LES INSTALLATIONS 

Sea Launch dispose d`une base de lancement appelée Odyssey, flottant dans l`océan Pacifique, exactement sur l`équateur à 2253 km au sud d`Hawai. A l`origine, c`était la plus grande plate-forme pétrolière existante (132 m sur 67 m). Construite au Japon dans les années `80, à propulsion autonome, elle a été réaménagée en Norvège. Sa structure de quelque 30000 tonnes d`acier comprend le pas de tir pour lanceur Zenit de satellites, les hangars de services et les piliers reposant sur deux énormes flotteurs en catamaran. Son port d`attache est Long Beach en Californie.
Les opérations de lancement démarre au port de Long Beach, en Californie où les charges utiles sont réceptionnées dans le Payload Processing Facility. Après remplissage en ergols et encapsulation, les charges utiles sont amenées au navire d'assemblage Assembly and Command Ship pour être intégrées au lanceur Zenith. Le lanceur est alors transféré horizontalement sur la plateforme de lancement et stocké dans un environnement contrôlé jusqu'à l'arrivée sur le site de lancement en mer équatoriale. 

long beach 01.jpg (66197 octets)

Deux navires uniques constituent le système Sea Launch. 

_ Le ACS Assembly and Command Ship construit spécialement. Il sert pour l'assemblage du lanceur au port. Il est construit par Govan Shipyard à Glasgow, Ecosse. A l'automne 1997, le bateau part pour la Russie où il est équipé des composants permettant l'assemblage et le contrôle des lanceurs Zenith. Le 13 juillet 1998, il arrive à long Beach par le canal de Panama. 
Le ACS mesure 200 m de long sur 32 de large et pèse 34 000 tonnes. Il permet de loger 240 personnes , clients et VIP avec toutes les commodités (cabinet médical, salles de détente,...). Le ACS comprend également le LCC Launch Control Center.

 

_ Le LP Launch Platform, une plateforme pétrolière modifié. Baptisée Odyssey, elle fut récupéré en mer du Nord et rénové pour sa nouvelle mission aux usines Rosenberg Shipyard à Stavanger, Norvège. C'est une des plus grosses plateforme pétrolière auto-propulsée au monde avec ses 132 m de long, 67 m de large et ses 30 000 tonnes (50 000  chargées). Elle permet d'accueillir 68 membres d'équipage et personnel de lancement. Elle est équipé d'un hangar à environnement contrôlé pour le lanceur ainsi que d'un système érecteur pour la mise en place sur la table de lancement. Un système de stockage de carburant (kérosène et LOX) permet le remplissage pour chaque mission.

Les deux étages du Zenith sont embarqués dans le "Commander" pour y être assemblé. Les étages sont testés, l'étage DM remplit en ergols. L'ensemble reçoit la charge utile dans sa coiffe. Toutes ses opérations se font à l'horizontale.
Les deux navires sont repositionnés de façon à ce que le lanceur puisse être sortie du Commander et hissé dans Odyssey. Sur la plateforme, le Zenith est abrité dans un hangar climatisé. Un essai de déploiement sur la table de lancement est réalisé avant le départ pour le Pacifique (voyage de 10 à 12 jours). La plateforme est positionnée sur l'équateur par 154° O dans le Pacifique à 2300 km au Sud des îles Hawai, calé par des ballasts. Le Commander vient accoster Odyssey et une passerelle permet de monter à bord des deux navires. 27 heures avant le lancement, le lanceur est automatiquement sortie de son hangar de stockage et érigé sur la table de tir. Seuls le personnel nécessaire reste sur Odyssey, le reste prenant position sur le Commander à 6500 m de distance. Le personnel d'Odyssey est transféré par hélicoptères sur le Commander juste avant le remplissage en propergol des étages. Les communications entre les deux navires se fait uniquement par radio.
La mise en froid des étages démarre à H- 4 heures 20 minutes et le remplissage en propergols à H- 2 heures 30 minutes. Le mat érecteur est abaissé à H-17 minutes pour la séquence finale et rentré dans le hangar. Tous problèmes à partir de ce point là obligera la reprise du décompte à J-5 jours avec la vidange des étages et son retour dans le hangar. Zenith est retenu au sol par 4 crochets qui libèrent le lanceur dès que le lanceur s'élève. Un système de déluge par eau dans le double déflecteurs, sous la plateforme est permet d'atténuer le niveau de bruit. 

