LA STATION I.S.S

 

2021

Janvier, les russes lanceront le MLM Nauka le 15 juillet, qui rejoindra ISS le 23. Les sorties dans l'espace des cosmonautes russes prévu fin 2020 sont reprogrammées pour l'été 2021. La sortie 48 initialement avec  Sergei Ryzhikov et Sergei Kud-Sverchkov prévue en mars est reprogrammée pour cet été avec les cosmonautes du Soyouz MS 18 Oleg Novitsky and Petr Dubrov. Ils prépareront la déconnection du module PIRS et l'arrivée du Nauka. Ils remplaceront aussi un panneau de régulation thermique sur Zvezda.

Du coté US, la NASA pourrait acheter un siège de Soyouz sur le MS 18 pour un astronaute en avril 2021. Des négociations ont lieu à ce sujet avec la firme privée d'Axiom Space. Ce sera l'astronaute Mark Vande lui volerait à la place du russe Korsakov.
L'acteur de cinéma Américain Tom Cruise pourrait voler à bord d'une cabine Dragon en octobre pour tourner un film avec le réalisateur Doug Liman et 2 astronautes, le pilote Israélien Eytan Stibbe, l'ensemble commandé par Michael Lopez-Alegria de la NASA. La mission, dénommée AX-1 durera 10 jours. C'est la société Axiom Space qui a organisé ce voyage. Basée à Houston, elle a été fondé par Michael Suffredini qui servait de manager du programme ISS de 2005 à 2015. Axiom propose des vols en orbite pour les touristes, en l'occurrence 4 civils. Axiom a aussi l'ambition de construire une station orbitale pour continuer les opérations de vols après l'abandon d'ISS et plus tard d'aller s'installer sur la lune. LA société a signé un contrat avec Space X pour envoyer 4 astronautes sur le dragon. Le montant du vol n'a pas été précisé, mais Space X vendrait 55 millions $ le siège sur dragon. LA NASA a déclaré l'an passé vouloir ouvrir des places pour des voyages de touristes au prix de 35 millions $ le siège.

ATK doit lancer le Cygnus NG 15 en février.

6 janvier, Cygnus 14 est détaché d'ISS après 93 jours dans l'espace. il sera détruit dans l'atmosphère.

La cabine CST 100 Starliner de Boeing au KSC dans l'ancien OPF 3, devenu le Commercial Crew and Cargo Processing Facility va être joint à son module de service avant d'être pesé. Le vol OFT 2 du programme CCP Commercial Crew Program de la NASA est désormais prévu pas avant mai-juin pour avec un lanceur Atlas 5 N22.

26 janvier, l'équipage du vol privée AX1 est enfin désigné: Il sera commandé par l'astronaute US Michael Lopez Alegria. Larry Connor, PDG de  The Connor Group, une société d'investissement immobilier sera le pilote, Mark Patty, Canadien PDG de Mavrik et Eytan Stibee, Israélien les spécialiste de mission. Le lancement reste prévu en fin d'année ou début 2022, en fonction de l'approbation de la NASA et des partenaires.

L'équipage du AX1 Eytan Stibbe, Michael Lopez-Alegria, Mark Pathy et Larry Connor.

27 janvier, sortie dans l'espace de Mike Hopkins et Victor Glover d'une durée de 6h 56 mn. Quatre des six câbles reliant Bartolomeo à l'ISS ont été connectés avec succès.

   

29 janvier, la NASA annonce que Space X pourra lancer le second Dragon Crew dès le 30 avril.

1er février sortie des astronautes Mike Hopkins et Victor Glover

Février, le centre de Johnson accueille 4 nouveaux "Flight Director" pour les opérations ISS: Diane Dailey, Chloe Mehring, Fiona Turett et Brandon Lloyd. Seulement 101 FD ont officiés au MCC depuis les années 60.

 

9 février, pour marquer le dépassement du record de plus longue durée dans l'espace d'une cabine spatiale américaine, détenu par Skylab 4 en 1973-1974, Hopkins, Glover, Walker et Noguchi ont pu discuter avec Edward Gibson, membre de la mission Skylab 4.

9 février, départ du Progress 76

15 février, Progress MS16 rejoint la station ISS après 2 jours de vol. Il apporte 2460 kg de fret aux astronautes à bord, dont un lit pour réparer la fuite d'air sur le module Zvezda. Ce cargo restera sur la station jusqu'en juillet. Il retournera dans l'atmosphère avec le module d'amarrage Pirs afin de laisser la place au très attendu module-laboratoire russe Nauka, qui doit être lancé le 15 juillet pour un amarrage sur la station une semaine plus tard. Initialement prévue avec le Progress MS-15, cette désintégration dans l'atmosphère a été reprogrammée sur MS-16 afin d’éviter que les Russes ne se trouvent en situation délicate en cas d’échec au lancement de Nauka. En effet, ce module servira à la fois d'aire de repos, de stockage et de travail pour l'équipage mais aussi de port d’amarrage pour les prochains vaisseaux Soyouz et Progress.

