Un contrat de 192 millions $ est signé avec Iridium pour la mise en orbite de la prochaine constellation de satellite Iridium. Ces satellite seront lancés depuis Vandenberg (où SpaceX devra donc construire un pad pour la Falcon 9) entre 2015 et 2017. La conception et la fabrication de ces satellites ont été attribuées à Thales Alenia Space.

27 juin, l'étage supérieur du Falcon 9 se désintégré au dessus de l'Irak après 22 jours sur orbite et 300 révolutions.

15 juillet, le premier étage du second lanceur Falcon 9 arrive à Cap Canaveral sur le complexe 40 par camion en provenance du Texas. Le second étage arrivera le 31. La capsule Dragon arrivera le 4 août. Le lancement est prévu pour le 9 septembre avec pour mission placer sur orbite une maquette opérationnelle de la capsule Dragon et la faire revenir sur terre

   

Intégration du premier étage dans le HIF et du second à Hawthorne CA du Falcon 9-2

Baie de propulsion du Falcon 9-2

Tuyère du Merlin 1C du second étage du Falcon 9-2

SpaceX envisage de développer un moteur Merlin 2, d'une poussée d'environ 550 tonnes (améliorable à 770 tonnes). Ce moteur pourrait remplacer les 9 moteurs Merlin 1 de chaque corps de Falcon 9, et être employé sur des lanceurs de plus grand gabarit. Un moteur pour étage supérieur utilisant l'hydrogène, le Raptor, est également étudié, d'une poussée d'environ 70 tonnes pour une ISP de 470 s. Le cout pour ce nouveau moteur Merlin est estimé à 1 milliard $.

12 août, Space X réalise le premier drop test d'un mock-up de la capsule Dragon. Un hélicoptère lourd a largué le mock-up au dessus des nuages au large de Morro Bay en Californie, d'une altitude de 1200m. L'engin a déployé deux parachutes stabilisateurs, puis trois parachutes principaux orange et blanc d'un diamètre de 35m chacun.
L'amerrissage en douceur doit se produire entre 4,9 et 5,5 m/s soit environ 19 km/h. Le module de commande Apollo amerrissait à une vitesse d'environ 31 km/h.

       

La cabine Dragon au premier plan est en construction, elle sera la première à s'amarrer à ISS. LA cabine blanche derrière est celle du "drop test" du 12 aout dernier.

10 septembre, Astrium et SpaceX signent un accord pour la commercialisation du Falcon 1e sur le marché institutionnel européen. Cet accord va permettre à Astrium et SpaceX de commercialiser les capacités de lancement du Falcon 1e auprès de diverses agences spatiales et autres clients institutionnels en Europe pour des lancements prévus jusqu’en 2015.

16 septembre, le second Falcon 9 est amené sur la pad 40 et ses réservoirs sont remplit en carburant en vue dune simulation de compte à rebours. Space X vise la date du 23 octobre pour lancer la capsule Dragon.

Centre des opérations en Californie à Hawthorne

13 octobre, SpaceX vise le début du mois de novembre pour le premier test significatif de sa capsule automatique Dragon, mission NASA COTS demo 1. Elle décollera de la Cape Canaveral Air Force Station en Floride au sommet d’une Falcon 9. Aux termes des accords qui lient SpaceX à la NASA, Dragon devra accomplir 4 orbites puis survivre à la rentrée dans l’atmosphère et amerrir sous parachute. En cas de succès, l'agence américaine exigera ensuite deux autres missions de test à destination de la Station Spatiale Internationale. SpaceX espère ainsi décrocher un contrat de 1,6 milliard de dollars pour plusieurs vols cargo vers le complexe orbital.

26 octobre, le lancement du Falcon 9-2 prévu le 8 novembre est repoussé de 10 jours, le 18. Le lanceur sera amené sur le pad le 13 pour un tests de mise à feu des moteurs du premier étage.

La capsule Dragon avant son intégration sur le lanceur. Le bouclier thermique a sa base de couleur marron clair servira pour la rentrée dans l'atmosphère. Capable de résister à 1850°C, il est en PICA X, un matériaux dérivé du PICA (Phenolic Impregnated Carbon Ablator) de la NASA.

Un deuxième appel à propositions est lancé pour la phase 2 du CCDeV de la NASA. Les candidats peuvent proposer des nouveaux concepts et des évolutions de matériel existants tels que des lanceur ou des vaisseaux spatiaux.

