L'ESPACE PRIVEE


2007, Virgin Galactic annonce l'étude d'un système de lancement avec un petit lanceur capable de placer 200 kg en LEO. Les premières descriptions techniques arrivent en 2009. Le lanceur est consommable avec 2 étages à propergols liquide lancé depuis l'avion porteur du SS2, le White Knight, dans une configuration similaire au Pegasus d'Orbital Sciences.

Décembre 2012, le "LauncherOne" sera capable de mettre 200 kg en orbite héliosynchrone pour un cout de 10 millions $ par vol et 230 kg en LEO.

Mars 2015, Virgin annonce les premiers essais des moteurs Newtons Three du "LauncherOne" pour la fin 2016. En juin, un contrat de lancement est signé avec OneWeb pour mettre en orbite sa constellation de satellite, 39 tirs et 100 en options.

Septembre 2015, Virgin redéfinit son "LauncherOne", il sera sera "amélioré" avec des réservoirs allongés et propulsé par le moteur Newton Three afin de pouvoir placer ses 200 kg en orbite. Virgin doit donc renoncer à utiliser le White Knight comme avion porteur, le lanceur étant devenu trop lourd. Richard Branson, le pdg annonce qu'il utilisera un "Jumbo Jet".

12 novembre 2015, le 747 G-VWOW de Virgin devient le N744VG de Virgin Orbit.

Décembre 2015, Virgin annonce que ce sera un Boeing 747 qui assurera le largage du "LauncherOne" à haute altitude. Ce 747, exploité par Virgin Atlantic sera rebaptisé "Cosmic Girl". Les modifications de l'avion devraient se terminer en décembre 2016. De plus, le premier étage du "LauncherOne " utilisera un moteur Newton Three et le second un Newton Four.

28 décembre 2014, le 747-41R G-VWOW de Virgin Atlantic arrive à aéroport de Londres Heathrow en provenance de San Francisco. il va être retirer du service commercial et transformé en "Cosmic Girl" pour Virgin Orbit" sous une nouvelle immatriculation N744VG. L'avion est retirer des opérations de Virgin Atlantic en octobre 2015. Il deviendra le lanceur du système "LauncherOne" de Virgin Orbit.

Décembre 2015, Virgin Galactic montre son nouveau système de lancement biétage LauncherOne avec un Boeing 747-400 pour les petites charges utiles. L'annonce avait été faite il y a 4 ans par Richard Branson. Le LauncherOne devait initialement être lancé par le WhiteKnight 2, mais Virgin a préféré utiliser un avion spécialement dédié à cette mission. L'avion, immatriculé N744VG baptisé "Cosmic Girl" a été livré à Virgin en octobre 2001 et totalise 14 ans de service entre Londres et San Francisco jusqu'en octobre 2015. L'aile gauche a été ausculté afin d'y installer le support de lancement du LauncherOne (24 tonnes). L'ensemble des modifications et de la maintenance sera faite pour janvier 2016. L'avion sera basé en Californie à Mojave pour un tir vol fin 2017. Le système avec le 747 permet de placer 300 kg en orbite héliosynchrone et 450 kg en orbite équatoriale pour 10 millions $ à partir de 12 km d'altitude.

       

Photos NSF

2 mars 2017, Virgin Group crée "Virgin Orbit", une compagnie destinée à fournir des services de lancements pour de petits satellites. Elle utilisera le lanceur "LauncherOne" lancé depuis un 747 porteur, "Cosmic Girl". Employant 300 personnes, la société est présidée par Dan Hart.

Premier "LauncherOne" en intégration à Long Beach en mai 2017 avec le logo de Virgin Orbit

La grande "team" de Virgin Orbit dans l'usine de Long Beach. C'est dans ce hangar de 14 000 m2 qu'est fabriqué le LauncherOne.

Aout, le Boeing 747 "Cosmic Girls" atterrit à Long Beach. Il sera adapté pour pouvoir lancer le LauncherOne en 2018.