20 février, lancement du cargo Cygnus NG-15, baptisé Katherine Johnson, mathématicienne de la NASA, décédée il y a un an. Il apporte 3810 kg d'équipements aux astronautes. Le 22, il est agrippé par le bras robot d'ISS et amarré au port nadir de Unity.

   

28 février, sortie dans l'espace de Kate Rubins et Victor Glover d'une durée de 7h 04 mn sur P6 pour préparer l'installation de nouveaux panneaux solaires.

   

5 mars, sortie dans l'espace pour Kate Rubins et le japonais Soichi Noguchi durant 6h 58 pour terminer l'installation du kit de modification nécessaire à la mise à jour des panneaux solaires d'ISS.

Mars, l'astronaute ESA Samantha Cristoforetti, 43 ans, rejoindra ISS au printemps 2022 pour une seconde mission de longue durée. Samantha Cristoforetti sera ainsi la troisième astronaute ESA d’affilée à séjourner à bord du complexe orbital en l’espace d’un an, après le Français Thomas Pesquet (dont la mission Alpha est actuellement programmée à partir du 20 avril) et l’Allemand Matthias Maurer (mission Cosmic Kiss, en octobre prochain). L'astronaute partira à bord soit du Dragon de Space X ou du CST de Boeing. Ce sera son 2e vol, après la mission "Futura" de 2014. D'autre part, Maurer réalisera une EVA depuis ISS. Ce sera le premier étranger depuis 12 ans (Barrat en 2009 et Haigneré en 1999). RIA Novosti annonce que la citoyenne Japonaise et chanteuse Yumi Matsutoya s'envolera sur le Soyouz MS 20 en décembre 2021.

13 mars, sortie dans l'espace de Glover et Hopkins pour activer le module Bartolomeo sur Columbus.

14 mars, des microsats sont éjectés de la station.

16 mars, au cours de la mission "Alpha", l'astronaute français Thomas Pesquet deviendra le 4e  commandant européen d'ISS.

20 mars, le Soyouz MS 17 est transféré du module MRM-1 "Rassvet" (au bout de la partie russe de la station, après Zarya) vers le module MRM-2 "Poïsk", situé entre les modules Zvezda et Zarya) pour laisser la place à Soyouz-MS-18 qui doit être lancé le 10 avril avec l'équipage Oleg Novitsky, Piotr Dourov et Mark Vande Hei (Nasa). Amarré à l'arrière de Zvevda se trouve Progress MS14 et sur le module Pirs (à l'opposé de Poisk) Progress MS16.

Gaffeurs et scotch sont omniprésents à bord des vaisseaux spatiaux et d'ISS depuis le début. Ils servent aux astronautes pour tout type de réparation, comme accrocher des cartes en guise de garde boue sur le Rover d'Apollo 17 ou les micro fuites d'air dans les modules. Jusqu'à présent, les astronautes l'utilisaient un peu comme ils le pouvaient s'aidant des 2 mains pour le dérouler du distributeur. Des lycéens participant au projet HUNCH (High School Students and NASA Jointly Create Hardware) ont résolus le problème en fabriquant un distributeur spatial. Grâce à ce dévidoir qui peut être utilisé d’une seule main, l’équipage peut tenir d’autres équipements tout en coupant le ruban nécessaire ou tirer de plus longues bandes sans que le ruban ne se recolle sur lui-même. Le projet a été retenu parmi 100 autres et est le fruit de la coopération de 6 lycées.

Le premier set des nouveaux panneaux solaire qui équipera ISS d'ici la fin de cette année dans le SSPF du KSC. Ces panneaux de 20 m sur 6 produiront 120KW  d'électricité en plus des panneaux actuel installés sur la station, soit un total de 215 KW au total, 20% d'énergie électrique en plus.

5 avril, le vaisseau Dragon Crew 1 réalise une manoeuvre visant à se détacher du port d'amarrage axial d'Harmony, le IDA 2 sur le PMA 2 et à virer 90° vers le zénith (vers l'espace) pour s'aligner sur le port d'amarrage du zénith Harmony, le IDA-3 sur le PMA-3. L'équipage de 4 astronautes ont pris par à la manoeuvre qui a duré près de 45 minutes. La libération du port IDA 2 d'Harmony va permettre l'amarrage du Crew 2 Endeavour fin avril. L'équipage du Crew 1 reviendra sur terre le 28 avril, laissant le port IDA 3 libre pour le CRS 22 en juin, apportant un nouveau set de panneau solaire. Le port IDA 3 est plus facilement accessible pour le bras robot RMS qui extrait les charges utiles du cargo de Space X.