odyssey deflecteur 01.jpg (57864 octets) odyssey deflecteur 02.jpg (91345 octets)
odyssey water deluge test 01.jpg (68896 octets) odyssey water deluge test 02.jpg (80927 octets)

LE LANCEUR ZENITH 3SL

zenith sur pad 04.jpg (47391 octets)

Le Zenith 3 SL est un lanceur trois étages de 59,6 m de haut et 4,5 m de diamètre maximal pesant 470 tonnes. Il comprend les étages inférieurs du Zenith 2 associé à un troisième étage Block DM de 18 600 kg et d'une coiffe.
Le premier étage mesure 32,9 m de haut pour 3,9 m de diamètre. il est équipé d'un moteur RD-171 de 740 tonnes de poussée (RP1 + LOX).  
Le second étage mesure 10,4 m de haut et est équipé d'un moteur RD-120 de 101 tonnes de poussée associé à un moteur vernier RD-8 (RP1 + LOX).
Troisième étage Block DM SL mesure 4,9 m pour 3,7 m de diamètre. Il est équipé du moteur 11D58M.
zenith etage 1.jpg (99207 octets)
zenith etage 2.jpg (99695 octets)
zenith block DM.jpg (31788 octets) Les premiers et second étages sont construit par Yuzhnoye/Yuzhmash à Dnepropetrovsk, Ukraine, le troisième par le NPO Energia à Moscou Russie. Boeing à Seattle réalise les interfaces avec les CU.
zenith block DM dessin.jpg (73266 octets)

La coiffe est en fibre de carbone renforcé de plastique et s'adapte entre le satellite et le sommet de l'étage Block DM. Elle mesure 11,4 m de long pour 4,15 m de diamètre en version courte et 16 m de long en version double.

La charge utile est de 4736 kg en GTO.

 

zenith coiffe dessin.jpg (40567 octets) zenith coiffe PAS9.jpg (44154 octets)

 

Le moteur RD-171 utilisé sur le premier étage du Zénith est un des moteurs de NPO Energomash les plus puissants. Il est constitué de 4 chambres à combustion, une turbo-pompe de 192 MW et un générateur de gaz. il consomme de l'oxygène liquide et kérosène et a les performances les plus élevées de sa classe (780 tonnes de poussée). C'est un moteur de 10 tonnes orientable seulement sur un axe (6°)

moteur RD170.jpg (261745 octets)

Le RD 120 a été développé pour le Zenith au début des années 1980. C'est un moteur a tuyère unique associé à 4 chambres de combustion verniers RD 8 (8 tonnes de poussée). Il consomme de l'oxygène liquide et du kérosène et délivre une poussée de 85 tonnes.

 

 
Le moteur RD 58 (11D58M) équipe l'étage Breeze DM. C'est un moteur à oxygène liquide et kérosène délivrant 9 tonnes de poussée

 

 

1

SEQUENCE DE VOL

T 0 décollage du Zenith
T + 2 mn 40 s, fin de propulsion du premier étage.
T + 3 mn 30 s, éjection de la coiffe.
T + 7 mn 15 s, la poussée du second étage est réduite en préparation à son extinction.
T + 7 mn 45 s, le moteur du second étage est arrêté, seul continuent les moteurs vernier. 
T + 9 mn, les moteurs vernier sont éteint et l'étage largué. Mis a feu du troisième étage Block DM.
T + 13 mn 45 s, extinction du Block DM et mise en orbite de parking

T + 49 mn, réallumage du Block Dm pour l'insertion en orbite GTO. 
T + 55 mn, arrêt du moteur du Block DM.
T + 65 mn, le satellite est séparé de son étage porteur. 

 

LE SYSTEME SEA LAUNCH

Remerciement Jean Jacques Serra et Sea Launch.