8 novembre, le Falcon 9, qui doit emporter la première capsule opérationnelle Dragon X, sera lancée à partir du 7 décembre, suite a des contrôles à réaliser au sol. Initialement, son vol était programmé pour le 8 novembre mais le retard d'un lancement de fusée Delta 4 depuis le pad 37 a contraint Space X à le différer. Space X vise désormais début décembre après le WE de "thanksgiving" et le vol de Discovery STS 133. Space X est toujours en attente d'une approbation réglementaire de la part de la Federal Aviation Administration (FAA) pour la mission. La FAA est en train d'examiner les données sur les activités prévues de la capsule Dragon's lors de sa rentrée dans l'atmosphère.

1er décembre, Space X annonce un décollage pour le 7 décembre entre 14H03 et 17H22.TU. Le Rollout du lanceur est prévu pour le 2 et le tir statique des moteurs du premier étage le lendemain. Selon Elon Musk, Pdg de Space X, la mission du Dragon a 60 % de chance de réussir. L'essai statique est une préparation pour la première mission COTS (Commercial Orbital Transportation Services ). A l'issu du décompte, les moteurs seront mis à feu durant 2 secondes.

   

   

3 décembre, le tir statique est repoussé 2 fois. La mise à feu intervient à 18h TU, mais l'essai est coupé par les systèmes informatiques lors des deux dernières secondes. Les moteurs ont fonctionné durant 1.1 sec en raison de la pression dans la chambre haute du moteur.

4 décembre, un nouvel essai statique est interrompu à H-1,9 s à cause d'une faible pression dans le générateur de gaz du moteur n ° 6, le même moteur qui a donné lieu a un l'échec du test statique la veille. 1h 20 mn plus tard, les 9 moteurs s'allument comme prévu durant 2 secondes.

6 décembre, un problème sur la tuyère du moteur du second étage pourrait repoussé le tir au 8 décembre. Sur la tuyère en niobium, les techniciens ont découvert une porosité suspecte causant, certains risques de fissuration sur un des joints du moteur Merlin, en lien avec la tuyère. Lors d'une revue d'inspection de routine, avec prise de photos en gros plan du lanceur, une fissure de 9 cm de long a été découverte sur la tuyère du moteur du second étage. La procédure "normale" voudrait que le lanceur soit ramener au hangar, désassemblé et que l'étage soit inspecté entièrement et la tuyère remplacée.
Le 7 décembre, Space X précise:
Nous analyserons deux petites fissures situées à l'extrémité arrière de la tuyère du moteur du deuxième étage. Ces fissures sont située dans une région proche de l’extrémité de la tuyère, là où il ya très peu de stress physique comparativement a d'autres endroit sur celle ci. Ces fissures ne seraient pas provocatrices d’une potentielle défaillance durant le vol. Cependant, une enquête qui se veut plus approfondie, a été ouverte afin de s'assurer que ces fissures ne soient pas symptomatiques d'un problème plus grave. Une décision concernant une opportunité ou non de tentative de lancement pour mercredi sera finalement publiée sous peu."

La tuyère du Merlin en alliage de Niobium. Les fissures se situent à sa base (en rouge)

9 décembre, les techniciens de Space X inspectent à l'aide d'une grue et une nacelle la tuyère du second étage du lanceur afin de repérer d'éventuelle micro fissures à sa base. Les ingénieurs décident simplement de couper le morceau de la tuyère fissuré. CEla réduira un peu les performances du moteur, mais "nous avons de la marge" déclarent ils. A l'aide d'une pince, un technicien se glisse dans l'ouverture de la jupe et coupe le morceau incriminé.

9 décembre, le "go" est donné pour lancer Falcon 9-2 à 14h TU. A T-2mn 50s, le décompte est arrêté. Il reprend à 15h 30 pour un tir à 15h 43. A l'heure prévu, le lanceur quitte la pad 40 et s'élance dans le ciel. Après 9 minutes, la cabine est placé sur orbite à 288-301 km d'altitude.  Un nano-satellite à vocation mixte militaire et radio amateur du nom de USC CAERUS CubeSat est lancé depuis la cabine.
Après 4 orbites, les manoeuvres de désorbitation commencent à T+2h 32 mn et dure 6 minutes. L'angle d'attaque avec l'atmosphère est de 12° avec une marge de 20%. Suspendue par ses 3 parachutes, la cabine Dragon descend à la vitesse de 29 km-h et après 3h 19 de vol et amerrit à 800 m du point d'impact prévu dans l'océan Pacifique.

   

       

   

Le retour de la cabine Dragon: à bord une roue de fromage Français !

Space X prévoit maintenant dans l'été 2011 la mission COTS 2 qui pourrait au résultat des analyses fusionnée avec COTS 3.
 
DATE MISSION PAD CHARGES UTILES OBSERVATIONS
4 juillet Falcon 9-01 SLC4 Dragon QU Première Falcon 9
8 décembre Falcon 9-02 SLC40 Dragon C1  

 

2011