       

L'arrivée du Crew 2 fin avril sera une première puisque pour la première fois 2 vaisseaux habités US seront simultanément amarrés à une station orbitale. Les Soviétiques ont réalisé pour la première fois une telle opération avec Saliout 6, en janvier 1978 (double amarrage avec Soyouz 26 et Soyouz 27). Le record absolu est toujours détenu par les Russes : trois vaisseaux habités Soyouz ont déjà été (plusieurs fois) simultanément amarrés à l’ISS. En l’état actuel de la configuration de l’ISS, il est impossible d’amarrer simultanément trois vaisseaux américains habités à l’ISS.

9 avril, Soyouz MS 18 décolle de Baikonur avec à son bord deux cosmonautes russes Oleg Novitskiy et Pyotr Doubrov et l'Américain Mark T. Vande Hei. Ce dernier a remplacé in extremis Sergei Korsalo,  cela pour éviter, entre autres, qu'en cas de retard du prochain lancement "Crew-2" de SpaceX prévu le 22 avril, la Station spatiale se retrouve sans astronaute américain à bord, "Crew-1" devant rentrer sur Terre le 1er mai prochain. Cela est inconcevable pour la NASA car des astronautes doivent absolument être à bord des modules américains afin de gérer certains systèmes indispensables à la station comme l'énergie fournie par les panneaux solaires, mais aussi pour une question symbolique de permanence d'astronautes américains à bord. Le vaisseau rejoint la station en 3 heures et s'amarre sur le port nadir du module Rassvet. Soyouz aurait pu s'amarrer à Poisk, mais comme ce module sert aussi principalement pour les EVA russes, les contrôleurs préfèrent ne pas avoir de vaisseau amarré dessus lors des EVA, car le vaisseau n'est plus accessible et par mesure de sécurité l'équipage doit s'enfermer dedans durant toute la sortie.

   

17 avril, retour sur terre de l'équipage 64 d'ISS à bord du Soyouz MS17, Kate Rubins, Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov, après un séjour de 185 jours dans l'espace.

17 avril, KSC, arrivée de l'équipage Crew 2, les américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, l'européen ESA Thomas Pesquet et le Japonais de la JAXA Akihiko Hoshide. Ils seront lancer du LC39A le 22 avril à bord d'un falcon 9-Dragon Crew.

       

       

   

   

   

Le lancement vers ISS a lieu le 23 avril après un report du à la météo. A bord, l'équipage du dragon crew C206 "Endeavour" commandé par Shane Kimbrough et Megan McArthur et accompagné des astronautes ESA Thomas Pesquet et JAXA Akihiko Hoshide, tous vétéran. c'est le premier vol opérationnel commercial du Dragon Crew et le 3e équipage du Dragon Crew. Le vaisseau s'amarré à la station le 25. L'équipage restera 6 mois dans l'espace.

       

 

Le Nonoraccks Bishop Airlock attaché au bout du module Tranquility pour la recherche commerciale, le déploiement de satellites et les opérations en extérieur dans le vide spatial. De l'autre coté du module Bishop, la structure gonflable BEAM de Bigelow.

2 mai, l'équipage Dragon Crew1 retourne sur terre après 197 jours dans l'espace. La cabine a amerrit dans le golfe du Mexique puis récupérée par un navire de SpaceX qui a pris en charge les astronautes. L'équipage était composé du commandant Michael Hopkins (2ème vol), du pilote Victor J. Glover (1er vol), du Japonais Soichi Noguchi (3ème vol, spécialiste de mission) et de Shannon S. Walker (2ème vol, spécialiste de mission). Durant leur séjour, 5 EVA américaines ont été réalisées, dont 3 pour Hopkins, 4 pour Glover et 1 pour Noguchi.

6 mai, Tom Cruise serait au travail avec la NASA et la société SpaceX d'Elon Musk autour d'un film d'action-aventure tourné directement dans l'espace, confirmé par Jim Bridenstine de la NASA. La mission partirait sur Axiom-2 (AXM-2) horizon octobre 2022. D'autre part, le 4e membre de l'équipage du Crew Dragon 3 USCV 3 est nommé, l'américaine Kayla Barron, astronaute sélectionné e en 2017. Lancement le 23 octobre.

Les quatre astronautes de la mission privée AX1 vont faire une session de familiarization entre eux avec du camping en Alaska en juillet 2021. López-Alegría et le pilote Larry Connor feront une formation spécifique au Dragon d'une semaine chez SpaceX a la fin de Juillet.
L'equipage au complet s'entrainera ensemble a partir d octobre avec deux tiers de l entrainement pour l ISS a  Houston et l autre tiers sur Dragon chez SpaceX Hawthorne. Axiom est "complet" pour les quatre premières missions. Et qu'il espère pouvoir faire 2 vols par ans vers l'ISS d'ici 2024, bien qu'il soit en concurrence pour la place avec d'autres sociétés. La société espère être autonome pour la formation, sans avoir recourt au service de la NASA, d'ici leur troisième mission. La mission AX-1 va redescendre du cargo de la NASA sur Terre. Donc sur cette mission Axiom recevra un chèque (une fois déduis les frais d'usage de l'ISS) de 1.69M$.