 

Première maquette du LauncherOne à Long Beach en septembre 2017. Elle sera utilisé pour les essais. Le premier vol est repoussé à 2018

Le banc d'essai des moteurs Newton à Mojave

Le B747 "Cosmic Girl" sur le tarmac

   

Mise en place sur le stand de remplissage des réservoirs du premier LauncherOne sans la coiffe, début novembre 2017.

2018

Début des essais de moteurs pour le LauncherOne en mars 2018

       

L'usine de fabrication du LauncherOne à Long Beach et le premier modèle qui sera utilisé pour les essais au sol.

Après l'obtention de sa licence de vol par la FAA en juin pour le LauncherOne, Virgin Orbit réalise le premier vol du Boeing 747 "cosmic girl" le 23 août avec le pylône support du LauncherOne mais sans la fusée. Le support a été installé à Victorville il y a quelques semaines.

   

Octobre, le Boeing 747 Cosmic Girl rencontre son premier Launcher One. La filiale "espace" de Virgin, Virgin Orbit teste en Californie le montage du lanceur sous son avion porteur.

   

Le pylône est situé sous l'aile gauche de l'avion entre le fuselage et le moteur 4, sur le point d'attache prévu pour le transport d'un moteur non fonctionnel. l'avion peut ainsi culminé à 11 000 mètres d'altitude avec une charge de 400 kg.

   

Le calendrier de Virgin Orbit prévoit le lancement de Cubesats pour la NASA au second vol et pour l'USAF depuis le KSC pour le 3e vol. Suivront ensuite 3 autres vols depuis Mojave avec des satcoms de constellation pour Sky & Space Global et Cloud Constellation et GomSpace.

18 novembre, premier teste en vol pour "Cosmic Girl" et le "LauncherOne" sous son aile. Le 747 a décollé de Victorville CA, un de ces 2 sites de lancement. Le vol a duré 80 minutes. La campagne de vol va permettre des essais avec et sans le "LauncherOne" pour récolter le maximum de données avant le premier lancement. Un essai est prévu en larguant le "LauncherOne" du 747 sans allumage de son moteur. Le 11 novembre avait lieu le premier roulage du 747 avec le "LauncherOne" sur la piste à pleine vitesse.

8 décembre, un vol captif permet de tester la procédure de largage.

 




Le système "LauncherOne" est une petite fusée fabriqué en fibre de carbone de 16 mètres à 2 étages capable de placer des charges de 300 kg en orbite héliosynchrone, largué d'un Boeing 747 de ligne à 11 km d'altitude.

   

Son diamètre est de 1,6 m pour le premier étage et 1,3 pour le second. La masse est estimé à 28500 kg

   

La coiffe du LauncherOne est en 2 parties qui se sépare après l'allumage du second étage

 

   

   

Le LauncherOne utilise des moteurs Newton 3 et 4 à propergols liquide RP1-LOX. Initialement, il était propulsé par des Newton 1 et 2. C'est en 2015 que Virgin décide d'utiliser des Newton 3 et 4, plus puissants pour le premier et second étage. Les premiers essais débutent en juin 2018.




Le LauncherOne partira sous l'aile du 747 "Cosmic Girl" depuis le spatioport de Mojave en Californie ou du KSC en Floride. Virgin pense pouvoir faire décoller le 747 depuis Cornwall en Grande Bretagne, Hawai et Puerto Rico.

Avril 2019, Virgin Orbit lancera aussi depuis Guam, notamment pour les tirs visant des orbites à faibles inclinaison. Depuis Guam, Launcher One pourra lancer 450 kg à 500 km d'altitude.

23 mai, sur son site d'essais à mojave, Virgin Orbit a effectué une mise à feu statique pendant la durée prévue de fonctionnement du premier étage.

   

25 mai, Virgin Orbite réalise un vol captif avec un lanceur rempli de carburant.

11 juillet, au cours d'un vol, le LauncherOne est largué du 747 porteur