12 mai, les WC de la station compte 40 000 utilisation, c'est une information partagé par l'astronaute Français Thomas Pesquet. Le VHC (waste and hygiene compartment) a été lancé par STS 126 en novembre 2008 et installé tout d'abord dans Destiny puis dans le module Tranquility. Il reprend le principe du WCS du Space Shuttle, collectant les liquides dans un réservoir de 20 litres et recyclés en eau potable et les solides dans des sacs micro perforés et dans un container en aluminium. Les déchets sont ensuite placés dans le cargo Progress et brulé dans l'atmosphère. Les russes ont aussi leur toilettes dans le module Zvezda. Celle ci sont tombé en panne en mai 2008 après 7 ans de service. Leur toilette ne fut réparé qu'après la livraison d'une nouvelle pompe par Discovery STS 124

13 mai, la Russie annonce qu'une actrice russe et un homme d'affaire milliardaire Japonais voleront vers ISS d'ici la fin de cette année accompagné de leur réalisateur et assistant producteur. Yulia Peresild, 36 ans et le réalisateur Klim Shipenko, 37 ans s'envoleront à bord du Soyouz MS19 le 5 octobre accompagné du cosmonaute Russe Anton Shkaplerov. Ils tourneront le film "Challenge", un projet conjoint entre Roscosmos et la chaine Russe one and Yellow, Black and White Studios. En décembre, Yusaku Maezama, 45 ans, entrepreneur du e-commerce partira avec son producteur Yozo Hirano, 35 ans sur Soyouz MS20 avec le cosmonaute Russe Alexander Misurkin. Ce vol de courte durée est assuré par la compagnie US de tourisme spatial Space Aventures et sera un vol de préparation pour le vol de Maezawa à bord du Starship de Space X en 2023 autour de a lune.

L'équipage principal et de réserve du Soyouz MS 19, le réalisateur Klim Shipenko, le réalisateur "backup" Alexey Dudin, l'actrice Yulia Peresild, son "backup" Alena Mordovina et Galina Kairova, qui ne fera pas partie de l'équipage mais qui poursuivra son entrainement de cosmonaute

12 mai, lors d'une inspection de routine du bras robot RMS de la station, les astronautes remarquent qu'un débris a transpercé sa protection thermique au niveau du bras, à proximité du coude. Plus de 23 000 objets de la taille d'une balle de tennis ou plus sont suivis 24h / 24 et 7j / 7 pour détecter les collisions potentielles avec les satellites et la station. Un certain nombre d'objets minuscules, allant des particules de roche ou de poussière aux taches de peinture provenant des satellites sont trop petits pour être surveillés. La menace de collision est prise très au sérieux par la NASA. L'agence a un ensemble de directives de longue date pour assurer la sécurité de l'équipage de la station. La sécurité des astronautes à bord du laboratoire orbital reste la priorité absolue de tous les partenaires de la Station. Bien que les plus grandes précautions soient prises pour réduire le risque de collision avec l'ISS, des impacts avec de minuscules objets se produisent.

27 mai, le cargo dragon CRS22 rejoint ISS. Il apporte 3 328 kg d'équipements pour les astronautes dont 2 nouveaux panneaux solaires de 1380 kg à l'intérieur de la section "truck". 3 jeux de panneaux seront ajoutés à la station, les 2 autres jeu seront envoyés sur les vols CRS 23 et 24. Après déploiement des six nouveaux panneaux, on s'attend à un supplément de puissance de l'ordre de 120 kW.

       

28 mai, l'astronaute Italienne de l'ESA Samantha Cristoforetti sera commandant de la première partie de la mission 68. Il fera partie de l'équipage Crew-4 qui s'envolera en février 2022. L'astronaute sélectionnée en 2008-2009 sera le 5e commandant ESA d'ISS de l'ESA et le 4e de sa classe d'astronautes de l'ESA. Les décisions concernant l'affectation de l'équipage et le rôle que joue chaque astronaute sur la station sont prises par consensus par le Multilateral Crew Operations Panel (MCOP), composé de représentants des 5 partenaires internationaux: ESA, NASA, l'agence spatiale russe agence Roscosmos , l'agence japonaise dJAXA et canadienne ASC. L'astronaute de l'ESA Frank De Winne a été le premier commandant européen de la Station spatiale en 2009 au cours de son vol de 6 mois. Il représente désormais l'ESA au MCOP en tant que chef du Centre européen des astronautes et affirme que la nomination de Samantha démontre la valeur accordée aux astronautes de l'ESA par ses partenaires internationaux.

2 juin, les cosmonautes Oleg Novitskiy et Peter Dubrov sortent dans l'espace 7h 19 mn pour travailler sur le module Pirs. Les 2 hommes commencent la déconnexion du mat  "Grouzovaya Strela-2" pour le remettre sur le module Poisk. Ils débranchent ensuite des connecteurs du système Kours du module Pirs et les rebranchent sur un panneau provisoire du module Zevzda pour l'amarrage de Nauka avant d'être branché sur le module Nauka à la fin de l'été.

   

Pirs sera détaché du segment russe, laissant la place au module nauka en juillet. Dans son Orlan rouge, Novitskiy: le scaphandre n°5 totalise 28h19mn 49s en 4 EVA. L'Orlan bleu de Dubrov totalise lui en 6 EVA 44h 05mn 48s d'utilisation.

L'extraction de la soute de CRS-22 par le Canadarm des nouveaux panneaux solaires sur les canaux est prévue le 11 juin. Ils seront temporairement placés sur le segment P6 de la poutre.

16 juin, première EVA d'une série réalisée pour mettre en place 2 nouveaux jeux de panneau solaire sur la poutre P6 d'ISS. Thomas Pesquet et Shane kimbrough sortent le 16 juin durant 7h15 mn et le 20 durant 6h 28 mn pour fixer les panneaux. La sortie US75 est la 240eme réalisé pour l'assemblage d'ISS.

   

25 juin, les 2 astronautes ressortent dans l'espace 6h45mn pour terminer le déploiement des 2 panneaux 2B sur la poutre P6.

   

Vue vers l'avant d'ISS, la partie russe avec le module Zary, le sas Pirs et le Soyouz MS18 amarré dessous. Dans le prolongement, le Canadarm 2près du module US Tranquility avec la coupole et le module extensible BEAM. La structure soutenant les panneaux solaire et les radiateurs de la station, ici la poutre P6 avec ses nouveaux panneaux solaire.

29 juin, Progress M17 décolle de Baikonour pour rejoindre la station ISS. Il s'amarre au module MIM2 Poisk. D'une masse de 7 tonnes, il apporte 2500 kg d'équipements et ravitaillement pour les astronautes. Le 27 octobre, le cargo se décrochera de l'ISS pour changer de port d'amarrage et s'accrocher au nouveau module MLM Nauka qui arrivera en juillet 2021.

29 juin, le cargo Cygnus NG16 est détaché d'ISS.

21 juillet, le vaisseau Dragon crew2 est déplacé sur le port Zenith d'Harmony en prévision de l'arrivée du Starliner.

 

Le 21 juillet, la Russie lance un nouveau module scientifique Nauka vers ISS, Nauka. La mise en orbite est nominale, mais les moteurs principaux du module assurant les corrections d'orbite ne fonctionnent plus, ce sont les petits moteurs qui prennent le relais. Après plusieurs jours de manoeuvre dans l'espace, il s'amarre à la station le 29 sur le la partie russe, le port libéré par le module Pirs le 24 juillet, ce dernier sera désorbité par le cargo Progress MS16. Nauka offrira 70 m3 de volume en plus pour les astronautes, une écoutille, des quartiers, une cuisine, des toilettes et de nouvelles installations pour mener des expériences scientifiques.
Nauka embarque avec lui un nouveau bras robotique pour la station, ERA, européen. A l'automne, un autre module russe Pritchal rejoindra ISS et s'amarrera à Nauka pour permettre l'arrivée des Soyouz et Progress.

       

   

Quelques heures après son amarrage à ISS, le module Nauka allume ses moteurs d'orientation faisant tourner l'ensemble de la station de 45°. Les moteurs du Progress et de Zvezda essaient de contrer la poussée, reprenant l'attitude correcte de la station au bout de 20 minutes. Aucun dommages n'est constaté sur la structure d'ISS et l'équipage n'a pas été en danger. Seul seront probablement inspecté au cours d'une EVA les joint SARJ des panneaux solaires qui normalement doivent être "bloqué" lors des manoeuvres d'orientation de la station.

La construction de Nauka (Science) a débuté en 1995. A l'origine, ce module n'était pas destiné à voler mais servait simplement de doublure à Zaria, le premier élément de l'ISS, en cas d'échec de son lancement. Par la suite, Khrounitchev, qui a financé sa construction, a tenté pendant plusieurs années de lui trouver un rôle sur l'ISS. Des pistes de commercialisation ont même été explorées en partenariat avec Boeing. Roscosmos a même envisagé de s'en servir comme vaisseau de ravitaillement lourd, mais l'idée a été abandonnée.
C'est en 2004 que la décision de le transformer en MLM est prise, et l'objectif est alors de le lancer en 2007. Par la suite, des problèmes financiers et techniques conduiront à une multitude de reports et ce n'est qu'en 2013 que sa préparation finale a été engagée. Mais des défauts ont alors été détectés sur ses réservoirs d'ergols, ce qui a nécessité des travaux d'envergure qui ont pris plusieurs années.

Le MLM est construit, comme Zaria et les modules de la station Mir, sur la base du vaisseau lourd TKS développé dans les années 1970 par Khrounitchev pour ravitailler les stations Almaz.

Le module fournira également des quartiers d'équipage supplémentaires, de nouvelles toilettes et abritera des équipements de régénération d'eau et d'oxygène, améliorant les conditions de séjour des cosmonautes sur la station et augmentant la sécurité de l'ensemble de l'équipage de la Station spatiale internationale.

« Il assurera le contrôle du roulis de la Station spatiale internationale ; il assurera le transfert de propergol entre les véhicules Progress — les cargos non pilotés — qui arriveront dans les mois et les années à venir ; et il servira de port d'amarrage pour les Soyouz pilotés et véhicules Progress non pilotés », assure les contrôleurs de la NASA et servira de port d'attache pour un nouveau modules d'accostage Prichal.

Prichal, 'Breth en anglais) servira de module d'accostage pour les Soyouz et Progress. D'une masse de 4 tonnes, il dispose de 6 ports. Il sera lancé en fin d'année par un Progress M-UM et amarré au Nauka. Développé depuis  2001, Prichal doit agrandir le segment russe d'ISS permettant l'amarrage de modules scientifiques MEM, Science and Power Module.

Nauka servira de base pour le bras télémanipulaeur Européen ERA.

Le bras télémanipulateur européen (ERA) est le second bras de robot pour ISS, après le CanadArm 2. ERA sera utilisé pour le service du segment russe de l'ISS et le transfert de petites charges utiles directement dans l'espace par un sas spécial du MRM 1 Rassvet, permettant de libérer les astronautes des tâches fatigantes et potentiellement dangereuses à l'extérieur de la Station.
La mission STS 132 en 2011 avait délivré des pièces de rechange pour le bras. Le bras a été fini en 2004 envoyé en Russie en 2008. Son installation, test et contrôle nécessiteront 5 EVA.
Maurer et Cristoforetti participeront à ces opérations depuis l'intérieur et l'extérieur.

26 juillet, Progress MS17 détache le module Pirs de la partie russe d'ISS. Après 20 ans de service, le module attaché au port Nadir, vers la terre du module Zvezda libère sa place pour Nauka. Lancé en 2011, Pirs a été le 6e module pressurisé ajouté à la station. Il a accueillit 39 Progress et 32 Soyouz et a été le sas de sortie pour 100 EVA de cosmonautes, dont la 100e russe le 8 octobre 2001. La dernière sortie depuis Pirs a eu lieu le 29 mai 2019. Depuis les EVA se sont déroulé depuis le module Poisk, laissant le temps aux cosmonautes de préparer le détachement du Pirs.

       

 

L'équipage du USCV 3 au KSC en juillet

Près de 10 EVA seront nécessaire pour rendre le module Nauka opérationnel sur ISS:
- 2 et 8 septembre (EVA-49 et 50) avec Novitski, Dubrov pour la pose des câbles électriques et de données entre Nauka et Zvezda.
- Janvier 2022 (EVA-51) avec Shkaplerov, Dubrov, Artemiev pour la pose de câbles entre "Pritchal" et "Nauka"
- Avril 2022 (EVA-54) avec Artemiev, Matveev, Maurer, Korsakov pour les essais du bras ERA et lancement de satellites
Les EVA 55, 56 et 57 permettront le transfert du sas et de l'échangeur de chaleur à rayonnement de "Rassvet" à "Nauka" à l'aide du manipulateur ERA, leur installation et leur raccordement.

L'équipage du MS19 qui s'envolera vers ISS en octobre, l'actrice Yulia Peresild, le cosmonaute Anton Shkaplerov et le réalisateur Klim Shipenko pour pour tourner le film "Challenge" dans l'espace (budget 5,4 millions de dollars). Le scénario du film est toujours en cours d'affinement, mais l'intrigue implique un astronaute qui subit un arrêt cardiaque lors d'une promenade dans l'espace. Bien que l'astronaute ait survécu, la personne devra subir une chirurgie pour s'assurer que la personne puisse gérer le retour du vaisseau spatial Soyouz sur Terre. Une femme chirurgienne cardiaque appelée Zoya doit être envoyée à la station spatiale pour une opération chirurgicale, et elle n'a que quelques semaines pour se préparer à cette opération. Shipenko a expliqué qu'il prévoyait de filmer 35 à 40 minutes de temps d'écran à bord de l'ISS pendant un séjour de 12 jours, et qu'il cumulerait de nombreux rôles, notamment celui de réalisateur, de cadreur et de maquilleur. Le rôle de Zhenya sera joué par Yulia Peresild ou Alyona Mordovina, qui ont été choisies parmi environ 3 000 actrices qui ont soumis des candidatures en ligne pour le rôle à la fin de l'année dernière. Tous deux sont actuellement en formation au Centre d'entraînement des cosmonautes Youri Gagarine. À l'heure actuelle, Peresild joue le rôle et est chargé de voler avec Shipenko et le cosmonaute professionnel Anton Shkaplerov sur le vol Soyouz MS-19. Mordovina est à la fois sa doublure créative et son cosmonaute de secours, avec une décision finale sur qui ira réellement avant les examens finaux en septembre. La sauvegarde de Shipenko est son directeur de la photographie, Aleksey Dudin. L'équipe tournera aussi avec 2 autres cosmonautes actuellement dans la station, Oleg Novitsky et Piotr Dubrov. Le film devra sortir fin 2022. A noter que les russes ont assignés les cosmonautes Sergei Korsakov et Dmitry Petelin en réserve de l'équipage du MS19.

 

10 aout, lancement du cargo Cygnus NG 16 vers ISS, baptisé « S.S. Elison Onizuka», premier Américain d'origine asiatique à aller dans l'espace et décédé le 28 janvier 1986 dans la catastrophe de Challenger. Le vaisseau sera attaché au port nadir du module Unity 2. Il apporte du fret pour l'équipage ainsi qu'une charge utile de la « Space Development Agency » (bureau du Département de la défense des États-Unis) qui consistera à collecter des données pour le développement de capteurs de poursuite de missiles hypersoniques en orbite basse. 3 capsules construites par l’université du Kentucky rentreront dans l'atmosphère en vol hypersonique à la fin de la mission du Cygnus, en octobre afin de collecter des données sur chacun de leur bouclier thermique.

Récupération du Cygnus 16 le 12 aout.

Prévu le 24 aout, la sortie dans l'espace de Mark Vande Hei et  Akihiko Hoshide est repousser de 24 heures, l'astronaute US a un problème de nerf concé. Les 2 hommes installent les supports des panneaux iRosa (amenés avec le Cygnus) sur la poutre P4. Cette EVA est similaire à celle réalisée par Rubins/Glover le 28 février (supports sur la poutre P6). Il avait fallu une seconde EVA pour terminer le travail (EVA faite par Rubins/Nogushi le 5 mars).

L'équipage du Dragon Crew 3 avec Raja Chari, Thomas Mashburn, Matthias Maurer de l'ESA et  Kayla Barron. Lancement prévu le 23 octobre

   

Vue depuis le module russe Nauka, à gauche Soyouz MS18 amarré au module Rassvet. Au fond, le module Japonais Kibo et la palette Exposed Facility. Au premier plan, Le module Tranquility avec le module Leonardo et au dessus la coupole.

La cabine Dragon crew 2 amarré au PMA du module Harmony. Au centre le JEM Japonais amarré à Kibo et le bras Dextre.

3 septembre, les cosmonautes Oleg Novitskiy et Piotr Dubrov sortent 7h25 dans l'espace. Ils terminent les connections Ethernet (Nauka est maintenant connecté au réseau local de l'ISS), câbles de télévision HD et câbles du système d'approche Kurs. Ils mettent en place 2 mains courantes et nettoient un hublot de Nauka.
Et comme ils étaient en avance sur le programme, ils installent 3 conteneurs de l'expérience Biorisk.

10 septembre, les équipages de l'ISS-66, Soyouz MS19 ont réussi leurs examens avec succès et continueront à se préparer pour le vol au cosmodrome de Baikonour. L'examen complet de la formation complète s'est terminée avec succès pour les équipages principals et double. Le 16 septembre, la Commission interministérielle résumera la préparation au vol spatial des équipages principaux et doublure. Le 18 septembre, ils devraient se rendre au cosmodrome de Baikonour pour une formation pré-démarrage. Le début de TPC ′′ Union MS-19 ′′ avec le groupe de tir du projet scientifique et éducatif ′′ Défi ′′ est prévu pour le 5 octobre 2021.

 L'actrice principale Yulia Peresild, la blonde,37 ans et la doublure Alyona Mordovina, la brune, 34 ans.

   

L'équipage du Soyouz MS19 l'actrice Yulia Peresild, le cosmonaute Anton Shkaplerov (Soyouz TMA 22 et 15M, MS07) et le réalisateur Klim Shipenko. L'équipage "doublure" avec l'actrice  Alyona Mordovina, Oleg Artemyev (Soyouz TMA 12M et MS 8) et Aleksey Dudin.

12 septembre, l'astronaute Français Thomas Pesquet et le japonais Akihiko Hoshide sortent 6h54 mn dans l'espace pour rejoindre la poutre P4 afin de construire une structure de support, appelée kit de modification, qu'ils monteront sur le container à la base de l'un des panneaux solaires P4 existants. Cela permettra la mise en place d'un second set de panneaux solaires sur P4. C'est la première fois qu'une sortie est réalisé sans astronautes américains ou russes en support. Les images de cette EVA ont été filmé par une caméra spéciale à réalité virtuelle dans le cadre de ISS Experience proposé par Felix & Paul Studios en association avec TIME. La caméra spatiale 3D personnalisée à 360 degrés a été positionnée pendant l'EVA par des contrôleurs au sol à l'aide du bras robotique Canadarm2 de la station. Les films seront renvoyés sur terre par le dragon CRS 23. C'est la 244e EVA assigné aux travaux d'ISS, 6e pour Pesquet et 4e pour Hoshhide. Les futures EVA permettront d'ajouter le nouveaux panneaux solaire IROSA sur P4/4A lorsqu'il sera envoyé dans l'espace par un cargo Dragon en 2022.

Emplacement des 2 panneaux IROSA (International Space Station (ISS) Roll-Out Solar Array) installés par les astronautes devant les panneaux solaires de la poutre P6, la plus anciennes d'ISS, installé en décembre 2000. Le panneau installé devant P6/2B, le 12 juin a été amené par le cargo Dragon CRS 22, comme celui installé par Pesquet et Hoshide sur P6/4B.
 

 Chaque panneau pèse 340 kg pour 19 m de longueur. Livré plié en deux, il est d'abord déplié et installé sur une structure devant les panneaux originels de la station, incliné à 10°. Le déroulé du panneaux est automatique sans l'aide de moteurs, utilisant l'énergie potentielle élastique, appelé énergie de déformation. Un prototype avait été déployé depuis le Shuttle en 2017. Il y en aura 4 de plus, sur P4/4A et S4/3A et sur S6/3B et S4/1A permettant d'augmenter la production d'électricité de 20-30%.

11 astronautes Européens sont sorties dans l'espace: Chrétien (1), Reiter (2+1), Haigneré (1), Nicollier (1), Perrin (3), Fuglesang (3+2), Schlegel (1), Parmitano (2+4), Gerst (1), Peake (1) et Thomas (2+4). Pesquet détient le record en nombre et en durée avec 39h54mn.

 

 

Vaisseau

Lancement

Equipage

Observations

2021
  27 janvier   EVA US 69
  1er février   EVA US 70
Progress MS-16 (77P) 15 février    
Cygnus (NG-15) 20 février    
  28 février   EVA US 71
  5 mars   EVA US 72
  13 mars   EVA US 73
Soyuz MS-18 (64S) 9 avril Novitski
Doubrov
Vande Hei
 
Dragon v2 Crew-2 (USCV-2) 22 avril Kimbrough
McArthur
Pesquet
Hoshide
Mission ESA "Alpha"
CRS22 Dragon V2 27 mai    
  2 juin   EVA russe 48
  16, 20 et 25 juin   EVA US 74-75-76
Progress MS 17 29 juin    
MLM Nauka 21 juillet   s'amarre à Zvezda
Cygnus NG-16 10 aout    
CRS 23 18 aout    
  5 septembre   EVA russe 49-50
  12 septembre   EVA US 77
Soyouz MS 19 5 octobre Chkaplerov
2 touristes "cinéma"
Peresild
Shipenko
 
Crew Dragon USCV 3 23 octobre Raja Chari (groupe NASA XXII)
Thomas Marshburn
Maurer (ESA)
Guest
Mission
Progress MS 18 28 octobre    
CST-100 Starliner (Boe-OFT 2) Novembre Automatique  
Progress MS UM 24 novembre    
  Novembre   EVA russe 51-52-53
CRS 24 4 décembre    
Soyouz MS 20 8 décembre Missurkin
2 touristes Space Aventures
Maezawa
Hirano
 
  Décembre   EVA russe 54
 
Crew Dragon AX1 Janvier 2022 Lopez Alégria
Connor
Patty
Stibbe
 
Soyouz MS 21 Mars 2022 Artemiev
Matveïev
Korsakov
 
Crew Dragon USCV 4 Avril 2022 Lindgren
Hines
Cristoforetti (ESA)
 
Starliner (CST 100) CFT 1 Mi 2022 Fincke
Wilmore
Mann
 
Starliner CST USCV 5 Juin 2022 Cassada
S. Williams
Epps
Wakata
 
Soyouz MS22 Sept 2022 Prokopiev
Kikina
Peteline
 
Crew Dragon AX-2 2022 Whitson
Hoffner
 
Starliner 2 USCV 6 Dec 2022    
 
Soyouz MS 23 Avril 2023 Kononienko
Tchoub
Fediaïev
 
       
       

 

DESCRIPTION D' ISS